Angers - Rouen (Coupe de France, 8e de finale)

Au pays des illusions perdues...

2011-11-22-Angers-RouenLe choc entre Angers et Rouen lors de ce huitième de finale de coupe de France est une finale avant l'heure. Angers, déjà éliminé de la coupe de la Ligue une semaine plus tôt, doit faire face à des absences défensives : Simon Lacroix et l'éternel blessé Pavol Mihalik. Du côté des Dragons, Julien Desrosiers et Jimi Santala sont également absents.

Le match démarre fort. Ducs et Dragons se procurent bon nombre d'occasions mais les portiers sont vigilants. Rouen se retrouve vite en infériorité mais les Angevins peinent à s'installer. Seuls deux tirs balayés de Lauri Lahesalu (3' et 4') à la bleue viennent inquiéter faiblement le gardien normand Fabrice Lhenry. À la fin de cette pénalité, les Rouennais appuient sur le champignon et font briller Andrej Hocevar sur des tirs à la bleue de Marc-André Thinel (7') ou encore sur des incursions rapides d'Ilpo Salmivirta (9' et 10').

Tout naturellement, les Angevins sont poussés à la faute et Daniel Carlsson se retrouve sur le banc des pénalités. Rouen installe avec une aisance assez déconcertante son jeu de puissance et fait courir des Angevins complètement asphyxiés. Sur une superbe passe de Marc-André Thinel, Antonin Manavian décoche un slap ravageur de la bleue qui fait mouche. Le portier des Ducs, victime du trafic devant sa cage, ne peut rien faire (0-1, 11'48").

2011-11-22-Angers-Rouen2Malgré une volonté évidente de bien jouer, les Angevins n'y arrivent pas et sont surclassés par des Rouennais au jeu bien plus fluide que leurs hôtes. À peine pourra t-on noter des tirs sans grande conviction d'Éric Fortier (14') ou encore Marc Bélanger (15'). Ce dernier, lors d'une action en fin de tiers, met dans le vent Jonathan Janil sur une action individuelle. Le défenseur des Dragons stoppe irrégulièrement le numéro 14 des Ducs alors que celui-ci est en train d'armer sa frappe (19'). Pas de tir de pénalité pour Monsieur Bergamelli, le zèbre de la rencontre mais, un simple 2' pour retenir. Une décision assez contestable de la part de l'arbitre, au demeurant excellent tout au long de la rencontre.

Le deuxième tiers reprend sur les bases du précédent. Angers met de la volonté mais n'y arrive toujours pas. Les Dragons, au contraire, jouent sérieux et appliqués. Leur jeu se développe sans réel accroc et c'est tout naturellement qu'ils enfoncent le clou. Après une pénalité infligée à Julien Albert, les protégés de Rodolphe Garnier mettent 20 secondes en supériorité pour aggraver la marque. Sur un tir de la bleue, stoppé de la jambe par un défenseur des Ducs, le palet traîne devant la cage d'Andrej Hocevar. Jean-Philippe Paré, plus prompt que Kévin Igier, pousse la rondelle du revers au-dessus de la botte droite du gardien slovène (0-2, 24'56").

2011-11-22-Angers-Rouen5S'ensuit alors un chassé-croisé de pénalités entre les deux équipes qui peuvent se résumer de la sorte : rien de dangereux lorsqu'Angers se retrouve en supériorité et un public qui retient son souffle quand Rouen est en avantage numérique. Le score pourrait être plus conséquent pour les Rouennais si les palets qui traînaient devant la cage (30', 31' et 33') n'étaient pas miraculeusement dégagés par la défense angevine.

On s'achemine alors vers ce 0-2 lorsque Marc Bélanger, bloqué le long de la balustrade au milieu de la patinoire, tente une passe hasardeuse dans l'axe. Une aubaine pour François-Pierre Guénette qui sert immédiatement son compère québecois Marc-André Thinel. Ce dernier a tout le temps de préparer son tir qui finit au-dessus de l'épaule droite du cerbère local (0-3, 39'40"). Coup de froid dans la patinoire, ce but sonne le glas des minces espoirs angevins. Personne ne peut imaginer un retournement de situation tant la différence entre les deux équipes est flagrante. À la sérénité rouennaise s'oppose une faiblesse d'ensemble de la part des Ducs. Statistique éloquente du côté angevin : seulement trois tirs cadrés lors de ce deuxième tiers.

2011-11-22-Angers-Rouen3

Le troisième tiers reprend et les Angevins se retrouvent vite en supériorité numérique. Une supériorité qui profite... aux Dragons. D'abord sur un une-deux Thinel-Guénette, qu'Andrej Hocevar repousse difficilement du bouclier (43'). Le salut normand viendra d'une percée tout en vitesse de François-Pierre Guénette qui vient tromper le gardien d'un geste technique remarquable (0-4, 43'22").

