Ligue Magnus (6e journée) : Chamonix à l'épreuve du derby

65 kilomètres et des poussières. Quelques sommets bientôt enneigés. Et quatre points au classement de Ligue Magnus. Voilà, en gros, tout ce qui sépare aujourd'hui Chamonix de Morzine. Ce derby de Haute-Savoie, les Pingouins l'abordent avec un léger avantage psychologique. Les voisins se sont déjà affrontés à deux reprises. Deux matches de poule en Coupe de la Ligue. Et deux victoires pour la formation du Chablais (7-2 et 4-1). Mais voilà, en championnat, Morzine a un peu plus de mal. Les joueurs de Santeri Immonen sortent à peine d'une mauvaise passe. La victoire ramenée de Grenoble, samedi dernier, n'a pas effacé les revers concédés à Strasbourg et contre Angers.

Mais de Coupe de la Ligue, il n'est ici point question. Ce soir, Chamonix et Morzine s'affrontent en championnat. Où les Chamois, sont invaincus. Et pleins de confiance. Le leader, cependant, qui doit faire sans deux cadres manquants. Brent Patry, touché à l'épaule, et Carl Lauzon, souffrant du dos, sont incertains.

Depuis sa victoire à Strasbourg, samedi dernier, Amiens a retrouvé le top 10. Et un peu d'assurance. Mais les Gothiques restent convalescents. Un succès contre un gros, et les Picards seraient relancés pour de bon. Ça tombe bien, Angers débarque ce soir au Coliseum... Quatre jours après leur victoire contre Rouen en Coupe, les Ducs se déplacent sans Pavol Mihalik, Tomas Baluch, Simon Lacroix, Juho Jokinen et Brian Henderson, tous blessés. Des forfaits auxquels il faut ajouter l'absence de Jean-François David. Le défenseur canadien, coupable d'avoir frappé avec sa crosse un juge de ligne dans les jambes, vient d'écoper de sept matches de suspension. Il sera de retour sur la glace le 18 novembre. En revanche, Jay Varady devrait enfin pouvoir aligner Nicholas Romano et Christophe Colombel, aptes au service. Ainsi que sa dernière recrue, Damien Raux.

L'international formé à Rouen ne sera donc resté qu'un mois à Grenoble, après son essai manqué à Zagreb. Grenoble, où l'on a (un peu) retrouvé le sourire, cette semaine. La victoire contre Briançon en Coupe a permis au groupe de Jean-François Dufour de prendre une grande bouffée d'oxygène. Les Brûleurs de Loups doivent maintenant enchaîner en championnat, malgré les absences d'Anthony Aquino, Baptiste Amar, Francis Desrosiers et Joris Bedin. Problématique identique à Gap. Après un bon début de championnat, les Rapaces ont encaissé deux revers. Avant de se relancer mardi, face à Villard-de-Lans.

Dans le petit monde du hockey français, une défaite rouennaise est toujours un événement. Mardi, les Dragons sont tombés pour la première fois de la saison en match officiel. Pas de panique, pour autant, sur l'Île Lacroix. « Cette défaite a au moins eu le mérite de nous montrer nos carences face à des équipes d'un tel niveau et ce qu'il nous reste à travailler », a affirmé Rodolphe Garnier sur le site du club. Strasbourg, de toute façon, ne s'attendait pas à rencontrer un champion de France vacillant. « Jouer contre Rouen, c’est un engagement constant. Il faut être prêt à payer le prix à tous les postes, à tous les instants. C’est ainsi que nous aurons nos chances », a lâché Daniel Bourdages dans les Dernières Nouvelles d'Alsace.

À Briançon, aussi, on se prépare à passer une rude soirée. Certes, Neuilly-sur-Marne n'a pour le moment battu que Villard-de-Lans. Mais, à chacune de ses sorties, le promu francilien a bousculé ses adversaires. Du coup, Luciano Basile est méfiant. Très méfiant. Mais l'entraîneur haut-alpin connaît son groupe. Et il le sait soudé, prêt à faire face. Concentré, aussi, malgré la tristesse laissée par le décès accidentel de son ancien président, Alain Bayrou, survenu dans la semaine. Déjà de retour en Coupe de la Ligue, Edo Terglav et Mickaël Perez vont retrouver ce soir le championnat, tout comme Aleksi Holmberg. En revanche, Jean-François Caudron et Robin Gaborit sont bloqués à l'infirmerie. Quant à Jermu Porthen, sa saison est terminée (rupture des ligaments croisés). Côté nocéen, l'international israélien Eliezer Serbatov devrait enfin découvrir la Ligue Magnus.

Calés dans le ventre mou du classement, Dijon et Épinal sont à la croisée des chemins. S'ils s'imposent ce soir, Bourguignons et Vosgiens resteront au contact des meilleurs. S'ils s'inclinent, ils retrouveront la zone dangereuse. Le défi est à leur portée. Les Ducs reçoivent Caen. Une semaine après sa déroute rouennaise (défaite 11-0), les Bas-Normands manquent d'assurance. Et d'attaquants : Jean-Christophe Gauthier et Pierre Bennett sont indisponibles. Quant aux Dauphins, ils descendent à Villard-de-Lans, lanterne rouge toujours à 0 point.

6e journée de Ligue Magnus :

Gap (6) - Grenoble (12). Cet après-midi, à 18 heures. La cote : Gap 60 % / Grenoble 40 %.

Rouen (2) - Strasbourg (5). Ce soir, à 20 heures. La cote : Rouen 80 % / Strasbourg 20 %.

Amiens (10) - Angers (3). Ce soir, à 20 heures. La cote : Amiens 30 % / Angers 70 %.

Villard-de-Lans (14) - Épinal (9). Ce soir, à 20 h 30. La cote : Villard-de-Lans 40 % / Épinal 60 %.

Dijon (8) - Caen (13). Ce soir, à 20 h 30. La cote : Dijon 70 % / Caen 30 %.

Chamonix (1) - Morzine (7). Ce soir, à 20 h 30. La cote : Chamonix 60 % / Morzine 40 %.

Briançon (4) - Neuilly-sur-Marne (11). Ce soir, à 20 h 30. La cote : Briançon 70 % / Neuilly-sur-Marne 30 %.