Gap - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 7e journée)

2011-10-29-Gap-Morzine4Ce match à Briançon contre Morzine-Avoriaz est le seul que les Haut-Alpins joueront dans leur département cette saison en Ligue Magnus. Une motivation de plus pour la bande à Turcotte qui doit se racheter après trois défaites consécutives en championnat. D'autant plus que le club est en difficulté. En plus du bilan sportif en demi-teinte, le club doit faire face à des ennuis avec la fédération (match à Caen perdu sur tapis vert avec un point de pénalité supplémentaire).

De leur côté, les Morzinois restent sur une victoire convaincante chez le leader Chamonix (1-3). Les Haut-Savoyards s'affichent plus que jamais comme des prétendants au graal et se classent provisoirement cinquièmes, à deux petits points de la première place.

Des enjeux... et du jeu ! 

Dès le début du match, les Morzinois prennent le contrôle du puck, et, bien encouragés par les quelques supporters, ils construisent le jeu en zone neutre. Durant la premiere minute, Gap est asphyxié et ne peut sortir de sa zone.

Au fil des minutes, les Rapaces reprennent du poil de la bête en installant leur jeu en zone offensive, mais ils y perdent trop de palets, permettant à leurs adversaires d'évoluer en contre. Les Gapençais profitent du laxisme morzinois et tentent des percées infructueuses dans la défense des Haut-Savoyards, se heurtant à un Henry-Corentin Buysse vigilant. Cependant, sur un changement de ligne, les Pingouins créent le déséquilibre sur la droite de la patinoire, obligeant Zacharias à s'employer.

Dans ce premier tiers, on notera l'excellente relance gapençaise, qui ne laisse aucune chance aux valeureux Morzinois. Ceux-ci sont dominés dans tout les domaines, mais tiennent grâce à un bon repli défensif des attaquants. Les Gapençais ne profitent pas de ces temps forts en leur faveur et ont toujours en cruel manque de réalisme...

2011-10-29-Gap-Morzine2

La deuxième ligne de Gap, médiocre face à Grenoble, semble partir sur de bonnes bases. Bien menée par un rapide Mikko Palotie, elle rate de peu l'ouverture du score après un bel enchaînement collectif (7e). Lors de sa présence suivante, sur une offensive rondement menée par la paire Palotie / Lascek, le Finlandais est accroché en zone offensive par son compatriote Marko Mäkinen. Il chute et semble s'être bléssé. Rapidement, Stanislav Lascek intervient pour régler les différends. Mais très vite les joueurs en viennent aux mains. L'arbitre intervient rapidement en pénalisant pour le match Lascek, qui a enlevé le casque de Mäkinen. Coup de tonnerre à René-Froger, les sifflets retentissent dans les tribunes. S'ensuit un long temps mort durant lequel les arbitres expliquent les raisons de la sentence. Gap doit évoluer a 4 contre 5 pendant cinq minutes.

Morzine a desormais les clé du match. Le power play est très vite exploité par les Haut-Savoyards, qui mettent une pression très forte devant la cage. Mike Zacharias, héroïque, sauve son équipe à plusieurs reprises. La défense est aussi remarquable. Les Gapençais arrivent donc à tuer la pénalité, malgré une attaque morzinoise redoutable devant le but. Dans une ambiance de folie, les Rapaces repartent de l'avant. Ils travaillent bien dans les coins, et privilégient le jeu collectif aux exploits personnels. Mais face à eux, les Morzinois pratiquent un hockey rapide et fluide, ce qui leur permet d'être très dangereux devant la cage. Le premier tiers se conclut sur le score nul et vierge de 0-0. Un score qui ne reflète pas la physionomie de la rencontre, pour le moins disputée.

Bis repetita

Le début du second tiers est très équilibré. Aucune des deux équipes n'arrive à prendre le dessus sur l'autre. Les multiples tentatives de Gap restent infructueuses. Dans l'autre camp, Morzine est bien moins fébrile que durant le premier tiers. Les Pingouins axent plus leur jeu sur des combinaisons collectives. La défense gapençaise, quant à elle, peine à se dégager.

