Caen – Rouen (Ligue Magnus, 5e journée)

Voies d’eau

Alexis Gomane 17-09-2011Caen connaît bien son adversaire du soir. Les deux capitales normandes se font concurrence dans l’économie, et la réunification des deux régions pourrait avancer plus vite si l’une des deux n'avait pas à perdre sa suprématie régionale dans l’opération.

Sur la glace, Rouen a au moins une longueur d’avance. Les nombreux derbys de ce début d’année le montrent : correction lors des matchs de préparation et au match aller de coupe de la ligue. Les Dragons sont impitoyables, comme le résumait l’assistant caennais Alexis Gomane à Sport à Caen un an plus tôt « Si on lève le pied contre Rouen, on repart avec la valise RTL »

Et Caen va écoper pour ce match, car ce soir, le montant de la valise est exceptionnellement important. Dès le début du match, la défense a fait naufrage et laisse les Rouennais s’installer, permettant à Lampérier d’ouvrir le score (0-1  à 04'06"). Puis, à la seconde pénalité concédée, l’attaque explose la boite locale. Manavian installé dans un fauteuil devant le but vient allumer le portier caennais (0-2  à 11'54"). Bonne soirée pour l’ex-Angevin, parfois décrié. Il signe un hat trick personnel, avec notamment un autre but ensupériorité de la même facture.
Ensuite c’est au tour d’Elomo d’achever les espoirs cennais. Il fait une remontée magnifique, passe toute la défense et vient tromper le gardien (0-3  à 15'28").

MANAVIANantonin110825046BLa patinoire est assez remplie puisque le club a choisi de déclarer cette rencontre « match de gala » et d’augmenter les tarifs. Il en faut plus pour décourager les Haut-Normands venus en masse pour ce derby. Et la deuxième période tient ses promesses auprès du public Rouennais (qui devient supporter proportionnellement à l’augmentation de l’écart de but), avec des réalisations de Desrosiers, Pare et Lampérier pour la deuxième fois.

Le HCC est assommé. Aucune réaction sur la glace, pas même un temps mort appelé, et pour achever le tout, Clément Fouquerel est laissé dans les buts en troisième période. Aucun répit ne lui est concédé.

La non-performance s’associe avec l’indiscipline et les buts pleuvent à la 45e, 47e puis 48e minute. Seule réaction notable, Kévin Da Costa finit par tomber les gants contre Richard Demen-Willaume, entraînant une bagarre qui n’est stoppée que lorsqu’un des deux joueurs est au sol, symbole d’un match non tenu côté discipline.

Janil vient signer le sixième but en supériorité de la soirée avant que la sirène achève le calvaire caennais.

Que dire de ce match ? Pas très aidé, Caen a sombré dans tous les domaines. Rouen a répondu avec le talent qu’on lui connaît, mais qui s’accompagne souvent d’une attitude plutôt hautaine. Aux Drakkars de répondre sur la glace. Mais, ironie du sort, Caen rencontrera à nouveau les Dragons en coupe de France…

 

Caen - Rouen 0-11 (0-3, 0-3, 0-5)
Samedi 15 octobre 2011 à 20h30 à la patinoire de Caen. 1220 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Nicolas Piedigrossi et Yann Furet. 
Pénalités : Caen 47' (4'; 6'; 12'+5'+20'), Rouen 33' (0'; 4'; 4'+5'+20').
                
Evolution du score :                
0-1 à 04'06" : Lamperier assisté de Rech et Salmivirta
0-2 à 11'54" : Manavian assisté de Mallette et Paré (sup. num.) 
0-3 à 15'28" : Elomo assisté de Lamperier et Paré
0-4 à 23'32" : Lamperier assisté de Salmivirta
0-5 à 29'59" : Desrosiers assisté de Guenette et Werenka (sup. num.)
0-6 à 35'30" : Paré assisté de Manavian et Mallette (sup. num.)
0-7 à 44'12" : Werenka assisté de Desrosiers et Thinel (sup. num.)
0-8 à 46'25" : Manavian assisté de Mallette et Paré (sup. num.)
0-9 à 47'46" : Manavian assisté de Thinel et Ylönen
0-10 à 56'05" : Thinel assisté de Desrosiers et Guénette
0-11 à 57'32" : Janil assisté de Werenka et Lamperier (sup. num.)