Danemark - Slovénie (Coupe de Polésie, 2e journée)

On se moque encore des Français...

JAKOBSEN Julian-100516-409Les résultats de la première journée ont eu de quoi surprendre. Le Danemark, qui avait remporté ce tournoi l'an dernier avec une équipe pourtant rajeunie, a été battu 5-0 par la Russie B. La Slovénie, elle, qui n'appartient plus à l'élite mondiale, a remporté une victoire inespérée 6-0 face au pays organisateur.

Les différences de préparation peuvent-elles expliquer ces bizarreries pour une journée de reprise internationale ? Pas dans l'organisation du voyage en tout cas. Le Danemark a très bien géré son déplacement, puisqu'il a mis dans le même charter deux équipes nationales : les seniors ont d'abord été déposés à Gomel, avant que les moins de 20 ans ne poursuivent leur route vers Minsk où ils jouent un tournoi de leur côté. De quoi demander aux Slovènes pourquoi ils ne sont pas arrivés directement, puisqu'ils ont eux aussi utilisé un charter et non une ligne régulière. Ils n'avaient pas la réponse, puisqu'ils ont atterri à Minsk avant de finir en bus.

Les journalistes biélorusses faisaient du coup circuler cette blague dans leur salle de presse : "heureusement qu'ils se sont juste trompés de ville, et pas de pays comme les Français"... Encore une référence à l'arrivée de l'équipe tricolore à Cracovie (Pologne) au lieu de Kosice (Slovaquie) aux derniers championnats du monde. Apparemment, le soufflé n'est toujours pas retombé et les suiveurs du hockey font allusion pour un oui ou pour un non à l'inculture géographique attribuée aux Français.

On ne sait pas quand ceux-ci auront l'occasion de mettre les points sur les "i". Pour le Danemark, en tout cas, c'est fait dès ce deuxième match. Le rapport de forces théorique est rétabli avec une domination outrancière pendant deux périodes. Gasper Kroselj a autant de travail que Hocevar hier, et il résiste avec brio. Mais la Slovénie ne peut pas marquer tous les jours contre le cours du jeu. Si l'entraîneur danois déplorait hier que ses joueurs avaient un niveau inférieur aux grands championnats, sa première ligne montre quand même de belles choses ce soir. En inscrivant le premier but, Julian Jakobsen, resté à Södertälje malgré la relégation, traduit le nouveau rôle plus offensif qu'il a cette année en passant d'Elitserien en Allsvenskan.

Les Danois n'ont toujours pas une grande efficacité, ils gâchent même un 5 contre 3, mais Morten Poulsen finit par doubler la mise sur une nouvlele supériorité numérique. Au troisième tiers-temps, les Scandinaves passent plus de temps à défendre car Rasmus Nielsen se fait expulser après un piquage. Ils ne tentent plus que trois tirs en vingt minutes... mais en mettent un au fond, par Jesper Jensen. Le déblocage est en bonne voie.

Désignés joueurs du match : Ales Kranjc pour la Slovénie et Philip Hersby pour le Danemark.

Commentaires d'après-match

Matjaz Kopitar (entraîneur de la Slovénie) : "Nous savions à quoi nous attendre avec cet adversaire, c'est une équipe forte qui joue constamment dans l'élite. Je voulais voir comment nos jeunes se comportent contre les joueurs expérimentés du Danemark. Je ne peux pas dire que je soit déçu de notre match. Nous avons eu des occasions, mais nous n'avons pas pu les concrétiser. Notre adversaire a mérité sa victoire."

Per Bäckman (entraîneur du Danemark) : "Je souhaiterais que nous puissions jouer chaque match comme celui-ci. La première ligne a très bien joué. Nous avons eu beaucoup de supériorités numériques mais nous n'en avons concrétisé qu'une. Ce n'est pas un très bon signe. J'espère que demain nous aurons de meilleurs résultats dans cet exercice."

 

Danemark - Slovénie 3-0 (1-0, 1-0, 1-0)
Vendredi 11 novembre 2011 à 15h00 au palais de glace de Gomel. 2000 spectateurs.
Arbitrage de Maksim Sidorenko (BLR) et Maksim Manin (RUS) assisté d'Aleksandr Matskevich et Andrei Shrubok (BLR).
Pénalités : Danemark 33' (6', 2', 5'+20'), Slovénie 16' (6', 8', 2').
Tirs : Danemark 39 (18, 18, 3), Slovénie 18 (4, 6, 8).

Évolution du score :
1-0 à 09'20" : Jakobsen assisté de Christensen et Hersby
2-0 à 28'46" : Poulsen assisté de J. Jensen [att.] (sup. num.)
3-0 à 57'29" : J. Jensen [att.] assisté de Christensen et Hersby


Danemark

Gardien : Simon Nielsen.

Défenseurs : Kasper Jensen (2') - Jesper Jensen ; Philip Hersby (+2) - Stefan Lassen (+1) ; Rasmus Nielsen (5'+20') - Michael Eskesen (2') ; Anders Overmark Larsen (+1).

Attaquants : Morten Madsen (C, +1) - Julian Jakobsen (+2) - Mads Christensen (+2) ; Fredrik Storm - Jesper Jensen - Morten Poulsen (+1) ; Kim Lykkeskov (4') - Thor Dresler - Kim Staal ; Mads Lund - Olafur Gunnarsson - Lasse Lassen ; Morten Andreasen.

Remplaçant : Patrick Galbraith (G).

Slovénie

Gardien : Gasper Kroselj.

Défenseurs : Ales Kranjc (2') - Sabahudin Kovacevic ; Andrej Tavzelj (2') - Ziga Krahut ; Damjan Dervaric (-1) - Igor Cvetek (-1) ; Luka Tosic (-1) - Maks Selan (-1, 2').

Attaquants : Tomaz Razingar (C, -1) - Rok Ticar (-1) - Edo Terglav (-1, 2') ; Anze Robret (2') - Jaka Ankerst (6') - Ziga Pance ; Erik Pance (-1) - Matej Hocevar (-1) - Ken Ograjensek (-1) ; Andrej Zidan - Anze Kuralt - Marjan Manfreda.

Remplaçant : Andrej Hocevar (G).