Rouen - Caen (Coupe de France, 1/16 de finale)

Rouen et Bercy, un objectif consensuel, cela se voit !

2011-10-25-Rouen-Caen3Rouen renoue avec la victoire et la qualification en quart de finale de la Coupe de France, après les défaites à Angers, certes en coupe de la ligue, et surtout devant Strasbourg en ligue Magnus. Les Dragons ont archi-dominé mais s'en sont remis à un jeu de puissance recouvré (5 buts en 5 supériorités) pour l'emporter nettement. Les efforts, défensifs, Caennais, surtout de la deuxième ligne (Geslain-Buicko-Marie), sont logiquement récompensés par deux buts en fin de match qui n'ont sans doute pas fait plaisir à Fabrice Lhenry. Cependant, les Bas-Normands ont des soucis techniques dans leurs jeux de passe plutôt approximatifs.

Les hommes de Bertrand Pousse ont joué en individuelle stricte sans défaillir de la première seconde à la dernière, ce qui a quasiment empêché les Dragons de marquer à parité de joueurs sur la glace.

Pourtant les Haut-Normands enregistraient le retour de Juha Alen à l'arrière et affichaient une première ligne de gala (Thinel-Mallette-Desrosiers). Cette dernière donnait dès le départ le tournis à ses opposants avec quatre ou cinq tirs sans que le bloc adverse ne touche le palet. Fouquerel était chaud, mais le gardien s'inclinait quelques minutes plus tard devant Mallette pendant que Besson cirait le banc de la geôle à cause d'un cinglage sur Thinel (1-0 à 04'29).

Les coéquipiers de Paquet confirmaient leurs difficultés en power-play alors que Guénette avait bloqué illégalement Udo Marie (le défenseur, exceptionnellement placé sur l'aile gauche du deuxième trio, a été un des meilleurs visiteurs et un sacré poison). Au contraire, les joueurs du bord de Seine se facilitaient la tâche en engrangeant en attaque à cinq grâce à Thinel (2-0 à 14'27).

2011-10-25-Rouen-CaenEn fin de tiers, en infériorité numérique, Desrosiers est condamné d'un retard de jeu, puis Mallette est sanctionné pour un geste un peu méprisant envers M. Fabre, puis éconduit pour avoir pénétré dans la zone réservée aux arbitres sans que le capitaine des Dragons n'ait démontré une quelconque virulence. Cette expulsion lui vaudra d'être absent à Angers en championnat dans quelques jours et le plaisir de voir évoluer la ligne de gala des champions de France s'envole... Nul doute qu'à l'avenir les passages dans cette zone par les futurs visiteurs seront scrupuleusement surveillés par le public de l'île Lacroix.

Bref, Paré, Guénette et Manavian (puis Janil) tiendront bon à trois contre cinq pendant une minute et cinquante secondes coiffées sur les deux tiers originels. Plus tard, Caen jouant en surnombre est pris par la patrouille. Thinel marque dans un filet désert à la suite d'une belle offrande d'Elomo lors d'un jeu en "surcharge" de gauche vers la droite (3-0 à 25'01). Vigier déboule en attaque surnuméraire mais Lhenry détourne le tir de l'arrière monté à l'assaut des buts rouennais (27'07).

Ensuite, Fouquerel est sauvé par ses poteaux. Desrosiers (28'30) et peut-être Guénette (33'30) sont les malchanceux. Sur le contre, en infériorité, Cunningham vendange une échappée (33'37). Le RHE 76 s'installe de nouveau et Demén-Willaume se saisit du rebond d'un tir de Werenka (4-0 à 34'12). Avant, Santala, touché, avait quitté le glaçon. Fouquerel brille à son tour. Salmivirta est frustré (34'42). Mais de nouveau en jeu de puissance, les champions de France marquent. Elomo de la pointe (5-0 à 35'04).

La quatrième ligne du contingent de Rodolphe Garnier entre en piste. Au début de la dernière période, cette "ligne des couches culottes" enfile, par Janil de la pointe (6-0 à 44'37). Le coach local fait reposer ses joueurs majeurs sauf Alen qui joue sans retenue, ni gêne visible.

Caen sauve l'honneur. Dans le slot, Urop reprend une passe-centre de la gauche adressée par Besson (6-1 à 46'26). Puis, Marie reprend dans une défense quelque peu amorphe le rebond de Geslain, au grand mécontentement de Lhenry qui encaisse deux buts sans avoir été très inquiété durant l'heure de jeu (6-2 à 46'26). Mais l'essentiel - la qualification - est sain et sauf.

 

2011-10-25-Rouen-Caen2Rouen – Caen 6-2 (2-0, 3-0, 1-2)
Mardi 25 octobre 2011 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2200 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Maxime Durand et Nicolas Piedigrossi.
Pénalités : Rouen 38' (6'+10'+20', 0', 2') ; Caen 12' (4', 6', 2').

Évolution du score :
1-0 à 04'29" : Mallette assisté de Guénette et Desrosiers (sup. num.)
2-0 à 14'27" : Thinel assisté de Guénette et Mallette (sup. num.)
3-0 à 25'01" : Thinel assisté de Elomo et Guénette (sup. num.)
4-0 à 34'12" : Demén-Willaume assisté de Desrosiers et Thinel (sup. num.)
5-0 à 35'04" : Elomo assisté de Manavian et Paré (sup. num.)
6-0 à 44'37" : Janil assisté de Goncalves et Gutierrez
6-1 à 46'26" : Urpo assisté de Besson
6-2 à 46'26" : Marie assisté de Geslain et Buicko


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Jimi Santala puis Nicolas Lehericey à 29'01" – Antonin Manavian ; Jonathan Janil – Juha Alen.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Marc-André Thinel (A) ; Teemu Elomo – François-Pierre Guénette – Ilpo Salmivirta ; Anthony Rech – Jean-Philippe Paré – Loïc Lampérier ; puis Romain Gutierrez – Alexandre Mulle – Anthony Allan Goncalves à 36'03".

Remplaçant : Sebastian Ylönen (G). Absent : Raphaël Faure (blessé).

Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Dusan Brincko – Panu Hyyppä ; Numa Besson – Jean-Philippe Paquet (C) ; Antoine Vigier.

Attaquants : Antti Urpo – Jeremiah Cunningham – Martin Tuominen ; Udo Marie – Joe Buicko – Charles Geslain ; Kevin Da Costa – Thibault Geffroy (A) – Alexis Gomane (A).

Remplaçants : Thibault Gelmi (G), Hugo Damy, Damien Grendka, Martin Ropert. Absents : Jean-Christophe Gauthier (?), Pierre Bennett (blessé), Jérémie Romand (genou).