Grenoble - Chamonix (Ligue Magnus, 4e journée)

L'envie n'a pas suffi

2011-10-08-Grenoble-Chamonix1Battus pour la quatrième fois consécutive mardi au terme d'un match contre Gap qui a une nouvelle fois révélé au grand jour leurs insuffisances, notamment offensives, les Brûleurs de Loups espèrent enfin mettre un terme à cette série noire avec la réception de Chamonix. Malheureusement la défaite contre Gap et la quasi élimination en coupe de la ligue n'étaient pas les seules mauvaises nouvelles pour les Grenoblois mardi soir. Francis Desrosiers, sérieusement coupé à la main gauche par un patin, a dû être opéré d'urgence car le tendon de son pouce avait été partiellement déchiré. Il ne devrait pas revenir au jeu avant mi-novembre au minimum. Un nouveau coup dur pour Grenoble qui doit déjà déplorer les absences longue durée d'Aquino et Amar ainsi que celles plus temporaires de Baylacq et Suzzarini. Jean-François Dufour a donc dû revoir une nouvelle fois ses lignes et enregistre le retour de sélection U20 de Joris Bedin.

À l'inverse de leur adversaire du soir, les Chamois patinent en pleine confiance actuellement et enregistrent le retour de blessure d'Alexandre Audibert. Au repos toute la semaine pendant que la sélection U20 se frottait à Mont-Blanc et Morzine, les hommes de Stéphane Gros restent sur une convaincante victoire face à Villard samedi dernier (4-0). Avec trois victoires en autant de rencontres, ils pointent à la première place du championnat en compagnie de Gap. Cela faisait longtemps que les Chamois n'ont pas été à pareille fête et ils viennent à Pôle Sud défendre une place de leader mais aussi briser le signe indien sur une glace qui ne leur a guère réussi ces dernières années. À noter que le hasard a voulu que les deux équipes se retrouvent dans deux semaines au même endroit pour les seizièmes de finale de la coupe de France.

Comme mardi contre Gap, Ronan Quemener retrouve les cages grenobloises ce soir. Les deux équipes se mettent rapidement en action après le coup d'envoi. Ouimet donne le ton après un premier tir sur la cage de Florian Hardy. Les Brûleurs de Loups sont plus entreprenants que mardi avec un gros patinage et semble-t-il beaucoup d'envie. Un peu trop même puisque François Ouimet se fait pénaliser pour un cinglage. Chamonix arrive à installer le jeu de puissance sous l'impulsion de Clément Masson dans le rôle du chef d'orchestre et Brent Patry dans celui du tireur à la ligne bleue. Malgré quelques frayeurs, les Brûleurs de Loups s'en sortent avant d'être malmenés par la vitesse chamoniarde.

2011-10-08-Grenoble-Chamonix2Sur une charge appuyée de Vincent Kara contre la bande, Loup Benoît reste un moment sur la glace et doit recevoir des soins. Le Chamoniard est pénalisé sur l'action mais il est accompagné par Michaël Steiner qui a eu une réaction un peu trop dure au goût de l'arbitre. À quatre contre quatre, seul Le Blond a une chance de marquer sur un palet relâché par Hardy. Le gardien chamoniard est encore sollicité sur des débordements de Sivic et Ouimet notamment mais à chaque fois Hardy s'interpose sans laisser de rebond. Malgré leurs bonnes intentions offensives, les Brûleurs de Loups se compliquent toujours la vie dans leur sortie de zone défensive se mettent parfois sous pression tout seuls. Et les efforts grenoblois depuis le début de la rencontre ne seront pas récompensés puisque sur un bonne phase de jeu en zone d'attaque, Simon Lambert centre en retrait à la ligne bleue pour Brent Patry dont le slap à la ligne bleue est dévié au fond des filets par Francis Charland (0-1, 15'01"). La réaction grenobloise est immédiate avec un tir sur la barre de Sivic mais encore une fois, la réussite fuit les Grenoblois qui rentrent au vestiaire avec un but de retard malgré une nette domination et une bonne intensité pendant tout le tiers-temps.

Les Brûleurs de Loups ne se découragent pas et abordent le deuxième tiers-temps avec la même envie. Ils occupent la zone chamoniarde mais peinent à trouver des situations de tir vraiment dangereuse. Et sur une contre-attaque initiée par Francis Charland, Simon Lambert se joue d'Alexandre Rouleau pour défier Ronan Quemener qu'il bat aisément d'un palet levé sous la barre (0-2, 22'36"). Après une grosse action chamoniarde en zone offensive au cours de laquelle la défense grenobloise est incapable de se saisir du palet, Jean-François Dufour demande un temps mort pour reposer ses joueurs contraints à effectuer un dégagement interdit. Mais le recadrage n'a pas servi puisque quelques secondes plus tard Vincent Kara déborde Jason Crossman le long de la bande et vient battre Quemener qui relâche le palet avant d'être bousculé par Christophe Tartari et l'attaquant chamoniard (0-3, 25'44"). Grosse efficacité des Chamois qui enfoncent des Brûleurs de Loups en mal de confiance. Dufour décide alors de remplacer Quemener par Sébastien Raibon pour le reste de la partie.

