Brest - Anglet (Division 1, 8e journée)

« La machine est lancée » ?

Lefebvre 1Tout proche de l’exploit face à Gap en Coupe de France (défaite 4-3) l’Hormadi compte bien enchaîner sur cette bonne performance au Rïnkla Stadium. Une glace qui ne réussit plus vraiment aux Albatros qui y comptent seulement une victoire en trois matchs de championnat. Aurélien Gréverend, victime d’une élongation, rejoint David Hennebert sur la liste des blessés. La moitié des défenseurs alignés ce soir sont donc issus du centre de formation brestois (Nicolas Motreff, Clément Gonzales, Gaëtan Cannizzo).

Peut-être perturbée par cette nouvelle absence, la défense locale connaît plusieurs frayeurs durant la première période. Malgré un but refusé de Nicholas Pard pour crosse haute le score de 1-1 à la fin du premier tiers temps est plutôt satisfaisant face à des Basques rapides et combatifs. Olegs Koreskovs en fin de tiers (17’56’’) a nivelé une marque ouverte par Alexandre Lefebvre (10’46’’).

Chaque équipe continue de répondre à l’autre au début du deuxième tiers. Jaroslav Prosvic seul devant Eddy Ferhi a tout le temps de tricoter avec le palet avant de servir sur un plateau Lefebvre mais ce dernier loupe l’immanquable (23’). En face c’est le tonique duo Florent Neyens-Pierre Hervé Coulombeix qui chauffe Landry Macrez (26’).

Contrairement aux deux autres blocs brestois, la ligne Toukmatchev-Papaux-Sevcik est nettement moins en vue et souffre notamment face au trio mené par Xavier Daramy. Néanmoins les locaux résistent bien en défense.

À la mi-match la rencontre bascule complètement. La bouffée d’oxygène provient tout d’abord d’un tir lointain pas forcément puissant de David Poulin mais qui trompe complètement un Ferhi masqué (2-1 à 29’42’’). Quelques minutes plus tard, le réalisme brestois frappe à nouveau.

Jaroslav Prosvic, en embuscade derrière le but adverse, parvient à remettre le palet en retrait pour Jonathan Avenel. L’ancien Caennais reprend cette bonne passe. Fehri fait l’arrêt mais laisse un rebond qui revient directement sur la palette d’Alexandre Lefebvre. Il tire instantanément à ras-glace et signe un beau doublé pour le but du break (3-1 à 31’15’’).

Anglet-Bordeaux-111022-160Anglet qui faisait bonne figure jusqu’à présent accuse le coup. Coloumbeix est pris par la patrouille et oblige les siens à évoluer à quatre contre cinq (33’11’’). La prison n’est pas loin d’être tuée jusqu’à ce que Francis Ballet décale habilement le palet sur sa droite pour David Croteau qui le reprend de volée. Ferhi touche le disque mais cela rentre tout de même (4-1 à 35’02’’).

La prison de Serge Toukmatchev dans la foulée est une aubaine pour les visiteurs afin de se remettre en selle (35’45’’). Malgré leurs efforts les Angloys ne sont pas récompensés. La faute à un Landry Macrez impérial. Le portier breton repousse les assauts des Xavier Daramy et autre Dave Grenier (36’) et conserve l’avance de trois buts jusqu’à la fin de la période.

L’écart s’annonce difficile à remonter en vingt minutes pour les Basques. La physionomie de ce début de dernier tiers ne laisse pas beaucoup espérer. Les Albatros savent tirer profit des quelques fautes visiteuses. Grenier part en prison, le jeu de puissance local s’installe. Nicholas Pard abat un énorme travail pour s’infiltrer en zone offensive et conserver le palet. Sa passe lumineuse en retrait trouve David Poulin. Ferhi est trompé une dernière fois par le tir du défenseur canadien qui signe lui aussi un doublé (5-1 à 46’39’’).

Anglet pousse très fortement durant dix bonnes minutes. Mais quand ce n’est pas Macrez qui s’interpose, c’est son poteau (49’50’’). Quand ce dernier est battu il faut la maladresse de Koreskovs face à un but grand ouvert pour le sauver (49’). Un cruel manque de finition qui finit par avoir raison des visiteurs qui souffrent physiquement dans les cinq dernières minutes tranquillement gérées par les Albatros.

La victoire 5-1 est nette pour Brest mais peu paraître un peu sévère pour des Basques qui n’ont pas été surclassés. Ils se sont créé plusieurs occasions grâce à une bonne construction de jeu mais Macrez fut intraitable en face. Les Albatros après une première moitié de match laborieuse ont fait preuve de rigueur en défense et d’un bon réalisme offensif. La défense amoindrie semble avoir incité les attaquants à participer davantage au travail de sape des offensives adverses. Un travail où excelle le toujours brillant David Croteau.

Le mot de la fin revient à Alexandre Lefebvre interviewé par le speaker Yannick : « la machine est lancée ». Puisse-t-il avoir raison ! 
 

 
Brest – Anglet 5-1 (1-1, 3-0, 1-0)
Samedi 29 octobre 2011 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 874 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Peronnin assisté de Jérémie Douchy et Joffrey Yssembourg.
Pénalités : Brest 6' (2', 2’, 2'), Anglet 10' (4', 2', 4’).

Évolution du score :
1-0 à 10’46’’ : Lefebvre assisté d’Avenel et Prosvic
1-1 à 17’56’’ : Koreskovs assisté de Grenier et Cyr
2-1 à 29’42’’ : Poulin assisté de Croteau et Lemoine
3-1 à 31’15’’ : Lefebvre assisté de Avenel et Prosvic
4-1 à 35’02’’ : Croteau assisté de Pard et Ballet (sup. num.)
5-1 à 46’39’’ : Poulin assisté de Pard et Ballet (sup. num.)


Brest

Gardien : Landry Macrez.

Défenseurs : Vladimir Holik – Gaëtan Cannizzo ; David Poulin – Francis Ballet (C) ; Nicolas Motreff (A) – Clément Gonzales.

Attaquants : Alexandre Lefebvre (A) – Jaroslav Prosvic – Jonathan Avenel ; Tristan Lemoine – David Croteau – Nicholas Pard ; Serge Toukmatchev – Mans Papaux – Daniel Sevcik.

Remplaçant : Arnaud Goetz (G). Absent : Aurélien Gréverend (élongation).

Anglet

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Sébastien Rousselin (A) – Christophe Cantos (A) ; Mickaël Wiart – Dave Grenier ; Patrice Bellier – Thomas Molia ; Christophe Perez.

Attaquants : Jérôme Patard – Xavier Daramy (C) – Géraud Maréchal ; Olegs Koreskovs – Mathieu Cyr – Gautier Lafrancesca ; Florent Neyens – Michal Garbocz – Pierre-Hervé Coulombeix ; Benoît Ladonne.

Remplaçant : Julien Pradera (G). Absents : Édouard Outin, Aurélien Frasier, Julien Hitze.