Neuilly-sur-Marne - Villard-de-Lans (Ligue Magnus, 5e journée)

Lebreton est têtu

110825-NSM-081BISCe soir, une des deux équipes pourra enfin goûter en Ligue Magnus le sentiment de la victoire, qu'elles n'ont connu qu'une seule fois en coupe de la ligue pour l'instant. Villard-de-Lans est dernier avec zéro point, alors que Neuilly-sur-Marne est avant-dernier avec deux points, obtenus grâce à une défaite en prolongation (contre Gap) et une aux tirs au but (à Dijon). Le classement promet donc un "match de la peur", dont le perdant risque de s'empêtrer pour longtemps dans la lutte pour le maintien.

Thibaut Sage-Vallier rentre de blessure côté villardien, alors que Juho Appel, qui avait repris dans la semaine, a eu la confirmation qu'il pourrait jouer pour Neuilly-sur-Marne ce matin en ne ressentant plus aucune douleur au cou.

Les Bisons ont été habitués à recevoir de grosses équipes qui tentaient de leur mettre la pression d'entrée. Malgré une occasion rapide, une passe de derrière la cage de Peter Szabo pour Michal Beran à bout portant (1'18"), Villard-de-Lans ne manifeste pas les mêmes intentions. Les Ours pratiquent peu de forechecking  et voient venir. Le risque pour Neuilly-sur-Marne est de se mettre au rythme de l'adversaire dans un début de match poussif avec peu de tirs.

Si les visiteurs sont attentistes, c'est peut-être qu'ils veulent utiliser leur vitesse en contre-attaque, tel Vincent Couture qui déborde sur l'aile gauche et provoque la première faute de Breton (08'19"). Le défenseur Nick Canzanello réussit à s'infiltrer dans l'enclave en avantage numérique, mais Billy Blase a un bon réflexe de la jambière. Villard-de-Lans passe ainsi une minute et demie en zone offensive, jusqu'à ce que Couture soit pénalisé à son tour pour charge incorrecte. La suite du tiers-temps sera alors largement dominée par Neuilly, qui se voit même refuser un but (11'08"). Ce n'est que partie remise. Le capitaine Steven Cacciotti, qui effectue des doubles présences sur deux lignes car l'attaque est encore incomplète, finit par ouvrir le score (1-0, 13'52").

Les Villardiens pâtissent de deux pénalités successives de leurs défenseurs Favarin et Sedlak, mais s'appuient encore sur les accélérations de ses attaquants canadiens. Couture prend de vitesse Leblanc et se présente seul face à Blase qui réussit à bloquer le palet de sa botte contre son poteau droit. Les Ours semblent avoir eu peu d'arguments dans ce premier tiers pour s'opposer à un score logique.

Neuilly aurait même pu doubler la mise grâce à une belle passe de Cacciotti pour la déviation instantanée au second poteau de Clément Rey, mais Romain Farruggia réussit un superbe arrêt-réflexe de la mitaine (25'12"). Mais une minute plus tard, Philippe Bolduc charge Nicolas Favarin contre la bande en zone neutre. Le défenseur villardien se fait justice pendant l'avantage numérique par un lancer de la bleue, Szabo est au rebond et Beran démarqué conclut (1-1, 27'45"). Les Bisons ont aussi une occasion de repasser devant au bout de treize secondes quand Alexis Birolini tire sur la transversale à cinq mètres.

110825-NSM-092BISLa physionomie du match a pourtant changé. Ce sont maintenant les Nocéens qui accumulent les pénalités, et Villard-de-Lans s'installe durablement dans le camp adverse. Les Ours ont plus de mordant. On se disait qu'ils pourraient souffrir de leur faiblesse de banc : bien que ses joueurs aient moins d'expérience de la Magnus, Frank Spinozzi fait plus tourner ses lignes que Rich Metro, qui fait surtout confiance à ses deux premiers blocs. Il est vrai que la troisième ligne villardienne semble un ton en dessous, elle qui était sur la glace lors du but encaissé et lors de principale occasion de Rey. Pourtant, c'est elle qui donne l'avantage aux Isérois. Après un dégagement contre la bande intercepté, le gardien Billy Blase n'est pas totalement replacé quand Kevyn Richard le fusille du cercle gauche (1-2, 38'26").

En troisième période, Frank Spinozzi réduit son alignement offensif à trois lignes en laissant sur le banc Rey puis Bougaran. On craint que sa défense ne soit aussi réduite, mais pas par choix, lorsque Jesse Lebreton reste au sol après avoir reçu un coup de crosse dans les jambes. Il tente de remonter sur la glace deux minutes plus tard, mais se précipite vite vers le banc puis les vestiaires, peinant même à marcher. On est donc très surpris de voir l'arrière canadien revenir encore au jeu : Lebreton est têtu ! Courageux, aussi, pour jouer malgré une blessure évidente. Pittarelli laisse deux fois son équipe à 4 contre 4 dans des échanges de coups avec l'adversaire, et cette configuration de jeu pourrait être plus favorable aux accélérations villardiennes. Mais dans les dernières secondes, c'est "l'éclopé" Lebreton qui passe la ligne bleue et envoie un missile côté mitaine (2-2, 54'18").

