Briançon - Chamonix (Ligue Magnus, 5e journée)

C'est en position de leader de la Ligue Magnus que Chamonix se déplace à la patinoire René Froger. Briançon, en milieu de tableau, compose sans quatre joueurs et Luciano Basile aligne la même formation que face à Gap mardi.

Peter Bourgaut est le premier en action venant buter sur Florian Hardy (2'). Ander Alcaine intervient de la crosse devant Clément Masson (3'). À la suite de sortie de prison de Maks Selan, Jermu Porthén part en deux contre un et tire sur la mitaine de Hardy (10'). Florian Chakiachvili seul contre trois attaquants désamorce un contre du CHC devant ses buts (12'). Hardy détourne une reprise d'Éric Castonguay idéalement servi par Sébastien Rohat (16'). Cédric Di Dio Balsamo, dans la lignée du dernier match de coupe de la ligue, slalome dans la défense et tente glisser la rondelle sous Hardy avant de recevoir un coup derrière la tête (18'). En infériorité numérique, Simon Lambert déjoue Marc-André Bernier et tire sur Alcaine (20').

Les Diables Rouges attaquent la deuxième période en avantage numérique. Braden Walls trompe Hardy auteur d'un premier arrêt face au Canado-Britannique bien servi par Castonguay (1-0, 20'30''). Le Québécois transmet la palet à Sébastien Rohat dont la reprise instantanée fait mouche (2-0, 22'20''). Hardy s'impose sur des slaps de Bernier (23', 26') puis Alcaine fait de même devant Clément Masson (24'). Les locaux prennent la partie en main obligeant Stéphane Gros à prendre un temps-mort (25'). Mais Briançon ne frutifie pas son momentum. Et le CHC reprend du poil de la bête. Alcaine s'oppose au tir de Lambert (30'), à la montée de Vincent Kara (37'). Jean-François Caudron ne cadre pas une échappée à une dizaine de secondes de la fin du tiers.

Laurent Gras exploite une erreur de relance de Chakiachvili et vient lancer dans la lucarne opposée (2-1, 41'14''). Richard Aimonetto s'offre un raid dans la défense adverse (43'). Mathias Terrier reprend le palet qui traine devant la cage (44'). Les rouges tentent de réagir par deux tirs de Walls en supériorité numérique. Hardy dévie de la botte le lancer de Caudron (50'). Mais les deux avantages numériques pour Briançon en ce milieu de tiers commencent à peser lourd dans les jambes des deux premières lignes briançonnaises. D'autant plus que Jermu Porthén vient de se blesser seul sur une mise en échec ratée. Carl Lauzon déborde Maks Selan sur l'aile et s'arrache pour glisser le palet sous les jambières du portier espagnol (2-2, 51'28''). Lors des cinq dernières minutes du temps réglementaire, les trois lignes de Chamonix vont asphyxier les rouges qui ne tournent plus qu'à deux trios offensifs. Briançon souffre un peu moins à la suite d'une pénalité pour retard de jeu de Michal Korenko. Hardy détourne même du bouclier un tir de Castonguay (58').

Le gardien des Chamois fait le nécessaire sur le tir de Bourgaut (61'). Francis Guérette-Charland s'offre un premier contre (61'). Il transmet une lente transversale devant la cage qu'Alcaine est incapable de geler. Un cadeau pour Clément Masson à la lutte avec un défenseur qui la glisse tout aussi lentement entre ses bottes (2-3, 62'39'').

Les Chamois l'emportent en prolongation et s'offrent leur cinquième succès consécutif dans cette Ligue Magnus. Ils n'ont jamais baissé les bras malgré un retard de deux buts à l'entame des vingt dernières minutes et sont restés lucides et opportunistes jusqu'au bout. Florian Hardy s'est montré solide devant trois blocs homogènes.

Du côté de Briançon, Chakiachvili en dépit d'une erreur de jeunesse, a contré de nombreuses offensives avant la bleue et effectué de nombreuses montées avec et sans palet. Avec des joueurs fatigués, les retours de quelques absents seront importants pour préparer le match de Neuilly-sur-Marne dans une semaine avec entre temps un déplacement sans enjeu à Grenoble pour la Coupe de la ligue.

Commentaires d'après-match (sur le site officiel de Chamonix)

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "Après un premier tiers équilibré, on a très mal géré notre retour des vestiaires. On prend un coup sur la tête en encaissant deux buts très rapprochés. Globalement on était dominés. Après avoir demandé le temps mort, l'équipe s'est remobilisée. On a été bon défensivement, surtout pour gérer les infériorités numériques Le but de Lolo (Gras) au début du troisième tiers déclenche tout le reste... Cette équipe est exceptionnelle. C’est aussi la première fois où on gagne en étant menés au score. Cette victoire est à ce titre différente des autres, elle fédère encore un peu plus le groupe."

 

Briançon – Chamonix 2-3 a.p. (0-0, 2-0, 0-2, 0-1)

Vendredi 14 octobre 2011 à 20h30 à la Patinoire René Froger. 1527 spectateurs.

Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté de Matthieu Barbez et Alexis Grabit.

Pénalités : Briançon : 10' (4', 4', 2', 0') ; Chamonix : 16' (6', 4', 6', 0').

Évolution du score :

1-0 à 20'30'' : Walls assisté de Bernier et Caudron (sup. num.)

2-0 à 22'20'' : Rohat assisté de Castonguay et Vanoosten

2-1 à 41'14'' : Gras

2-2 à 51'28'' : Lauzon assisté de Torfou et Aimonetto (inf. num.)

2-3 à 62'39'' : Masson assisté de Guérette-Charland

 

Briançon

Gardien : Ander Alcaine Val.

Défenseurs : Gary Lévèque (A) - Steven Vanoosten ; Florian Chakiachvili - Viktor Szélig (C) ; Bence Szirányi - Maks Selan.

Attaquants : Peter Bourgaut - Braden Walls - Marc-André Bernier (A) ; Sébastien Rohat - Éric Castonguay - Jean-François Caudron ; Lucas Bini – Jermu Porthén - Cédric Di Dio Balsamo.

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Thomas Lapointe. Absents : Robin Gaborit (main), Aleksi Holmberg (mâchoire), Mickaël Pérez (infection virale), Edo Terglav (pied).

Chamonix

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Fabien Veydarier - Justin Chaves Da Costa ; Brent Aaron Patry – Damien Torfou ; Arthur Cocar - Michal Korenko.

Attaquants : Arnaud Hascoët – Richard Aimonetto - Carl Lauzon ; Francis Guérette-Charland - Laurent Gras – Simon Lambert ; Mathias Terrier - Clément Masson - Vincent Kara ; Matthieu Séguy.

Remplaçants : Tom Charton (G), Laurent Deldicque. Absents : Clément Colombin (entorse du genou), Alexandre Audibert.