Gap - Grenoble (Ligue Magnus, 6e journée)

2011-11-21-Gap-GrenobleUn duel des extrêmes. D'une part Gap, sixième en championnat et qualifié en quart de finale de la coupe de la Ligue. La bande à Turcotte débute bien sa saison loin de ses terres gapençaises... D'autre part, le doute s'est installé à Grenoble. Les Brûleurs de Loups surfent avec la zone rouge, et se classent provisoirement douzièmes, avec 2 points seulement au compteur. L'inquiétude est grandissante chez les supporters. La crainte de vivre une saison dans le bas de tableau renaît. D'autant qu'avant le match, Grenoble reste sur quatre défaites consécutives en Ligue Magnus.

Jean-François Dufour doit composer avec l'absence de Baptiste Amar, Anthony Aquino, Francis Desrosiers et Joris Bedin, tous blessés. Du côté gapençais, on notera l'absence de l'imposant défenseur tchèque Jakub Suchanek, qui purge son premier match de suspension. Rappelons qu'il a écopé de 3 matchs fermes et 2 matchs avec sursis pour dureté, lors du match de Coupe de la Ligue contre Briançon.

Avant le début de la rencontre, les 1 400 spectateurs respectent une minute de silence en hommage à Alain Bayrou, ex-président des Diables Rouges de Briançon, décédé jeudi dernier à la suite d'un accident de voiture.

Le choc est rude !

Le premier engagement est gagné par les Rapaces. Le match commence sur un rythme de folie. Très rapidement, les Grenoblois surprennent les Rapaces en pratiquant un pressing très agressif. La bande à Turcotte, qui ne s'attendait pas à un tel engagement, est obligée de répondre en haussant le niveau de jeu. Elle prend rapidement la mesure de son adversaire en zone neutre, pour casser le rythme imposé par les Grenoblois. Mais les Gapençais, comme à leurs habitudes, perdent trop de palets. Les contres, joués rapidement par les Brûleurs de Loups, sont comme autant de dangers pour la défense haut-alpine. Les combinaisons offensives Francis Ouimet - Nicolas Arrossamena se heurtent à une défense très rigoureuse. Martin Charpentier assure le remplacement de Jakub Suchanek sur la première ligne gapençaise. Les dix premières minutes sont très largement dominées par la bande à Dufour, serein sur son banc.

2011-11-21-Gap-Grenoble2Au fur et à mesure que les minutes s'égrènent, les Grenoblois perdent le contrôle du puck. Et c'est Gap qui se procure les plus belles occasions devant le filet. Sur un changement de ligne, Alexandre Cornaire adresse une longue passe au capitaine Jean-Charles Charrette, seul devant Quemener. La passe est trop longue, et Gap rate le 1-0 de peu. Première alerte pour la défense grenobloise, jusque là très solide. Quelques instants après, les Rapaces se procurent une nouvelle occasion de but. Sur un bon travail de Campbell à droite le long de la bande, Jiri Rambousek réceptionne la rondelle. Il tente une frappe à bout portant, mais se heurte à un bon Quemener. Le marquage de la défense grenobloise est très laxiste. Les Rapaces composent collectivement, mais se heurtent à un gardien décidé à faire bonne figure face à son ancienne équipe.

Le premier tiers se conclut sur le score de 0-0. Un tiers très plaisant à voir, avec beaucoup d'intensité dans les duels, et un bon jeu en contre de part et d'autre. Pour la première fois de la saison, il n'y aura pas eu de round d'observation entre les deux équipes à Marseille. Gap apparaît comme dominateur, il ne manque plus que les buts...

Grenoble part à la chasse... aux Rapaces

Le second tiers débute lui aussi sur les chapeaux de roues. En tribunes, les "Irréductibles" (groupe de supporters grenoblois) donnent de la voix pour encourager leur équipe fétiche. Comme lors du début du premier tiers, ce sont les Brûleurs de Loups qui prennent le contrôle de la rondelle. Les Grenoblois appliquent les consignes de coach Dufour et installent leur jeu dans le camp gapençais. Les Haut-Alpins n'arrivent pas à récupérer le palet et sont poussés à la faute. Les Grenoblois bénéficient ainsi de trois power-play successifs en l'espace de 7 minutes. Leur jeu collectif asphyxie les Gapençais, bien regroupés en défense. Mais rien n'y fait, la rondelle ne rentre pas ! Les Brûleurs de Loups tentent de la bleue, mais se heurtent à un Mike Zacharias qui répond de la plus belle des manières à son homologue grenoblois. Gap tue les trois pénalités et décide de repartir de l'avant.

