L'heure du couperet à Neuilly-sur-Marne

Peter Cintala, défenseur vu en D1 avec Brest l'an dernier et libéré par les Albatros cet été, a accepté aujourd'hui de rejoindre l'équipe qui l'avait battu en finale, Neuilly-sur-Marne. L'effectif compte ainsi 9 défenseurs et 13 attaquants, mais c'est provisoire. L'effet collatéral des dernières embauches est que certains pourraient perdre leur place.

Frank Spinozzi, entraîneur de Neuilly-sur-Marne, confiait ce risque avant la trêve : "En France, un joueur est un salarié. Au Canada, c'est un hockeyeur, et tout le monde trouve normal que son contrat puisse se terminer s'il ne donne pas satisfaction, c'est dans notre mentalité. J'ai été élevé dans cette culture. Mais ici, à Neuilly, nous traitons nos joueurs avec beaucoup de respect, et dans le budget à notre disposition, on essaye au maximum de sauver leur job."