Chamonix - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 6e journée)

Rien qui Buysse rentrer

Ce premier derby dans la compétition laisse présager une rencontre sous hautes tensions entre les deux rivaux. À qui la suprématie du moment ? David ou Goliath ? Car si les morzinois peuvent sans problème revêtir le manteau de Goliath en terme de gabarit et de CV, les "habiles lutins" chamoniards ne semblent pas prêts à se laisser marcher dessus. Si les deux premières confrontations officielles en Coupe de la Ligue ont pour l’instant donné raison à l’artillerie lourde morzinoise, la Ligue Magnus est une autre affaire, et à ce jeu, le CHC est leader et invaincu.

Malgré la particularité de chaud derby, les spectateurs et "webspectateurs" (premier match retransmis en direct sur le site internet du club) ont pu apprécier la qualité du jeu produit par les deux équipes sur la glace de Richard-Bozon.

L'entrée dans la partie est idéale. Sur la première occasion du match, Carl Lauzon décalé sur l’aile transmet à Richard Aimonetto plein centre qui se faufile dans la défense pour surprendre Buysse d’un tir à ras de glace (1-0, 00'26"). Mais suite à une faute inutile de Carl Lauzon en zone offensive, Morzine réduit le score en supériorité numérique grâce à un tir de Mathieu Jestin détourné dans les filets par l’expérimenté Toni Koivunen (1-1, 11'13"). En supériorité numérique trois fois dans ce tiers, les Chamois ne convertissent pas ces avantages.

Ils cèdent ensuite face à des Pingouins très réalistes. À la mi-match, Raphaël Papa exploite parfaitement une faute de la défense chamoniarde Da Costa - Veydarier, trompe Hardy et permet à Morzine de prendre l’avantage (1-2, 28'26"). Et sur un contre rondement mené, Tomi Tuomisto crucifie une nouvelle fois Hardy d’un tir excentré qui se loge dans la lucarne (1-3, 43'01"). Chamonix tente de revenir, en vain. Les nombreuses occasions sont toutes repoussées par un Henri-Corentin en état de grâce.

Au final, malgré un ratio d’occasions nettement favorable, les hommes de Stéphane GROS s’inclinent pour la première fois de la saison. La défaite de l’ogre rouennais permet néanmoins à Chamonix de conserver la tête du championnat.

Commentaires d'après-match

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "On a assisté ce soir à un gros match avec du spectacle. Une fois de plus, ça tourne en leur faveur, ça devient frustrant. Le coche est raté en première période où on doit pouvoir enfoncer le clou grâce à trois supériorités numériques. Et là, ça n’a pas fonctionné. À l’inverse, ils ont été patients et bons dans la gestion de nos temps faibles. Buysse a fait un gros match même s’il a eu parfois de la chance. Ça fait partie du sport. Même si on a su se créer beaucoup d’occasions et de shoots, il nous a manqué de mettre du trafic devant sa cage pour le mettre réellement en danger."

Communiqué du site officiel du CHC

 

Chamonix - Morzine-Avoriaz 1-3 (1-1, 0-1, 0-1)
Samedi 22 octobre à 20h30 à la patinoire Richard-Bozon. 1245 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de David Courgeon et Alexis Grabit.
Pénalités : Chamonix 16' (4', 4', 8') ; Morzine 16' (8', 2', 6').

Évolution du score :
1-0 à 00'26" : Aimonetto assisté de Lauzon et Da Costa
1-1 à 11'13" : Koivunen assisté de Jestin et Arildsson (sup. num.)
1-2 à 28'26" : R. Papa assisté de Besson
1-3 à 43'01" : Tuomisto assisté de Brodin et C. Papa


Chamonix

Gardien : Florian Hardy [sorti de 57'02" à 58'13" et de 59'07" à 60'00"].

Défenseurs : Fabien Veydarier - Justin Da Costa ; Brent Aaron Patry - Damien Torfou (A) ; Arthur Cocar - Michal Korenko.

Attaquants : Arnaud Hascoët - Richard Aimonetto (A) - Carl Lauzon ; Francis Charland - Laurent Gras (C) - Simon Lambert ; Mathias Terrier - Clément Masson - Vincent Kara ; Matthieu Séguy, Alexandre Audibert.

Remplaçants : Tom Charton (G), Laurent Deldicque, Clément Colombin.

Morzine-Avoriaz

Gardien : Henri-Corentin Buysse.

Défenseurs : Yann Golubovsky - Jonatan Arildsson ; Lauri Kinos - Weston Tardy ; Mathieu Jestin - Kim Virtanen ; Christian Elian (A).

Attaquants : Mickaël Brodin (C) - Cyril Papa - Loïc Gaydon ; Shane Lust - Colin Shields - Guillaume Doucet ; Marko Mäkinen - Toni Koivunen (A) - Brad Smyth ; Raphaël Papa - Tomi Tuomisto - Josselin Besson.

Remplaçants : Evgeny Kochetov (G), Théophile Mourin.