Caen - Neuilly (Ligue Magnus, 9e journée)

Les gardiens à l'honneur

Peter Cintala 19-11-11

Neuilly et Caen se sont déjà rencontrés trois fois cette saison (2 fois en coupe de la ligue et une fois en préparation). À cette époque, Caen accumulait les défaites et les Bisons avaient fait bonne figure en s’imposant les trois fois. Mais depuis, les Drakkars ont remonté la pente en gagnant 2-1 en déplacement à Briançon, ce qui devient leur match de référence.

Les Franciliens sont sur une moins bonne dynamique puisqu’ils n’ont réussi à venir à bout que de Villard quatre matchs plus tôt, et l’effectif a subi quelques coups durs comme la blessure de Travis Zajac.

Néanmoins, Franck Spinozzi a mis à profit la semaine de pause pour compléter l’effectif. Cintala et Klepac vont apporter du physique et de l’expérience à l’arrière, alors que Jan Bohac sera une référence à l’attaque (mais non présent sur ce match).

Et cet apport en défense va se faire ressentir puisque Neuilly tient les attaquants locaux en échec à 3 contre 5. Sous la houlette d’un Billy Blase des grands jours, les Nocéens repoussent toute tentative caennaise durant l’ensemble du match, y compris 10 minutes de pénalité.

Clément Fouquerel 19-11-11

Il faut aussi dire que les Caennais sont fâchés avec la finition. Udo Marie, Thibaut Geffroy ou encore Jean-Christophe Gauthier se retrouvent en posture de marquer dans le but grand ouvert mais ne réussissent pas à concrétiser par manque de contrôle de la palette.

Au premier tiers, Caen laisse passer sa chance en double supériorité, en partie parce que le jeu de puissance ne se met pas en place. Disciplinés sur l’ensemble de la partie, la vigilance des Bas-Normands se relâche en prolongation ce qui leur vaut quatre minutes en infériorité pendant cette période cruciale. Mais Clément Fouquerel est dans un grand jour. Impérial avec sa mitaine, il capte les tirs de l’enclave. De plus s’il laisse un rebond, ses défenseurs sont présents pour écarter le danger.

C’est la recette qui lui permet de signer son premier blanchissage Antti Urpo 19-11-11en ligue Magnus.

La prolongation s’achève donc sur un score vierge et appelle les tirs au but. Côté caennais, les trois tireurs désignés confirment le manque de confiance de l’attaque. Gauthier, Cuningham et Buicko sont des techniciens confirmés, mais ne parviennent pas à terminer leur geste. Pour les Bisons, Eliezer Sherbatov s’élance en premier. À la hauteur de sa réputation, sa technique est fluide, mais trouve la jambière de Fouquerel sur son chemin. Kecka, Pitarelli et Appel choisissent un tir mi-distance, et sont déviés par le portier local. C'est finalement Antti Urpo qui finit par envoyer enfin une rondelle dans un filet.

Caen l’emporte donc sur le plus petit écart possible. Les deux pires défenses de la ligue montrent ainsi qu’elles ont compris les enseignements de début de saison : la défense avant tout ! Les deux gardiens ont également livré du grand spectacle.
Au final, tout le monde semble content du résultat. Neuilly ramène un point et reste au contact des autres équipes. Caen fait une belle opération en accédant à la dixième place et s’éloigne de la zone rouge. Les Drakkars valident et dépassent l’objectif fixé par leur président en empochant 6 points en 3 matchs soit un carton plein. Qui aurait prévu ce résultat ? Jusqu’où peut aller cette équipe des Drakkars qui commence à se trouver ?

 

Caen - Neuilly-sur-Marne 0-0 (0-0, 0-0, 0-0, 0-0) / 1-0 aux tirs au but
Samedi 19 novembre 2011 à 20h00 à la patinoire de Caen la mer.
Arbitrage de Damien Bliek assisté d’Aurélien Smeeckaert et Charlotte Girard.
Pénalités : Caen 10' (4', 2', 0', 4'), Neuilly / Marne 10' (6', 4', 0', 0').

Tirs au but
Caen : Gauthier (arreté), Cuningham (arrêté), Buicko (arrêté), Urpo (marqué).
Neuilly : Sherbatov (arrêté), Kecka (arrêté), Pitarelli (arrêté), Appel (arrêté).


Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Jean-Philippe Paquet (C) - Numa Besson ; Udo Marie - Dusan Brincko ; Antoine Vigier - Panu Hyyppa.

Attaquants : Charles Geslain puis Jérémie Romand à 50' - Joseph Buicko - Jean-Christophe Gauthier ; Antti Urpo - Jeremiah Cunningham - Martin Tuominen ; Kevin Da Costa - Thibault Geffroy - Alexis Gomane (A).

Remplaçants : Thibaut Gelmi (G), Damien Grendka, Hugo Damy, Pierre Bennett.

Neuilly-sur-Marne

Gardien : Billy Blase.

Défenseurs : Peter Klepac - Stanislas Aubert ; Peter Cintala - Jesse Gauthier Lebreton (A) ; Alexis Birolini - Louis-Étienne Leblanc.

Attaquants : Martin Malat - Lukas Pek - Philippe Bolduc ; Andrej Kmec - Steven Cacciotti (C) - Juho Tuomas Appel ; Étienne Bellavance-Martin - Anthony Pittarelli - Eliezer Sherbatov ; Arnaud Bougaran - Miroslav Kecka (A).

Remplaçants : Landry Labat (G), Jules Breton, Alexis Besson, Clément Rey.