Brest recrute un joker

À trois jours de la fin des transferts, les Albatros recrutent un attaquant. Benjamin Rubin vient renforcer les Albatros de Brest, le manager général brestois cherchait un combler une faille dans l’effectif : la profondeur de banc en attaque. C’est chose faite avec l’arrivée de l’attaquant franco-canadien. La chose n’était pourtant pas simple au vu des restrictions budgétaires avec lequel le club doit composer. L’opportunité s’est présentée quand le club de Valence qui avait placé de gros espoirs sur Benjamin n’a pas répondu à leurs attentes. Il a ensuite tenté sa chance à Lyon, mais les Lions n’ont pas finalisé d’entente avec le jeune homme. "J'ai pris de nombreux contacts dans le mois dernier, finalement notre budget ne nous permettait pas de bouger. Quand l'opportunité de recruter Benjamin est arrivé, c'est un deal gagnant-gagnant : Benjamin souhaitait vraiment évoluer en France cette saison, et nous, nous avions besoin de profondeur en attaque. Je pense qu'il va nous apporter encore plus de percussion en attaque. Ce qui est interssant, c'est la concurrence que l'on peut mettre en place."

Le joueur natif de Montréal âgé de 22 ans est un solide gaillard de 1m86 pour 85 kg. Il a connu une carrière junior dans l’élite du hockey canadien : la ligue Junior Majeur du Quèbec. Il a joué notamment pour les Remparts de Quèbec de Patrick Roy aux côtés d’Angelo Esposito, puis avec le Junior de Montréal, deux très prestigieuses organistions. Il joua également aux Olympiques de Gatineau de Benoît Groulx (club des anciens Albatros : Mathieu Brunelle et Guillaume Fournier).

L’arrivée de Benjamin sera effective seulement quand le club de Valence et la fédération française de Hockey sur Glace valideront le prêt qu’ont demandé les Albatros.