Les Angevins tentent alors le tout pour le tout en se ruant sur la cage adverse et sont récompensés par deux fois. D'abord, avec un peu de chance, lorsque Brian Henderson tire... de derrière la cage. Le palet frappe la base du poteau et se retrouve assez inexplicablement dans le dos de Fabrice Lhenry avant de terminer sa course dans le but (1-4, 49'19"). Puis Marc Bélanger, après une montée côté droit, sert Éric Fortier – seul - qui bat Fabrice Lhenry de près (2-4, 53'22").

Le Haras recommence un peu à y croire mais Kevin Igier met fin aux espoirs angevins en "offrant" le cinquième but à Marc-André Thinel. Le défenseur angevin loupe sa passe alors qu'il est positionné dans sa zone défensive... Thinel reprend instantanément ce cadeau maison et place la rondelle entre les bottes d'Andrej Hocevar, médusé sur la boulette "made in Igier" (2-5, 53'55"). Le dernier but – anecdotique – fait suite, une nouvelle fois encore, à une relance plus qu'approximative de la défense angevine. Julien Albert, positionné défenseur depuis quelques matchs, loupe sa passe qui finit directement dans la palette d'Anthony Rech. Ce dernier file tranquillement battre Andrej Hocevar d'une subtile feinte (2-6, 58'12").

2011-11-22-Angers-Rouen4Semaine de désillusion pour des Ducs d'Angers, complètement à côté de leurs patins. Un manque cruel de confiance du côté angevin. C'est peut-être de là que tout le mal angevin provient. Néanmoins des joueurs ne sont réellement pas dans le coup du fait de leur longue indisponibilité pour blessure (Tomas Baluch, Nicholas Romano) ou sont usés physiquement (Marc Bélanger, Thiery Poudrier). Quelques joueurs sont réellement à leur niveau et masquent les carences collectives (Andrej Hocevar et surtout Éric Fortier). À Jay Varady, le coach des Ducs d'Angers, de trouver les mots et surtout les maux...

Du côté des Dragons, la machine est bien huilée et n'a pratiquement aucune faille. Que ce soit le talent offensif (François-Pierre Guénette, Marc-André Thinel et Carl Malette aux engagements) ou la rigueur défensive (avec un Darcy Werenka omniprésent), Rouen est vraiment une machine redoutable. Si l'on ajoute à cela un Fabrice Lhenry rassurant, nul doute que Rouen ira loin dans cette compétition. Au vu de leur prestation ce soir, les futurs adversaires peuvent être légitimement inquiets.

Étoiles du match : *** Marc André Thinel (Rouen), ** François-Pierre Guénette (Rouen), * Fabrice Lhenry (Rouen).

 

Angers - Rouen 2-6 (0-1, 0-2, 2-3)
Mardi 22 novembre 2011 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Pierre Dehaen et Yann Furet.
Pénalités : Angers 28' (4', 8'+10', 6') ; Rouen 36' (4', 4'+10', 8'+10').

Évolution du score :
0-1 à 11'48" : Manavian assisté de Thinel et Salmivirta (sup. num.)
0-2 à 24'56" : Paré assisté d'Elomo et Demen-Willaume (sup. num.)
0-3 à 39'40" : Thinel assisté de Guénette et Elomo
0-4 à 49'19" : Guénette assisté de Thinel (inf. num.)
1-4 à 53'22" : Henderson assisté de Michel et Igier
2-4 à 53'55" : Thinel assisté d'Elomo
2-5 à 58'12" : Rech


Angers

Gardien : Andrej Hocevar.

Défenseurs : Daniel Carlsson – Jean-François David ; Kévin Igier - Lauri Lahesalu ; Julien Albert - Charlie Doyle.

Attaquants : Éric Fortier – Jonathan Bellemare (C) – Juho Jokinen (A) ; Tomas Baluch (A) – Thiery Poudrier – Marc Bélanger ; Valentin Michel – Brian Henderson – Brice Chauvel ; Nicholas Romano - Damien Raux - Nicolas Hébert.

Remplaçant : Lucas Normandon (G). Absents : Simon Lacroix (dos), Pavol Mihalik (tendon d'Achille).

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Juha Alen – Jonathan Janil ; Antonin Manavian.

Attaquants : Anthony Rech – Carl Mallette (C) – Jean-Philippe Paré ; Teemu Elomo – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Alexandre Mulle – Loïc Lampérier – Ilpo Salmivirta.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Nicolas Lehericey, Romain Gutierrez, Valentin Dumélie, Quentin Berthon. Absents : Jimi Santala (genou), Julien Desrosiers (blessé).