Slovaquie : l’Extraliga en folie (I)

MIKLIK Michel_PB048116

Un leader qui se permet de perdre six fois de suite, la lanterne rouge d’octobre désormais septième après une série en cours de six victoires, un point d’écart seulement au classement entre le premier et le quatrième, une moyenne de 5,48 buts inscrits par match… Bref, le championnat de Slovaquie a rarement connu entame plus palpitante ! La situation n’est évidemment pas pour déplaire au nouveau sponsor principal de l’épreuve, Tipsport, société de paris sportifs : sur les dix équipes en lice, cinq ont mené le bal au moins une journée (Bratislava, Košice, Skalica, Trenčín et Zvolen), les cinq autres ont connu les turpitudes de la dernière place. Pour compléter ce tableau presqu’irréaliste, signalons que la moitié des concurrents a déjà changé d’entraîneur, dont le triple champion en titre Košice et son dernier challenger en finale Poprad. Début de notre revue d’effectifs  après deux mois d’exercice au cours desquels la hiérarchie n’a fait qu’être chamboulée.

 

HC Košice

Les apparences sont trompeuses ! Déjà leader quatre jours après l’ouverture du championnat (20 septembre), le triple tenant du titre l’était toujours deux mois plus tard. Sauf qu’entre temps, les Oceliari ont connu une grave crise marquée par six revers de suite, une sixième place au classement et surtout le licenciement de son entraîneur Antonín Stavjaňa à l’issue de la 17e journée. Mais dans ce championnat où aucune équipe n’arrive encore à s’extirper de la meute, Košice est parvenu à sauver rapidement la situation puisque l’équipe retrouvait son fauteuil de premier de la classe… deux journées seulement après l’arrivée du nouveau technicien Miroslav Ihnačák ! Preuve que rien n’était dramatique dans la métropole de la Slovaquie orientale même si l'équipe, jamais battue deux fois de suite en 2010/2011, a perdu autant de fois en deux mois que sur l’ensemble de la dernière saison régulière.

PIATAK Erik_P9162932HYLAK Alexandr_P9204138      

 

L’attaque, quoiqu’elle paraisse moins efficace que l’an passé, est la plus prolifique du championnat. Miroslav Zálešák, le meilleur pointeur de la précédente édition, cherche encore son rendement habituel et s’il est encore à ce jour le plus productif de l’équipe (6+15), il le doit surtout à sa bonne entame. La surprise est venue de son dauphin dans les statistiques, Erik Piatak, qu’on était loin d’attendre à pareille fête (4+13). Les supporters ont aussi pu se réjouir du retour en fanfare de l’estropié d’été, Stanislav Gron, qui a déjà marqué dix points (2+8) en neuf sorties. Pour le reste, l’essentiel de la cueillette cassovienne est assurée par le capitaine vétéran Peter Bartoš, Vladimír Dravecký, Dušan Pašek et Michel Miklík. Ce dernier, meilleur buteur de l’exercice précédent, a d’ailleurs été appelé en sélection pour la Deutschland Cup mi-novembre, tournoi qu’il a terminé en tête des réalisateurs en compagnie de son compatriote Marcel Hossa et de l’Allemand Philipp Gogulla.

GRMAN Michal_P9254803

Le bât blesse en défense, d’ordinaire le point fort des champions. La machine si bien huilée s’est semble-t-il enrayée à partir de la dixième journée, justement au moment où l’équipe a commencé à Trenčín son impressionnante série de défaites. Il est vrai que l’infirmerie du club a vite été remplie avec les blessures consécutives de Ján Tabaček, élu meilleur pilier en 2010/2011, Michal Grman et de Radek Deyl, dont la rupture des ligaments croisés impose une longue absence très dommageable aux vues de la forme du gaillard. Les lignes arrière s’en sont donc retrouvées chahutées, provoquant balbutiements et autres bourdes évitables. Si Michal Novák fait une recrue plutôt convaincante, Marek Biro, pourtant considéré comme une belle prise en août, déçoit quelque peu. Ce n’est heureusement pas le cas du gardien tchèque Alexandr Hylák qui, malgré le travail qui lui est imparti, sauve souvent la mise de ses coéquipiers. Avec 93,10 % d’arrêts, il est d’ailleurs en tête des statistiques de sa « corporation » et a déjà fait oublié l’enfant chéri Július Hudáček.


Arrivées : Miroslav Ihnačák (E, 49 ans), Tomáš Petruška (A, 25, Bardejov, SVK-2)

Départs : Peter Huba (D, 25, prêté à Banská Bystrica), Antonín Stavjaňa (E, TCH, 48, viré)

 

 

Classement au 21 novembre 2011 (après 23 matches *)

 

Classement (23 matches)

 

 

 

 

 

 

 

* Poprad n’a pas encore joué son match contre les juniors d’Orange 20 et n’a donc disputé que vingt-deux rencontres.

PALFFY Zigmund_PA307522

Marqueurs

 

Marqueurs (23 matches)