Bélarus - Russie B (Coupe de Polésie, 2e journée)

PAVLOVICH Alexander-110501-350La gifle infligée à l'équipe de Kari Heikkilä pour son premier match comme sélectionneur du Bélarus a évidemment suscité beaucoup de questions. On ne prend pas un 0-6 avec plaisir. Il est donc nécessairede prouver qu'il s'agissait d'un malentendu, et ce, dès le "deuxième set", face à une Russie B qui regorge de bons joueurs de KHL.

Le Bélarus, pour sa part, ne dispose que de trois éléments de KHL, le jeune trio offensif Pavlovich-Drozd-Stefanovich. Il a été mis en première ligne pour mener l'équipe, et chacun sait que ces joueurs en ont le talent technique. Mais ils ont souvent occupé des rôles de fond de banc avec la sélection nationale, et ont des responsabilités mineures avec leur club du Dynamo Minsk, qui ne construit toujours pas son effectif pour les besoins de l'équipe nationale malgré les rappels à l'ordre venus du plus haut sommet de l'État. La charge semble donc lourde pour leurs épaules, surtout quand il faut assurer les supériorités et les infériorités.

Comme il n'y a personne d'autre, c'est bien sur eux qu'il faut compter. Deux pénalités précoces de Pestushko et Pashnin laissent le Bélarus à 5 contre 3, et il n'a d'autre choix que marquer. Sergei Drozd est fidèle au rendez-vous et ouvre le score. Les locaux tiennent longtemps ce 1-0 avec une défense plus attentive qui ferment bien les positions de tirs. On a l'impression de retrouver le jeu en béton qui a fait la réputation de Heikkilä en KHL. Le gardien Igor Brikun fait le reste et le public est rassuré.

Vient alors la troisième période. Après seulement une minute, Maksim Pestushko égalise après une superbe percée sur l'aile. Puis, comme hier, les Biélorusses prennent l'eau en infériorité numérique : deux buts sur les deux pénalités suivantes d'Antonov et Pavlovich. Entre-temps, Artem Kisly s'est procuré une échappée mais a échoué en face-à-face avec le gardien Ilya Ezhov, la révélation du début de saison du SKA Saint-Pétersbourg.

Le Bélarus encaisse encore un dernier but idiot, signé Panarin, le champion du monde junior du Vityaz Chekhov. Son entraîneur en club et en sélection, Andrei Nazarov, ne viendra pourtant pas enfoncer le clou en conférence de presse. Pour ne pas avoir à répondre à nouveau des scènes infâmantes du dernier match de son club à Minsk, il enverra son adjoint à sa place.

Désignés joueurs du match : Igor Brikun pour le Bélarus et Ilya Ezhov pour la Russie.

Commentaires d'après-match

Igor Nikitin (entraîneur-adjoint de la Russie) : "Le Bélarus nous a posé beacoup de problèmes. Ils ont joué de manière disciplinée, et compacte sur leur cage. Pendant deux périodes, nous n'avons pas eu de vraie occasion. Mais nous avons réussi à renverser le match, par le travail à défaut de talent."

Kari Heikkilä (entraîneur du Bélarus) : "Nous avons fait un grand pas en avant. Nous étions nerveux au premier match, cette fois nous avons joué en équipe. Nous avons eu des occasions de marquer le deuxième but, mais en n'y parvenant pas, nous avons perdu de l'énergie. En troisième période, nous avons moins contrôlé le palet et nous avons pris des pénalités. Mais le travail collectif était bon. Nous avons trois lignes d'un bon niveau, la quatrième ayant des problèmes en zone défensive. Cette équipe a de l'avenir. Revenko et Dudko en sont de bons exemples, ce sont des joueurs mobiles, qui n'ont peut-être pas assez de physique pour tenir un match entier. Mais ça, c'est le plus facile à améliorer. Le principal, c'est que la tête aille bien, que les joueurs comprennent le hockey. Les tournois aideront à progresser dans les autres domaines."

 

Bélarus - Russie B 1-4 (1-0, 0-0, 0-4)
Vendredi 11 novembre 2011 à 19h00 au palais de glace de Gomel. 2800 spectateurs.
Arbitrage de Jacob Grumsen (DAN) et Vladimir Nalivaiko (BLR) assisté de Dmitri Golyak et Ivan Dedyulya (BLR).
Pénalités : Bélarus 28' (2', 8', 8'+10'), Russie B 16' (6', 8', 2').
Tirs : Bélarus 31 (14, 8, 9), Russie B 37 (8, 12, 17).

Évolution du score :
1-0 à 04'17" : Drozd assisté de Bashko et Goroshko (double sup. num.)
1-1 à 41'08" : Pestushko assisté de Sergeev et Tikhonov
1-2 à 48'35" : Glukhov assisté de Pashnin et Abdullin (sup. num.)
1-3 à 56'04" : Glinkin assisté de Konev (sup. num.)
1-4 à 56'24" : Panarin assisté de Nikulin


Bélarus

Gardien : Igor Brikun.

Défenseurs : Andrei Bashko (C) - Oleg Goroshko ; Andrei Antonov (-1, 4') - Sergei Kolosov (-1, 2'+10') ; Ivan Usenko (A, -1, 2') - Ilya Kaznadeï (-1, 2') ; Oleg Misyul - Sergei Sheleg.

Attaquants : Aleksandr Pavlovich (2') - Sergei Drozd (A, 2') - Mikhaïl Stefanovich ; Sergei Yanovsky - Sergei Kukushkin (-1, 2') - Evgeni Nikolaev (-1) ; Aleksandr Kashan - Sergei Dudko - Nikita Osipov ; Igor Revenko (-1) - Pavel Razvadovsky (-2, 2') - Artem Kisly (-1).

Remplaçant : Maksim Samankov (G). En réserve : Dmitri Milchakov (G), Andrei Filichkin, Aleksei Efimenko.

Russie B

Gardien : Ilya Ezhov.

Défenseurs : Anton Belov - Yuri Alesandrov (+1) ; Nikita Zaitsev (4') - Mikhaïl Pashnin (4') ; Kirill Lyamin - Andrei Konev (2') ; Andrei Sergeev (+2) - Bogdan Kiselevich (+1).

Attaquants : Maksim Pestushko (C, +1, 2') - Sergei Kalinin (+1) - Viktor Tikhonov (+1) ; Denis Abdullin (2') - Aleksei Glukhov - Enver Lisin ; Mikhaïl Varnakov - Andrei Popov - Anton Glinkin ; Artemy Panarin (+1, 2') - Aleksandr Nikulin (+1) - Anton Burdasov (+1).

Remplaçant : Ivan Kasutin (G).