2011-10-08-Grenoble-Chamonix3Au pied du mur, les Grenoblois ne se découragent pas et continuent d'attaquer, toujours sans réussite. François Ouimet, très actif ce soir, tente de déborder Michal Korenko en un contre un mais il bute sur Hardy. Un contact de Ouimet avec le gardien qui n'est pas du goût du défenseur slovaque qui le bloque au sol. S'ensuit un début de bagarre car Christophe Tartari et Mathieu Le Blond ont volé au secours de leur coéquipier. L'arbitre décide de n'accorder qu'un 2'+10' à Korenko et ne pas sanctionner la bagarre ni l'obstruction de Ouimet. Une décision favorable aux Grenoblois mais bien vite annulée par un cinglage malvenu de Tartari. Le quatre contre quatre inspire malgré tout François Ouimet qui se sert de sa vitesse pour déborder sur l'aile droite, faire le tour de la cage et glisser le palet derrière la ligne de but avant que Hardy n'ait eu le temps de se remplacer (1-3, 29'17"). Ce but donne des ailes aux Brûleurs de Loups qui obtiennent dans la foulée une pénalité de Clément Masson. Le jeu de puissance est installé mais les tirs manquent de précision. Et de l'autre côté, Carl Lauzon aurait même pu marquer à sa sortie de prison mais Sébastien Raibon s'impose avec brio en situation de un contre un. Un arrêt décisif qui fait du bien aux Grenoblois.

Une pénalité de Laurent Gras donne une deuxième chance à Grenoble en supériorité numérique mais le jeu est plus débridé que posé pendant les deux minutes et cela est tout près de coûter un but à Grenoble lorsque Patry se retrouve tout seul devant Raibon qui réalise une nouvelle fois un arrêt décisif. Mais cette fois, c'est Grenoble qui semble enfin avoir de la réussite puisque sur un tir non cadré de Le Blond, le palet rebondit contre la bande avant d'être récupéré par Tartari et déposé juste derrière la ligne de but d'un tir croisé peu appuyé (2-3, 36'40"). Chamonix tremble et termine même le tiers sans Justin DaCosta, pénalisé dix minutes par M.Garbay pour un casque mal attaché. En revenant à un but, Grenoble semble avoir fait le plus dur.

2011-10-08-Grenoble-Chamonix4À cause d'une pénalité reçue par Crossman à la fin du deuxième tiers, Grenoble reprend le jeu en infériorité numérique, sans réel danger. À l'inverse, les Brûleurs de Loups jouent leur va-tout sur une supériorité numérique concédée par Veydarier. À plusieurs reprises, Pôle Sud croit en l'égalisation mais Hardy réalise quelques arrêts miracles pour préserver l'avance chamoniarde. Le petit jeu des supériorités/infériorités numériques continue avec une obstruction de Kévin Dusseau. Cette fois, cela sourit aux Chamois sur un débordement de Carl Lauzon qui mystifie Crossman avant de tirer sur Raibon. Le portier grenoblois laisse un rebond pour Simon Lambert qui marque du revers (2-4, 45'17"). Ce but énerve visiblement Alexandre Rouleau qui effectue une grosse charge au milieu de la glace sur Mathias Terrier. Une charge bien trop près de la tête et très logiquement sanctionnée par un 2'+10' mais le 5'+20' n'était pas loin pour le défenseur canadien.

Cette nouvelle infériorité numérique ralentit les Grenoblois qui accumulent les fautes grossières comme celle de Dusseau sur Terrier qui grimace en se relevant près de la cage de Raibon. Le jeu continue d'être haché avec cette fois une pénalité de Lauzon qui percute Sébastien Raibon lequel perd son casque sur l'impact. Mais Dusseau, à peine de retour sur la glace, se fait encore sanctionner et reporte de nouveau les chances d'un retour grenoblois. Celui-ci se produit pourtant sur une action confuse devant la cage de Hardy qui ne parvient pas à bloquer le palet ce dont profite Rémi Colotti pour le pousser au fond au milieu d'une forêt de jambes (3-4, 52'43"). Pas le but le plus beau, mais un but qui remet la pression sur Chamonix. Les Brûleurs de Loups accumulent cependant les indisciplines en cette fin de match avec une charge après le coup de sifflet de Colotti sur Lambert puis la quatrième pénalité du tiers (!) de Dusseau pour une nouvelle charge irrégulière le long de la bande. Les accélérations de Sivic en fin de match se heurteront à un Hardy bien en place et la sortie de Raibon ne changera rien malgré une grosse pression sur la cage chamoniarde dans les dernières secondes.