2011-11-21-Gap-Grenoble3Les dernières minutes de la seconde période sont dominées par les Rapaces Gap, qui peuvent compter comme toujours sur leur première ligne. Le dynamisme de Campbell, qui déborde avec insistance sur la droite de la glace, combiné à la technique de Jiri Rambousek, oblige Ronan Quemener à s'employer pour garder ses buts inviolés. Ce duo, révélation de ce début de saison, est à l'origine de 36% des buts marqués par l'équipe. Les Brûleurs de Loups terminent timidement ce tiers. L'équipe est à bout physiquement. La pause se fait désirer. À une minute de la pause, le jeune international tricolore Nicolas Arrossamena écope de deux minutes de pénalité pour retard de jeu. Ce qui pouvait être le tournant du match pour les Rapaces va se transformer en démonstration défensive des Grenoblois. Ils défendent et assistent Quemener avec envie et unité durant la dernière minute.

L'incertitude domine à la pause. Alors qu'on sentait Gap prendre les devants, les Grenoblois ont su bien réagir. Ils ont été plus réalistes et on fait preuve de courage en défense pour conserver le 0-0. Les Brûleurs de Loups ont impressionné et changent les donnés du match. Une victoire grenobloise est donc désormais plus qu'envisageable.

La course contre la montre

Le dernier tiers est à l'image du match : très crispant. Les deux équipes évoluent en contre. Les actions se succèdent rapidement, mais le score reste toujours vierge. La défense de Grenoble devient de plus en plus fébrile. La jeunesse et le manque d'expérience se fait ressentir. Sur une action menée par Cody Campbell, les Rapaces s'installent en zone offensive. Après une série de passes, Jiri Jelen, le long de la bande à gauche, arrive à trouver Milan Tekel à la bleue. Il frappe en puissance, mais trouve Quemener. S'ensuit un grand cafouillage sur le rebond. La rencontre est pleine d'intensité, mais le score est toujours de 0-0.

Sur une récupération des Grenoblois en milieu de glace, Stanislav Lascek écope d'une pénalité pour accrocher. Les Brûleurs de Loups ont l'opportunité de prendre les devants dans la partie, et ne se font pas attendre. Après quelques secondes, Francis Ouimet entre dans la zone offensive. Il sert Alexandre Rouleau, démarqué sur la droite de la glace, qui fait le tour de la cage et trouve Mitja Sivic à droite, près de la bleue. Le Slovène repique dans l'axe et, d'une frappe surpuissante de la bleue, surprend le pauvre Zacharias, battu (0-1, 49'53"). Coup de massue dans le Palais Omnisports Marseille Grand Est. Les supporters gapençais ne s'attendaient pas à un but à ce moment de la partie.

2011-11-21-Gap-Grenoble4Cependant, les Rapaces repartent très vite de l'avant. Les Brûleurs de Loups sont en difficulté et défendent leur cage avec hargne. Ils concèdent deux infériorités coup sur coup, mais le palet ne veut pas rentrer ! Quemener et ses montants en ont décidé autrement ! À une minute de la fin, Patrick Turcotte demande un temps mort pour Gap. Jean-Charles Charrette assume son rôle de capitaine et mobilise les troupes. À la reprise, Gap tente le tout pour le tout en enlevant le gardien, mais ne marquera pas et perdra ce duel contre le temps …

Le résultat du match peut paraître digne d'un match de football, le public du POMGE ne s'est pas ennuyé ! Les deux équipes ont livré un match plein, avec beaucoup d'engagement physique et des gestes techniques bien réalisés. Les deux équipes auront montré un visage positif, alors même qu'elles inquiétaient un peu au vu de leurs récentes performances.

Grenoble confirme son retour en forme. Après avoir signé un succès de prestige en terre biançonnaise, les hommes de Jean-François Dufour viennent arracher deux points précieux à Marseille. Une victoire qui permet à Grenoble de grimper à la onzième place et de doubler Neuilly-sur-Marne, défait 6-0 à Briançon. Au-delà de l'aspect comptable, les Grenoblois nous auront montré un nouveau visage très satisfaisant. Bien qu'il y ait encore des problèmes de coordination dans la défense iséroise, l'attaque semble s'améliorer de jour en jour. Et avec un Quemener en état de grâce, on peut affirmer haut et fort aujourd'hui que Grenoble n'est pas à sa place dans la Ligue Magnus. D'un point de vue individuel, on notera l'excellent match de Francis Ouimet, qui a réalisé des percées fulgurantes dans la défense gapençaise. Sa ténacité et son implication dans la relance sont aussi remarquables.

Quant au sort des Rapaces, on reste perplexe. Les Haut-Alpins concèdent leur troisième défaite de rang en championnat. Pourtant on a l'impression d'avoir vu une équipe complète aux nombreuses qualités défensives et aux individualités souvent décisives... Pourtant aussi, Gap, qui domine, ne gagne pas (ou plus). Les Rapaces qui ne cessent de reculer au classement (huitièmes avec six points) ont désormais la pression sur leurs épaules. Une remise en question est indispensable pour sortir de ce passage à vide, tout à fait normal pour une équipe. Par ailleurs, il faudra tâcher de trouver des solutions aux problèmes d'efficacité et de réalisme en attaque. Gap a réalisé un cinglant 0/5 en power play.

