Reims - Montpellier (Division 1, 7è journée)

Les Phénix cèdent face aux Vipers

Après un match incertain, ce sont finalement les Vipers de Montpellier qui repartent avec les 2 points après l'avoir emporté lors de la séance de tirs au but.

Malgré l'ouverture du score rapide de Florian Sabatier (1-0 à 2’18"), les Phénix ne parvenaient pas à se mettre à l'abri et ils voyaient leurs adversaires du jour égaliser sur power play (1-1 à 12’15"). Après avoir encaissé ce but à 5 contre 4, les locaux poussaient Chauvière à la faute pour se retrouver eux aussi en avantage numérique et tenter de reprendre les devants au tableau d'affichage. C'est le capitaine des Phénix, Valère Vrielynck, qui allait s'en charger en se trouvant à la conclusion d'un mouvement collectif initié par Lachance et repris par Eriksson (2-1 à 13’48"). C'est donc avec cette courte avance que les hommes de François Dusseau regagnaient leur vestiaire.



De retour sur la glace, il ne fallait que 3 minutes aux visiteurs pour créer l'égalité par l'intermédiaire de Cassels bien aidé par un gros travail de Luukkonen. Après ce but, les Phénix bénéficiaient de deux avantages numériques mais ils ne parvenaient pas à prendre de vitesse la défense adverse qui restait vigilante. Finalement après une période de domination montpelliéraine, c'est le Tchèque Tomas Fojtik qui se rappelait aux bons souvenirs de ses anciens coéquipiers en trompant le portier suédois d'un tir rapide à mi-hauteur (3-2 à 35’05").

Sur la remise en jeu qui suivait, Coustenoble était sanctionné, et il allait être imité quelques secondes plus tard par Prochazka, laissant ainsi les Phénix en position de double infériorité numérique. Dominateurs tout au long de cette phase de jeu, c'est finalement après la sortie du premier fautif que Tyler Czuba profitait d'un palet mal négocié par la défense rémoise pour ajuster d'un tir précis Kubis et remettre à niveau les deux équipes (3-3 à 37’24"). C'est sur ce score de parité que la seconde période s'achevait laissant entrevoir un dernier tiers plein de suspens.

Dés la reprise du troisième 20", les locaux avaient l'occasion de reprendre le contrôle de cette partie en avantage numérique mais ils n'en profitaient pas, jouant parfois de malchance. Après deux pénalités sifflées à l'encontre des visiteurs, c'était au tour des Phénix de visiter le banc des prisons, mais heureusement ces décisions n'avaient pas d'influence sur l'évolution du score. Au cours des 10 dernières minutes, les Rémois se voyaient offrir trois nouvelles supériorités numériques, mais ils se montraient incapables de battre le cerbère suédois qui était suppléé par ses poteaux à 2 reprises.

Après 60 minutes de jeu, le score étant toujours égal, les deux équipes devaient disputer une période de prolongation. Au cours de ces dix minutes supplémentaires, les Phénix, une nouvelle fois en power play, ne parvenaient pas à inscrire le but de la victoire et se dirigeaient donc vers une séance de tirs au but. A ce petit jeu de loterie ce sont les visiteurs qui l'emportaient grâce à Valerian Croz qui trompait Kubis au bout de la cinquième tentative après que les réussites de Junnila et Luukkonen se soient neutralisées.

Les Phénix prennent tout de même un point dans cette défaite et conservent leur deuxième place au classement.


Compte-rendu du site officiel des Phénix de Reims


Reims – Montpellier 3-4 (2-1, 1-2, 0-0, 0-1)
Samedi 22 octobre 2011 à 20h00 à Bocquaine. 775 spectateurs.
Arbitrage de Thibaud Juret assisté de Nicolas Cregut et Jérémy Kahli.
Pénalités : Reims 14' (6', 4’, 4', 0’), Montpellier 30' (2', 4', 10', 4’+10’).
Évolution du score :
1-0 à 02'18" : F. Sabatier assisté de Lachance et J. Sabatier
1-1 à 12'15" : Frecon assisté de Czuba et Petrov (sup. num.)
2-1 à 13'48" : Vrielynck assisté de Eriksson et Lachance (sup. num.)
2-2 à 23'04" : Cassells assisté de Chauvière et Luukkonen
3-2 à 35'05" : Fojtik assisté de Yli Junnila et Sadoun
3-3 à 37'24" : Czuba assisté de Petrov et Kaisjoki (sup. num.)