Ligue Magnus (7e journée) : faites vos jeux...

Chamonix, Rouen, Angers, Briançon, Strasbourg et Morzine. Six équipes qui, après six journées de championnat, se tiennent en à peine deux points. Six équipes qui, ce soir, peuvent espérer prendre la tête de la Ligue Magnus. Six équipes qu'il faudra, tôt ou tard, bien finir par départager.

Entre Rouen et Angers, l'un doit prendre dès maintenant l'avantage sur l'autre. Les deux gros du championnat s'affrontent cet après-midi. Dragons et Ducs se sont déjà croisés à deux reprises cette saison, en Coupe de la Ligue. Rouen s'était imposé sur les bords de Seine (3-2). Angers avait vaincu sur les rives du Maine (5-1). Puisque la rencontre du jour se joue au Haras, avantage à Angers, donc. Mais le groupe de Jay Varady est diminué. Certes, Brian Henderson va retrouver la glace. Mais Simon Lacroix, Tomas Baluch, Pavol Mihalik et Nicolas Primout sont blessés. Et Jean-François David, toujours suspendu. Côté rouennais, les champions de France peuvent de nouveau compter sur Juha Alen. Le défenseur finlandais a repris cette semaine la compétition, en Coupe de France. Mais l'orgueil normand a été piqué au vif samedi dernier, quand Strasbourg est venu s'imposer en prolongation sur l'île Lacroix. Rien n'est plus dangereux qu'un Dragon vexé...

HENDERSONbrian110920030

Invaincu jusqu'à la semaine dernière, Chamonix a aussi fini par chuter. Les joueurs de Stéphane Gros ont laissé le gain du derby de Haute-Savoie à Morzine. Les Chamois ont enchaîné avec une salle semaine : défaite à Grenoble en Coupe de France (4-1), puis départ du défenseur canadien Justin Da Costa vers le championnat autrichien jeudi. Son remplaçant connaît bien la France. Passé par le Mont-Blanc, Rouen et Briançon, le Finlandais Kai Öhberg a été engagé hier. Trop tard pour être sur la glace de Neuilly-sur-Marne aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, les Chamois doivent de suite enrayer cette triste dynamique pour ne pas rentrer dans le rang. Les Bisons, eux, ont perdu Martin Zajac cette semaine. Le Slovaque s'est fracturé la jambe à Amiens.

Son dernier match à domicile, Strasbourg l'avait totalement manqué (défaite 5-2 contre Amiens). L'Étoile Noire a l'occasion de se racheter ce soir, en accueillant Dijon. Mais les Alsaciens devront tout de même serrer les rangs en défense pour contenir l'attaque bourguignonne, meilleure offensive de la ligue (38 buts inscrits en six rencontres).

Briançon quitte les Alpes et rejoint les Vosges pour affronter Épinal avec une formation affaiblie. L'entraîneur des Diables Rouges, Luciano Basile, est contraint de réorganiser ses lignes, puisque deux de ses trois meilleurs pointeurs, Jean-François Caudron et Marc-André Bernier, sont blessés. Tout comme le jeune Cédric Di Dio-Balsamo. En revanche, Robin Gaborit est, lui, apte à jouer. Dans le camp d'en face, Épinal s'est rassuré en dominant coup sur coup Dijon et Villard-de-Lans. Mais les Spinaliens n'ont toujours pas le droit de se rater. Amiens et Grenoble menacent la 9e place des Dauphins.

Enfin, le dernier membre du club des six, Morzine, enchaîne avec un second déplacement. Après Chamonix la semaine passée, les Pingouins descendent à Briançon pour affronter... Gap. Les Haut-Savoyards sont plutôt brillants loin de leurs bases, avec trois victoires pour une seule défaite. Et ils vont là affronter une équipe gapençaise sonnée. En Coupe de France, les Rapaces ont eu du mal, mardi, à vaincre Anglet, pourtant pensionnaire de D1. En championnat, ils restent sur trois revers consécutifs. Leur dernier succès remonte au 1er octobre. Un succès acquis contre Caen (4-0). Et qui leur a été retiré par la FFHG cette semaine. Les Haut-Alpins n'avaient aligné dans le Calvados que six joueurs formés localement. Soit un de moins que le minimum exigé par le règlement. Les sanctions ? Match perdu sur forfait, 900 euros d'amende et un point de pénalité au classement. Le club a fait appel.

Cette bataille dans les hautes sphères de la Ligue Magnus, Caen et Villard-de-Lans ne s'en soucient guère. Eux, du bas de tableau, du fond du classement, luttent pour survivre parmi l'élite. Son premier gros match pour le maintien, le groupe isérois l'a joué et perdu sur la glace du promu Neuilly-sur-Marne. Résultat, les Ours restent bloqués en dernière position, sans aucun point, sans aucune victoire. Caen, sur le papier, va mieux. Les Bas-Normands ont déjà gagné une fois cette saison. Et si l'appel de Gap n'était pas suspensif, ils compteraient même deux points supplémentaires. Mais sur la glace, les Drakkars possèdent la pire attaque de la ligue. Et la plus mauvaise défense, aussi.

Un début de saison complètement manqué, et voilà Grenoble et Amiens, deux clubs phares du hockey français opposés lors des finales des championnats 1998 et 2004, dans les profondeurs du classement. Mais depuis quelques semaines, les malades sont en voie de guérison. Les Brûleurs de Loups ont blanchi Gap samedi dernier avant de battre Chamonix en Coupe. Avec, dans leurs rangs, Baptiste Amar, remis de ses pépins physiques. Les Gothiques, après leurs victoires contre Strasbourg et Angers, lorgnent sur la neuvième place d'Épinal. Faites vos jeux, rien ne va plus.

7e journée de Ligue Magnus :

Strasbourg (5) - Dijon (7), cet après-midi à 17 h 30. La cote : Strasbourg 60 % / Dijon 40 %.

Épinal (9) - Briançon (4), cet après-midi à 18 heures. La cote : Épinal 40 % / Briançon 60 %.

Angers (3) - Rouen (2), cet après-midi à 18 heures. La cote : Angers 60 % / Rouen 40 %.

Neuilly-sur-Marne (12) - Chamonix (1), cet après-midi à 18 h 30. La cote : Neuilly-sur-Marne 40 % / Chamonix 60 %.

Grenoble (11) - Amiens (10), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 60 % / Amiens 40 %.

Caen (13) - Villard-de-Lans (14), ce soir à 20 heures. La cote : Caen 60 % / Villard-de-Lans 40 %.

Gap (8) - Morzine (6), ce soir à 20 heures. La cote : Gap 40 % / Morzine 60 %.