Ligue Magnus : le podium au tapis

Surprenante journée de Ligue Magnus, hier soir. Les trois premiers du classement ont tous perdu. Chamonix, d'abord, n'est plus invincible. Pourtant, le leader n'a attendu que 26 secondes avant d'ouvrir le score, via son capitaine Richard Aimonetto. Mais Morzine a égalisé à la 11', par Toni Koivunen en supériorité numérique. Un but de Raphaël Papa au deuxième tiers, un autre de Tomi Tuomisto dans le troisième, et les Pingouins remportent le derby de Haute-Savoie (3-1).

Rouen, ensuite, était mené de deux longueurs par Strasbourg à l'entame de la dernière période. Les champions de France sont revenus en marquant deux fois dans la même minute. Las, les Alsaciens s'imposent en prolongation avec une réalisation de leur capitaine Élie Marcos (4-3). L'Étoile Noire signe là sa première victoire contre Rouen depuis son accession en Ligue Magnus.

Angers, enfin, est aussi tombé en prolongation. À Amiens, les Ducs n'ont mené qu'une petite douzaine de minutes, dans le premier tiers. Une égalisation de Jaroslaw Rzeszutko, le premier but en élite du jeune Marius Serer, et les Gothiques prenaient l'avantage... juste pour quelques secondes. Le temps, pour Jonathan Bellemare, de remettre les Angevins dans le sens de la marche. Rien d'autre n'est marqué dans le temps réglementaire. Amiens s'impose grâce à un break réussi par Grégory Béron (3-2).

Chamonix, Rouen et Angers battus, certes. Mais le trio demeure sur le podium. Sauf que Briançon est là, en embuscade, à la quatrième place et avec neuf points. Les Diables Rouges, eux, ont passé une soirée tranquille. Ils ont battu Neuilly-sur-Marne 6-0, avec six buteurs différents (Edo Terglav, Maks Selan, Braden Walls, Steve Van Oosten, Viktor Szelig et Mickaël Perez). Côté francilien, Anthony Pittarelli a été expulsé en fin de partie.

La première réalisation en France du Finlandais Martin Tuominen ne restera qu'anecdotique. Comme à Rouen la semaine passée, Caen a encaissé onze buts à Dijon. Dont sept dans le deuxième tiers. La situation devient critique en Basse-Normandie. Les Drakkars ont, de très loin, la pire défense du championnat (39 buts concédés en six matches).

Un petit but de Mitja Sivic en supériorité numérique, un blanchissage de Ronan Quemener face à ses anciens partenaires gapençais, et Grenoble retrouve le sourire. Les Brûleurs de Loups ont remporté leur seconde victoire de la saison (1-0). L'autre équipe iséroise du championnat, elle, broie encore du noir. Cinq matches, cinq défaites, Villard-de-Lans n'y arrive pas. Les Ours se sont inclinés 4-1 contre Épinal.