8e journée D1 : Reims blanchit Mulhouse

Il y a encore dix jours, Mulhouse était intouchable au sommet de la D1. Les Alsaciens sont rentrés dans le rang après avoir concédé deux défaites en déplacement. Surtout que, cette fois, ils ont plié chez un concurrent direct, Reims. Les 905 spectateurs auront dû attendre plus de 53 minutes pour voir un but. Et c'est un ancien Scorpion, Jens Eriksson, qui a crucifié ses anciens coéquipiers à la faveur d'une supériorité numérique. Filip Kubis confirme qu'il est peut-être le meilleur gardien de D1 avec ce blanchissage dans un match au sommet.

Reims revient à deux points de Mulhouse, mais n'est pas seul. Nice, en grande forme, est allé s'imposer nettement là où Mulhouse avait chuté, à Toulouse-Blagnac (7-2). Et si le Mont-Blanc n'est pour l'instant que quatrième, il compte un match en retard (pas simple, à Anglet) et peut donc rêver à la deuxième place. L'Avalanche a gagné 8-3 à Courbevoie, et l'ex-retraité Sébastien Subit y est encore pour beaucoup avec un second doulé consécutif.

Le classement de la division commence à se décanter, et Brest se place dans le haut du panier grâce au succès 5-1 sur Anglet avec deux buts d'Alexandre Lefebvre. Montpellier, en revanche, rate l'occasion de sortir du peloton en s'inclinant 3-4 devant le promu Lyon, bien emmené par un triplé de Dorian Duchosal. Le regroupement se poursuit donc en milieu de tableau avec la victoire 4-2 de Bordeaux sur Dunkerque.

Un affrontement important opposait les deux derniers Valence et Cergy. Les Jokers ont bien pensé quitter le bas de tableau en menant 1-3, mais les Lynx ont renversé le score à 4-3 et reviennent à hauteur de leur adversaire du soir. Valence et Cergy sont à 2 points du premier non-relégable (Toulouse-Blagnac).