Les Chamoniards ont fait preuve d'une grande maîtrise et de beaucoup de réalisme pour s'imposer à Pôle Sud ce soir, ce qui leur permet de conserver leur place de leader de la ligue Magnus, place qu'ils occupent désormais seuls puisque Gap a perdu contre Strasbourg. Avec un collectif efficace et des individualités qui sortent du lot comme Clément Masson, Carl Lauzon ainsi que les deux renforts canadiens Simon Lambert et Francis Charland, deux joueurs très rapides et techniques, les Chamois ont tous les ingrédients pour figurer dans le haut du classement cette saison, d'autant que Florian Hardy a bien défendu ses cages malgré quelques rebonds laissés ici ou là. Les trois lignes homogènes ont également fait la différence face à un effectif grenoblois plus jeune qui manquait de profondeur. Leader en championnat, Chamonix doit désormais assurer la qualification pour les quarts de finale de la coupe de la ligue face à Morzine mardi.

Si la confiance habite les Chamois, elle fuit en revanche les Brûleurs de Loups qui n'en finissent plus de perdre. Cinquième défaite consécutive toutes compétitions confondues, la troisième à Pôle Sud en quatre matchs à domicile : les hommes de Jean-François Dufour n'y arrivent décidément pas. Ce n'est pas faute d'essayer car ce soir ils ont vraiment mis du coeur l'ouvrage pour essayer de conjurer le mauvais sort. Plus de vitesse, plus d'intensité à l'image d'un Ouimet déchaîné ce soir ou d'un Steiner encore une fois très en vue grâce à la qualité de son patinage notamment. Les Grenoblois se sont battus pendant tout le match, remontant trois buts encaissés dans la première partie du match (une bien mauvaise habitude cette saison) avant d'échouer sur le fil, la faute à une indiscipline caractérisée au troisième tiers à l'image des quatre pénalités de Dusseau en vingt minutes ou des fautes aussi grossières qu'inutiles de Rouleau et Colotti. Des défenseurs globalement pas à la fête vu que Crossman a été impliqué sur deux buts et que Dufresne est toujours aussi discret malgré un léger mieux ce soir. Comme si l'absence de Baptiste Amar était trop lourde à porter...

S'il y a eu une petite amélioration offensivement malgré l'absence de Desrosiers avec trois buts inscrits (ce qui parait un minimum vu le nombre de tirs...), la question des gardiens n'est toujours pas tranchée. Raibon a marqué des points ce soir en étant décisif à plusieurs reprises là où Quemener n'a pas réalisé d'arrêts vraiment extraordinaires. Suite du parcours grenoblois, mardi à Villard pour un match de coupe de la ligue quasiment sans enjeu, si ce n'est celui de retrouver la confiance...

Désignés meilleurs joueurs du match : Michael Steiner (Grenoble) et Simon Lambert (Chamonix)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Sébastien Raibon (gardien de Grenoble) : "On se fait quasiment sortir de la coupe de la ligue, on enchaîne une troisième défaite en Magnus... Il faut que chacun se remette en question. Mentalement, c'est dur."

Christophe Tartari (capitaine de Grenoble) : "C'est un excès d'envie. Ces derniers temps, ça ne veut pas le faire. Pourtant, on n'a jamais travaillé aussi dur."

 

Grenoble - Chamonix 3-4 (0-1, 2-2, 1-1)

Samedi 8 octobre 2011 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3200 spectateurs

Arbitrage de Laurent Garbay assisté de Guillaume Gielly et Gwilherm Margry
Pénalités : Grenoble 30' (4', 4', 12'+10'), Chamonix 32' (2', 6'+10'+10', 4')
Tirs cadrés : Grenoble 61 (17, 26, 18), Chamonix 28 (11, 11, 6)

Évolution du score :

0-1 à 15'01" : Charland assisté de Patry et Lambert
0-2 à 22'36" : Lambert assisté de Charland et Torfou
0-3 à 25'44" : Kara
1-3 à 29'17" : Ouimet
2-3 à 36'40" : Tartari assisté de Le Blond et Ouimet
2-4 à 45'17" : Lambert assisté de Lauzon et Patry (sup. num.)
3-4 à 52'43" : Colotti

Grenoble

Gardien : Ronan Quemener [puis Sébastien Raibon à 26'37", sorti de 59'13" à 60'00"].

Défenseurs : Alexandre Rouleau (A) - Sylvain Dufresne ; Kévin Dusseau - Michael Steiner ; Jason Crossman (A) - Rémi Colotti.

Attaquants : Christophe Tartari (C) - Mathieu Le Blond - François Ouimet ; Mitja Sivic - Damien Raux - Nicolas Arrossamena ; Graham Avenel - Loup Benoît - Joris Bedin ; Elie Raibon.

Remplaçant : César Joffre. Absents : Francis Desrosiers (blessure à la main), Julien Baylacq (toxoplasmose), Baptiste Amar (cheville), Anthony Aquino (épaule), Maxime Suzzarini (entorse à la cheville).

Chamonix

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Fabien Veydarier - Justin Da Costa ; Brent Patry - Damien Torfou ; Michal Korenko - Arthur Cocar.

Attaquants : Richard Aimonetto (C) - Carl Lauzon - Arnaud Hascoët ; Francis Charland - Laurent Gras (A) - Simon Lambert ; Mathias Terrier - Clément Masson - Vincent Kara ; Alexandre Audibert (A) - Mathieu Séguy.

Remplaçants : Tom Charton (G), Laurent Deldicque. Absent : Clément Colombin (genou).