Commentaires d'après-match

TurcottePatrick

Patrick Turcotte (entraîneur de Gap) : "On a eu beaucoup d'occasions de but dans le premier tiers, il manquait juste la finition. Forcément, on est un peu frustré, mais dans l'ensemble le match a été très serré. On a assisté à un duel impressionant entre Zacharias et Quemener. Ce n'est pas un 0-1 ennuyeux ce soir. Je suis satisfait du travail de la première ligne, le duo Rambousek-Campbell est rassurant pour la suite. Notre troisième ligne s'est procurée des occasions. Notre power play progresse bien, car même si on n'a pas marqué, on s'est créé beaucoup d'occasions. Gap n'est plus dominé comme par le passé. Zacharias a été impérial ce soir. C'est sûrement sa prestation la plus aboutie de la saison. L'absence de Suchanek ne nous a pas trop pénalisés, on a modifié la défense et ça a bien tenu derrière. Contrairement à Grenoble, on n'a pas trop été pénalisé par les blessures jusqu'à présent. Les coupes ne représentent pas un objectif majeur pour le club, mais ça ferait désordre de perdre à Anglet. On essaiera d'éviter les blessures, mais c'est second pour nous. La fatigue des trajets, on va en parler tout le temps cette saison. On n'est jamais à la maison, et ça va demander une attitude très professionnelle pour tout le groupe. Quant aux affluences, elles sont certes moins élevées qu'à Gap, mais ça ne nous dérange pas."

Ronan Quemener (gardien de Grenoble, ex-Gap) : "C'est difficile de jouer contre ses anciens partenaires, car ce sont mes amis. Sur la glace, il n'y a plus d'amis, on espère juste être content à la fin du match. C'est la quatrième fois qu'on rencontre Gap cette saison, et malgré quelques erreurs, je suis content de moi. Mes défenseurs m'ont bien aidé ce soir. Le match a été très serré, le palet a touché de nombreuses fois les poteaux. On a eu beaucoup de réussite. Le match se joue sur un shoot ! Cette année on a une équipe jeune, pas très expérimentée. On a trois défenseurs de 20 ans. Il y a eu beaucoup de changements, nous nous adaptons et continuons à travailler fort. On va progresser. Je pense que les Rapaces vont réussir leur saison. Ils se sont qualifiés en coupe de la ligue, je suis confiant. Concernant leur powerplay, on avait les mêmes problèmes l'année dernière à Gap, et ça ne nous a pas empêchés de terminer troisièmes."

 

Gap - Grenoble 0-1 (0-0, 0-0, 0-1)
Samedi 22 octobre 2011 à 18h00 au Palais Omnisports Marseille Grand-Est. 1402 spectateurs.
Arbitrage de Marc Mendlowictz assisté de Gwilherm Margry et Gildas Fontaine.
Pénalités : Gap 8' (0', 6', 2') ; Grenoble 20' (4', 12', 4').

Évolution du score :
0-1 à 49'53" : Sivic assisté de Ouimet et Rouleau (sup. num.)


Gap

Gardien : Michael Zacharias.

Défenseurs : Martin Charpentier - Milan Tekel (A) ; Justin Vienneau - Alexandre Cornaire ; Matúš Luciak - Jan Kudrna.

Attaquants : Jirí Rambousek - Jirí Jelen - Cody Campbell ; Mikko Palotie - Sébastien Gauthier - Stanislav Lašček ; Jean-Charles Charette (C) - Jérémie Paradis - Mathieu André.

Remplaçants : Julian Barrier-Heyligen (G), Jérémy Baridon, Bertrand Fribault. Absent : Jakub Suchánek (suspendu).

Grenoble

Gardien : Ronan Quemener [sorti de 59'02" à 60'00"].

Défenseurs : Kévin Dusseau - Sylvain Dufresne ; Alexandre Rouleau - Michael Steiner ; Jason Crossman (A) - Rémi Colotti ; Maxime Suzzarini.

Attaquants : Elie Raibon - Mathieu Le Blond - François Ouimet ; Julien Baylacq (C) - Mitja Sivic - Nicolas Arrossamena (A) ; Christophe Tartari - Mathieu Briand - Graham Avenel.

Remplaçants : Sébastien Raibon (G), Loup Benoît. Absents : Joris Bedin (blessé), Francis Desrosiers (main), Baptiste Amar (cheville), Anthony Aquino (épaule), Damien Raux (parti à Angers).