Briançon - Caen (Ligue Magnus, 8e journée)

CUNNINGHAMjeremiah111004149Briançon, troisième, accueille Caen, treizième, pour la huitième journée de Ligue Magnus, la dernière avant la trêve internationale. Les Drakkars se sont déplacés sans Pierre Bennett et Jérémie Romand.

Les Diables Rouges, malgré un trio offensif en moins, ont su prendre une option sur la qualification en demi-finale de Coupe de la Ligue après une convaincante victoire 5-2 à Chamonix. La situation est la même pour ce match à René Froger avec trois attaquants absents Marc-André Bernier, Jean-François Caudron et Jermu Porthén. Mais l'enjeu n'est pas le même et la motivation bien moins présente dans les rangs briançonnais.

Pas une occasion de but dans les vingt premières minutes pour les Briançonnais. Dans un match sans grande intensité et plutôt équilibré, Caen essaye de profiter des erreurs adverses. Alors que son équipe évolue en infériorité numérique, Joe Buicko échappe à Steven Vanoosten et lance à la cage. Charles Geslain est alors tout proche d'exploiter le rebond laissé par Ander Alcaine (4'). L'Espagnol est présent face à Jeremiah Cunningham qui a pris de vitesse Aleksi Holmberg (5').

Lors du deuxième acte, les rouges ne parviennent pas à réagir. Ils peinent à installer leur jeu de puissance. Les rares lancers ne trouvent pas le cadre ou sont bien inoffensifs. Alcaine a lui du travail face à Geslain lorsque Lucas Bini est en prison (29'). Martin Tuominen envoie même un tir du revers sur le poteau du portier briançonnais. La première occasion dangereuse des rouges est une passe transversale d'Éric Castonguay qui rebondit devant la cage, Clément Fouquerel ne parvenant pas à se saisir de la rondelle (33'). Dans les dernières secondes, Braden Walls sert Castonguay n'arrive pas à conclure seul devant Fouquerel (39').

BRINCKOdusan111004146Le gardien caennais sort un arrêt de la mitaine face à Walls à l'entame du troisième tiers-temps (41'). Les Diables Rouges semblent arriver avec de meilleures intentions que lors des quarante première sminutes. Mais ils ne parviennent pas à accélérer et prendre le jeu à leur compte. Ils sont fatigués, et cette révolte est brève alors que la confiance des Drakkars augmente au fil des minutes. Geslain se permet d'aller voler le palet à Vanoosten derrière la cage mais est gêné lorsqu'il arme son lancer (44'). Fouquerel repousse un lancer de Florian Chakiachvili (44') et Alcaine en fait de même sur un slap de Jean-Philippe Paquet. Holmberg se retrouve seul face au duo Gauthier-Buicko. L'Américain en profite d'un lancer du poignet (0-1, 47'31). Un but logique pour les visiteurs.

Les rouges réagissent rapidement. Fouquerel sort deux gros arrêts face à Bini qui s'était imposé devant la cage (49'). Tuominen s'infiltre dans la défense (49'). Panu Hyyppä, en prison pour retenir, Briançon s'installe. Fouquerel est battu sur un slap de Vanoosten détourné par le patin d'Edo Terglav (1-1, 50'24''). Castonguay, derrière la ligne de fond, vient buter sur Fouquerel (53'). Alcaine doit quand même sauver les seins en remportant un duel face à Antti Urpo (53'). Antoine Vigier lance du poignet et vient reprendre le rebond (54'). Le tir de Sébastien Rohat heurte le casque de Fouquerel pour la dernière occasion de Briançon (55'). Le temps règlementaire s'achève sur un cafouillage devant les buts d'Alcaine. Briançon s'en sort bien en sauvant un point.

Les rouges sont fatigués et incapables de réagir à quelques minutes des vacances. Les joueurs de Bertrand Pousse voient eux une belle opportunité de victoire se présenter avec cette prolongation. Buicko, excentré, lance à deux reprises. Une mauvaise passe de Vanoosten en zone défensive oblige Castonguay à commettre une obstruction. Les Hauts-Alpins tuent la pénalité. Dans les secondes qui suivent, Alcaine repousse un tir de Cunningham mais Dušan Brincko, plein axe, peut finir le travail.

Solidaires et appliqués, les Drakkars emmenés par Buicko obtiennent de leur lointain déplacement deux points mérités. Briançon retombe au pied du podium avec ce point de perdu. Mais les rouges voient arriver avec soulagement une trêve bienvenue et nécessaire.

À l'issue de la rencontre, Luciano Basile a annoncé l'arrivée de l'attaquant Marek Dubec. Repêché par les Sabres de Buffalo en 2001, ce centre slovaque destiné aux tâches défensives remplace poste pour poste Porthén dont la saison est terminée.

 

Briançon – Caen 1-2 après prolongation (0-0, 0-0, 1-1, 0-1)
Samedi 5 novembre 2011 à 20h30. 1129 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté d'Adrian Popa et Gwilherm Margry.
Pénalités : Briançon : 20' (4', 4'+10', 0', 2') ; Caen : 6' (2', 2', 2', 0').

Évolution du score :
0-1 à 47'31" : Buicko assisté de Geslain et Paquet
1-1 à 50'24" : Terglav assisté de Vanoosten et Castonguay (sup. num.)
1-2 à 64'11" : Brincko assisté de Cunningham et Hyyppä

 

Briançon

Gardien : Ander Alcaine.

Défenseurs : Gary Lévèque (A) – Steven Vanoosten ; Viktor Szélig - Maks Selan ; Aleksi Holmberg - Bence Szirányi.

Attaquants : Peter Bourgaut – Éric Castonguay – Robin Gaborit ; Sébastien Rohat – Edo Terglav (C) – Mickaël Pérez ; Lucas Bini – Braden Walls – Florian Chakiachvili ; Cédric Di Dio Balsamo.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Marc-André Bernier (doigt), Jean-François Caudron (adducteurs), Jermu Porthén (genou, saison terminée).

Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Antoine Vigier – Panu Hyyppä ; Dušan Brincko - Udo Marie ; Numa Besson – Jean-Philippe Paquet (C).

Attaquants : Kevin Da Costa – Thibault Geffroy (A) – Alexis Gomane (A) ; Antti Urpo – Jeremiah Cunningham – Martin Tuominen ; Charles Geslain – Joseph Buicko – Jean-Christophe Gauthier.

Remplaçants : Lucas Savoye (G). Absents : Pierre Bennett (genou), Jérémie Romand (genou).