L'égalisation semble atteindre le moral de Villard-de-Lans, équipe actuellement en proie au doute. Neuilly-sur-Marne en profite par un tir de la gauche de Zajac et un rebond même côté d'Anthony Pittarelli (3-2, 57'27"). C'est le premier but en championnat pour le Canadien, et ça peut le débloquer, tout comme son compatriote Étienne Bellavance-Martin qui visera la cage vide depuis la zone neutre pour son premier filet (4-2, 58'11"). Les Bisons peuvent enfin savourer un succès dans le temps réglementaire.

Les Ours ont encore vu un match leur filer entre les pattes. Ils sont collés à la dernière place, deux points derrière Caen et le voisin Grenoble, quatre points derrière tous les autres. Leurs prochaines rencontres (face à Épinal et à Caen) seront décisives pour ne pas se faire décrocher.

Commentaires d'après-match

Rich Metro (entraîneur de Villard-de-Lans) : "On est dedans à chaque match, je suis satisfait de mon équipe. Mais on ne gagne pas. À chaque fois, on prend un mauvais but. Ce soir encore, le 2-2 est un mauvais but. On prend un slap de la bleue qui frappe le dos d'un défenseur."

Frank Spinozzi (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "Je ne voulais pas donner de l'importance supplémentaire à ce match-là en parlant de match à quatre points. Non. Il faut comprendre qu'il y a 14 belles équipes en Magnus, et arrêter d'être surpris quand une équipe en bat une autre. En première période, on a dominé. En deuxième période, ils ont dominé. Aux vestiaires, certains joueurs ont alors reçu un ultimatum. Les visites à Paris sont finies, il faut se concentrer sur le hockey. Ceux qui étaient appelés à se lever se sont levés en troisième période. En défense, gros match d'Aubert et Birolini. La progression de ces deux gamins est extraordinaire."

 

Neuilly-sur-Marne - Villard-de-Lans 4-2 (1-0, 0-2, 3-0)
Samedi 15 octobre à 18h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 378 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté d'Aurélien Smeeckaert et Mathieu Loos.
Pénalités : Neuilly 12' (2', 6', 4') ; Villard 12' (6', 0', 6').
Tirs : Neuilly 41 (12, 11, 18) ; Villard 37 (9, 16, 12).

Évolution du score :
1-0 à 13'52" : Cacciotti assisté d'Appel et Rey
1-1 à 27'45" : Beran assisté de Szabo et N. Favarin (sup. num.)
1-2 à 38'20" : Richard assisté de Diaferia et C. Guillot-Diat
2-2 à 54'18" : Lebreton assisté de Cacciotti
3-2 à 57'27" : Pittarelli assisté de Zajac et Cacciotti
4-2 à 58'11" : Bellavance-Martin assisté de Malat et Kecka (cage vide)


Neuilly-sur-Marne

Gardien : Billy Blase.

Défenseurs : Jesse Gauthier Lebreton (A) - Louis-Étienne Leblanc ; Alexis Birolini – Stanislas Aubert ; Martin Zajac – Jules Breton.

Attaquants : Martin Malat – Philippe Bolduc – Lukas Pek ; Arnaud Bougaran - Steven Cacciotti (C) – Milan Baranyk ; Miroslav Kecka (A) - Anthony Pittarelli – Étienne Bellavance-Martin ; Clément Rey - [Cacciotti] - Juho Tuomas Appel.

Remplaçants : Landry Labat (G), Alexis Besson. Absents : Eli Sherbatov (en attente de passeport), Jozef Wagenhoffer (retraite), Andrej Kmec.

Villard-de-Lans

Gardien : Romain Farruggia [sorti de 58'05" à 58'11"].

Défenseurs : Daniel Sedlák (A) - Nicolas Favarin ; Stéphane Guillot-Diat - Nicholas Canzanello ; Pierre-Antoine Simonneau (C) - Scott Thauwald.

Attaquants : Quentin Jacquier - Michal Beran - Peter Szabó ; Vincent Couture - Thibaut Sage-Vallier (A) puis Dimitri Thillet - Danick Bouchard ; Kévyn Richard - Yann Diaferia - Cédric Guillot-Diat.

Remplaçants : Pascal Favarin (G), Francky Sadani. Absent : Victor Vitton-Méa (hématome à la cuisse).