Rouen – Neuilly-sur-Marne (Coupe de la ligue, groupe A, 5e journée)

Rouen en quart

Grâce à des bases solides et sérieuses, Rouen n'a pas tremblé pour prendre la mesure des Nocéens d'abord agressifs puis directs et se qualifier pour les quarts de finale de la coupe de la ligue. Profitant de deux derniers tiers tout terrain, le RHE76 s'est détaché dans la période du milieu en inscrivant deux buts somptueux avant de roder (enfin) son power-play.

Billy Blase a retardé l'échéance, de l'épaule devant Mallette (0'41) et de la jambière face à Guénette (2'12) lors du premier jeu de puissance rouennais. Mais il n'a rien pu faire sur la déviation de Paré d'un lancer de Manavian. Ce but est entaché d'un hors-jeu de deux mètres d'Elomo que l'arbitre de ligne n'a pas aperçu (1-0 à 04'36). Blase sauve son camp dans un duel avec Mulle bien servi par Lampérier (6'45). Et Mallette manque le cadre du revers alors que la cage semblait ouverte (11'03).

L'euphorie normande se calme avec une poigée de pénalités car Leblanc égalise d'un tir de loin dans le haut des filets (1-1 à 14'46). Les Dragons manquent encore un avantage numérique mais en fin de tiers Thinel double la marque dans l'enclave à ras la glace (2-1 à 18'09).

Dans le second tiers-temps, le jeu est de moins en moins structuré. Les deux équipes vont directement à la cage. À ce petit jeu les Bisons sont les plus dangereux mais les joueurs de Rodolphe Garnier sont les plus opportunistes. D'abord, les Noirs-et-jaunes créent la cassure lors d'un trois-contre-deux joué de prodigieuse manière entre Mallette, Elomo, re-Mallette et Paré qui lance instantanément dans le cordage (3-1 à 24'27).

2011-10-11-Rouen-Neuilly3Ensuite, Ylönen s'oppose à la nouvelle recrue des banlieusards, Baranyk (32'12) et devant Bellavance Martin (36'36). Entre eux deux, Appel n'avait pas cadré sa chance (33'00). Comme bien souvent, quand on ne transforme pas ses occasions, on encaisse cash. Desrosiers d'une très longue passe à trouvé Guénette qui défie Billy Blase et le joueur de centre glisse la rondelle entre les jambières du gardien, magnifique (4-1 à 36'24). Il reste dix secondes à jouer dans la période médiane lorsqu'Ylönen sauve pour la troisième fois ses coéquipiers. La guibole ferme le portier normand frustre Pek (39'50).

Pendant le dernier acte, les joueurs se font plaisir et laissent définitivement une certaine rigueur au vestiaire. Tous ?  Non ! Sebastian Ylönen est concentré et gagne son duel face à Rey (41'19). Rouen réussit enfin une supériorité. Dans le slot, Manavian fait facilement deux café-crème, sur des Bisons déjà dans le car, avant d'enfiler (5-1 à 45'00). Mallette et Guénette sont nonchalants dans leur remplacement et leur vis-à-vis, Cacciotti, dans le slot, a tout le temps d'ajuster le haut des filets normands (5-2 à 45'52). Le quatrième trio du RHE76 rentre sur la glace pour maintenir de l'intensité que les cadres négligent. Desrosiers manque deux occasions toutes contrées par Blase (50'52 et 53'54). Mais le gardien doit s'incliner lors d'une attaque à cinq des Dragons. Mallette a trouvé le haut des filets (6-2 à 55'49). Pour finir, Thinel trouve le poteau (58'20).

Il y aura peu d'enseignements à tirer de cette rencontre si ce n'est que le jeu de puissance rouennais a trouvé un certain rythme et qu'Elomo a simplifié son jeu afin de fluidifier l'offensive de Mallette et Paré. Du côté de Neuilly, les Bisons ont surtout manqué de réalisme. Au moins Ylönen confirme sur ce match qu'on peut compter sur lui.
         

 

2011-10-11-Rouen-Neuilly1

Rouen – Neuilly-sur-Marne 6-2 (2-1, 2-0, 2-1)
Mardi 11 octobre 2011 à 20h00 à l'île Lacroix. 2014 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assistés de Nicolas Cregut et Fabien Metais.
Pénalités : Rouen 20' (6', 2'+10', 2') ; Neuilly sur Marne 10' (6', 0', 4').
Évolution du score :
1-0 à 04'36" : Paré assisté de Manavian et Mallette
1-1 à 14'46" : Leblanc assisté de Lebreton et Pek (sup. num.)
2-1 à 18'09" : Thinel assisté de Desrosiers et Guénette
3-1 à 24'27" : Paré assisté de Mallette et Elomo
4-1 à 36'24" : Guénette assisté de Desrosiers
5-1 à 45'00" : Manavian assisté de Paré et Elomo (sup. num.)
5-2 à 45'52" : Cacciotti assisté de Bougaran et Birolini
6-2 à 55'49" : Mallette assisté de Paré et Elomo (sup. num.)


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen.

Défenseurs : Jimi Santala – Antonin Manavian ; Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Raphaël Faure – Jonathan Janil.

Attaquants : Teemu Elomo – Carl Mallette (C) – Jean-Philippe Paré ; Julien Desrosiers – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Alexandre Mulle – Loïc Lampérier – Ilpo Salmivirta ; puis Romain Gutierrez à 41'49 ; puis Florian Duval – Anthony Rech à 47'30.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Nicolas Lehericey. Absents : Juha Alen (dos), Peter Valier (bursite à la cheville).

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Billy Blase.

Défenseurs : Jesse Lebreton (A) – Louis-Étienne Leblanc ; Martin Zajac – Alexis Besson ; Alexis Birolini - Stanislas Aubert.

Attaquants : Arnaud Bougaran – Steven Cacciotti (C) – Milan Baranyk ; Lukas Pek – Philippe Bolduc – Martin Malat ; Clément Rey ou Étienne Bellavance-Martin – Anthony Pittarelli – Juho-Tuomas Appel ou Miroslav Kecka (A).

Remplaçants : Landry Labat (G), Jules Breton. Absent : Andrej Kmec (blessé).