La Ligne Palotie-Paradis-Kudrna doit faire face à des problèmes inquiétants de relance. De nombreux palets sont perdus par les Haut-Alpins en zone neutre. Bénéficiant de ces erreurs, les Morzinois se montrent dangereux sur des débordements le long de la bande à droite de la glace. La défense de Gap est fébrile et est de plus en plus prés du 0-1. Mais Gap tient tête à la "dream team" morzinoise. Les contres assassins menés par Rambousek et sa bande donnent du piment à la rencontre, pour le moins indécise.

2011-10-29-Gap-Morzine

Le match fait étrangement penser à Gap-Grenoble de la semaine précédente. On assiste à un duel à distance entre deux gardiens. Les exploits individuels, tant dans les buts que sur la glace, sont impressionants. Cependant les deux équipes sont très peu précises. De nombreuses passes sont ratées de part et d'autre de la glace. Lors d'une pénalité contre Mäkinen, les bleus ratent de peu l'ouverture du score sur une bonne combinaison de Campbell et Tekel. Le gardien morzinois, battu, est sauvé in extremis par ses defenseurs (33e).

À cinq minutes du terme de la période, les Pingouins décident de mettre les bouchées doubles. Pour la première fois de la rencontre, ce sont eux qui prennent le jeu à leur compte. Ils remportent les duels en milieu de glace, mais ils se heurtent en face à une solide défense. Le match est très serré, mais les Pingouins semblent prendrent le dessus offensivement. Ils monopolisent la rondelle et dominent largement la dernière minute. Les Gapençais finissent le tiers à bout de souffle. La pause semble indispensable pour la bande à Turcotte.

À la fin du deuxième tiers, le scénario de Gap-Grenoble hante les têtes des supporters de Gap. Les Rapaces, qui avaient entamé le tiers sur de bonnes bases, ont rendu une copie médiocre en seconde partie de tiers. Le manque de rigueur en défense ainsi que les problèmes offensifs de Gap sont plus que jamais d'actualité.

L'acte final

À l'entame de l'ultime prériode, les suporters sont unanimes. Une victoire de Gap semble difficilement envisageable dans la mesure où les  Morzinois ont été dominateurs durant la seconde periode. Cependant le suspense reste entier. Et personne n'exclue un sursaut de la bande à Turcotte. D'ailleurs, dès la reprise, ce sont les Gapençais qui se montrent les plus réalistes. Ils créent du danger mais pèchent toujours dans le dernier geste.

Après une mise au jeu gagnée en zone défensive, Mathieu Jestin remonte le puck tout seul. Il déborde la défense, et trouve Marko Mäkinen, seul face à Zacharias. Le Finlandais feinte le gardien, et, sans trembler, inscrit le premier but de la rencontre (0-1, 43'13"). Il délivre son équipe qui prend les devants. Avantage logique pour Morzine qui concrétise enfin sa domination offensive. Coup dur pour les Rapaces qui se remettent à peine d'une très belle action en zone morzinoise.

Comme à leur habitude, les Rapaces ne se laissent pas abattre, mais ils passent plus de temps en défense à éviter d'encaisser un second but qu'à attaquer. À l'image de Jelen (45e), les Rapaces tentent de la bleue, mais n'inquiète guère Henri-Corentin Buysse. Les attaques rapides et répétées des Pingouins usent considérablement la défense bleue à bout de souffle. En attaque, Gap ne trouve plus de solution. On assite à un festival d'approximations en zone défensive. Les Morzinois profitent de ces difficultés pour aller inscrire le deuxième but. Sur une récupération en zone neutre, ils installent leur jeu à droite de la cage de Zacharias. Bradley Smyth sert Toni Koivunen esseulé à gauche du but. Il surprend Zacharias, une nouvelle fois délaissé par sa défense (0-2, 50'22").

2011-10-29-Gap-Morzine3

Les Gapençais tentent le tout pour le tout, et prennent de gros risques en défense. Ils s'exposent à l'armada offensive morzinoise. Mais Gap n'y arrive plus. Morzine a pris l'ascendant, tant d'un point de vue comptable que moral. À trois minutes de la fin, Jiri Jelen se fait punir deux minutes pour une charge avec la crosse. Occasion rêvée pour les Pingouins d'améliorer leur pointage. Le buteur précédent se transforme en passeur pour rendre la pareille à Smyth. Sur une nouvelle erreur de marquage de la défense gapençaise, Koivunen trouve le "shooter" seul face à Zacharias. Le Canadien ne rate pas son duel et corse l'addition (0-3, 58'14").

