Reims - Mont-Blanc (Division 1, 10è journée)

Une victoire qui donne de l'air

Après s'être inclinés la semaine passée à Nice, les Phénix se sont repris face à Mont Blanc et ont signé un succès 6 à 2 à domicile pour conserver leur 4ème place au classement.

Dés l'entame de match, les Rémois se montraient les plus dangereux sur la cage adverse gardée par Morin. Peu avant la dixième minute de jeu, les Phénix étaient pénalisés et se retrouvaient à 4 pour défendre face à l'attaque massive des visiteurs. Mais, malgré la supériorité numérique, Jan Rehor profitait d'un palet mal négocié par la défense pour partir en échappée avec son compatriote de trio Valère Vrielynck. Après un échange de passes, le capitaine rémois parvenait à envoyer la rondelle au fond des filets de Morin pour donner une avance à son équipe.



De retour à 5 contre 5, les Rémois continuaient à mettre la pression en zone adverse, mais c'est une nouvelle fois un Rémois qui était pris par la patrouille. De nouveau à 4, les locaux allaient encore une fois trouver la faille et ce coup-ci par l'intermédiaire de Florian Sabatier. L'attaquant des Phénix récupérait un palet sorti de la zone par Cosgrove et se retrouvait face à un défenseur qu'il parvenait à effacer avant de tromper le cerbère adverse d'un tir précis. Quelques secondes après ce but inscrit en infériorité numérique, les visiteurs parvenaient à réduire le score par l'intermédiaire de Biscard après une faute non sifflée en zone adverse.

En fin de période, les Phénix bénéficiaient de leur premier avantage numérique et ils n'allaient pas mettre longtemps à mettre à profit cette erreur adverse. En effet, après un beau jeu de passe, Junnila trouvait Eriksson dans le slot qui reprenait de volée la rondelle, Prochazka devant la cage parvenait à dévier ce tir pour tromper Morin et redonner deux buts d'avance avant la pause.

La seconde période était plus équilibrée, les Phénix parvenaient à se créer un bon nombre d'occasions mais ils péchaient dans la finition ou devaient se heurter à Morin en pleine possession de ses moyens. De son coté, Filip Kubis devait également déployer toutes ses qualités pour que son équipe garde ses deux buts d'avance, précieux avant l'entame de la dernière période.

De retour sur le glaçon pour le troisième 20', les visiteurs inquiétaient la défense rémoise et, après une erreur de relance, Rohwedder récupérait un palet dans le slot et ajustait Kubis d'un tir précis dans la lucarne. Après ce but, les visiteurs poussaient fort pour égaliser mais ils devaient se heurter à un bloc défensif qui parvenait à contenir les assauts à répétition.

Alors que le chrono avait déjà dépassé la 52ème minute de jeu, Tomas Fojtik récupérait un palet à la bleue et expédiait un tir puissant sur la cage de Morin, Hordelalay placé devant le portier adverse déviait la rondelle pour redonner deux buts d'avance aux siens. Après cette réalisation, les débats s'intensifiaient et l'arbitre envoyait un jour de chaque coté pour un échange d'amabilités un peu trop viril. Finalement, alors qu'il restait moins de 3 minutes au compteur, le coach de Mont-Blanc utilisait son temps mort et créait le surnombre en sortant son gardien de la glace.
Après quelques secondes de domination dans la zone rémoise, Jens Eriksson récupérait la rondelle en zone neutre après un gros travail de sape et comptait un but en cage vide pour sceller le sort de cette rencontre. Avec ce cinquième but, les visiteurs lâchaient prise et encaissaient un sixième but par l'intermédiaire d'Eriksson qui battait Morin de près.

Avec ce succès, les Phénix conservent leur 4ème place au classement à un point de Brest et Nice. `

Compte-rendu du site officiel des Phénix de Reims


Reims – Mont-Blanc 6-2 (3-1, 0-0, 3-1)
Samedi 12 novembre 2011 à 20h00 à Bocquaine. 780 spectateurs.
Arbitrage de Benjamin Gremion assisté de Jérémy Métais et Sueva Torribio.
Pénalités : Reims 32' (4', 6’, 2'+2x10’), Mont-Blanc 24' (2', 8', 4’+10’).
Évolution du score :
1-0 à 09'36" : Vrielynck assisté de Rehor (inf. num.)
2-0 à 14'50" : F. Sabatier assisté de Cosgrove et Vrielynck (inf. num.)
2-1 à 15'39" : Biscard assisté de Revel et Orset
3-1 à 18'53" : Prochazka assisté de Eriksson et Yli Junnila (sup. num.)
3-2 à 42'04" : Rohwedder
4-2 à 52'54" : Hordelalay assisté de Fojtik
5-2 à 57'50" : Eriksson, cage vide
6-2 à 59'43" : Eriksson