7e journée D1 : Mulhouse perd son premier point

Lorsqu’on enchaîne les victoires, on dit souvent que chaque victoire supplémentaire rapproche de la prochaine défaite, Christer Eriksson en tête il y a peu dans la presse. Ses Scorpions ont asphyxié leur adversaire d’entrée et ont mené trois buts à rien à la trente-septième minute avant de laisser Toulouse-Blagnac remonter au score. Incapables de se départager en prolongations, la différence s’est faite lors des tirs aux buts. Seul Rémi Peronnard a gardé son sang froid pour tromper Hurajt et offrir les deux points aux Bélougas (3-4). Première défaite pour Mulhouse cette saison. Après leur déroute bordelaise la semaine dernière, les Jokers de Cergy espéraient se reprendre ce soir et remonter dans la hiérarchie. Soirée à oublier pour Martin Lacroix qui après douze minutes et quatre buts encaissés demandait un temps mort qui n’a pas eu l’effet escompté sur sa troupe. L’addition est salée au final et les Bretons se sont amusés à soigner leurs statistiques ce soir. Jonathan Avenel a inscrit un quadruplé dans la victoire (3-10).

Dans le remake de la dernière finale de Division 2, Dunkerque respire un peu et enfonce Lyon un peu plus dans le doute. Les Gones n’ont jamais mené au score et une fois qu’ils avaient égalisé à moins de deux minutes du terme, ils se sont déconcentrés et ont encaissé un quatrième but fatal de Gregory Dubois (4-3). Courbevoie se rendait à Nice pour un duel du haut de tableau. À défaut de buts, les spectateurs de Jean Bouin ont eu droit à du suspense ce soir. Bien que menés de deux buts à huit minutes de la fin, les locaux ont trouvé les ressources nécessaires pour arracher une prolongation grâce à Andrej Brejka. Mieux encore, Stefan Majernik a offert la victoire aux locaux en inscrivant le tir au but vainqueur (2-3).

Depuis la victoire de la première journée, tout va de mal en pis à Valence et se déplacer au Mont-Blanc, qui vient de battre Brest, ne s’annonçait pas facile. Les Lynx se sont même mis en difficultés tous seuls en encaissant deux buts en seize secondes alors qu’ils évoluaient en supériorité numérique. La série se prolonge pour les Valentinois avec une sixième défaite de rang (6-2). Finissons par les deux chocs de cette journée. Le premier mettait aux prises Reims à Montpellier, affiche généralement serrée au score. La tradition a été respectée et les deux équipes n’ont pu se départager en soixante-dix minutes malgré une forte indiscipline montpelliéraine dans le Money Time. C’est finalement Montpellier qui décroche la victoire avec un pénalty décisif de Valérian Croz (3-4). Enfin, Anglet accueillait Bordeaux pour le derby du Sud-Ouest. Face à une équipe girondine bien plus disciplinée, les Angloys ont résisté de nombreuses minutes en infériorité numérique pour accrocher un succès de plus à leur actif cette saison (4-3).