Un match très serré, dans la lignée du match joué la semaine passé contre Grenoble perdu 0-1. La bande à Turcotte nourrira sans doute longtemps des regrets. Gap est passé tout près de la victoire. Cependant, le célèbre dicton "l'attaque est la première défense" n'est pas vain au hockey et l'attaque reste au centre des inquiétudes après ce match. Le manque de réalisme offensif allié a un mauvais repli défensif nuit au jeu de l'équipe. Les Rapaces devront se reprendrent dès la semaine prochaine pour ne pas couler dans les pronfondeurs du classement. Mission difficile pour les Haut-Alpins qui se déplacent chez le leader de la ligue Chamonix...

Les Pingouins ont démontré ce soir qu'il faudra compter sur eux cette année. L'association de joueurs très experimentés comem Koivunen ou Smyth avec de jeunes joueurs très prometteurs comme Henry-Corentin Buysse semble bien fonctionner. D'autant plus que Santeri Immonnen peut compter sur des joueurs décisifs dans un match, comme les frères Papa... La suite de la saison s'annonce intéressante en Haute-Savoie !

Commentaires d'après-match :

Mathieu André (attaquant de Gap) : "Ce soir, c'est la même physionomie de match que contre Grenoble. On n'a joué que deux tiers, et au final, il nous manque les buts ! La pénalité en début de rencontre n'est pas le tournant du match. Par la suite, on a eu beaucoup d'occasions, on n'a pas su les concrétiser. La défaite est amère ce soir car nous avions tout pour gagner. Avec les 3 points de pénalité, on va se retrouver treizièmes. On se met en difficulté. Il faut que nous discutions plus entre nous. On va travailler à l'entraînement, s'il faut on doublera le temps passé sur la glace. On gagne le mardi en coupe, si on ne gagnait pas ça serait inquiétant. Mais je ne pense pas que ce soit la crise à Gap. La sanction, je la trouve sévère. Un point de pénalité aurait été suffisant à mes yeux. C'est dommage que la Fédération de prenne pas en compte l'année difficile que nous vivons."

 

Gap - Morzine-Avoriaz 0-3 (0-0, 0-0, 0-3)
Samedi 29 octobre 2011 à 20h00 à la patinoire René-Froger. 412 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Guillaume Gielly et Alexis Grabit.
Pénalités : Gap 39' (2'+10'+25', 0', 2'), Morzine-Avoriaz 6' (0', 4', 2').

Évolution du score :
0-1 à 43'13" : Mäkinen assisté de Jestin
0-2 à 50'22" : Koivunen assisté de Smyth et Arildsson
0-3 à 58'14" : Smyth assisté de Koivunen et Shields (sup. num.)


Gap

Gardien : Michael Zacharias.

Défenseurs : Jakub Suchánek - Milan Tekel (A) ; Justin Vienneau - Alexandre Cornaire ; Matúš Luciak - Jan Kudrna ; Jérémy Baridon.

Attaquants : Jirí Rambousek - Jirí Jelen - Cody Campbell ; Mikko Palotie - Sébastien Gauthier - Stanislav Lašček [exclu à 09'14"] ; Jean-Charles Charette (C) - Jérémie Paradis - Mathieu André ; Anthony Rapenne, Bertrand Fribault.

Remplaçants : Julian Barrier-Heyligen (G), Yoanne Lacheny, Martin Charpentier.

Morzine-Avoriaz

Gardien : Henri-Corentin Buysse.

Défenseurs : Yan Golubovsky - Jonatan Arildsson ; Lauri Kinos - Weston Tardy ; Mathieu Jestin - Kim Virtanen ; Christian Elian (A).

Attaquants : Mickaël Brodin (C) - Cyril Papa - Loïc Gaydon ; Shane Lust - Colin Shields - Marko Mäkinen ; Guillaume Doucet - Toni Koivunen (A) - Brad Smyth ; Raphaël Papa - Tomi-Pekka Tuomisto - Josselin Besson.

Remplaçants : Evgeny Kochetov (G), Théophile Mourin.