Compiègne - Wasquehal (Division 2, 10e journée, match avancé)

Compiègne n'y arrive plus

Sale soirée pour Compiègne. Il est environ 23h à la patinoire de Mercières. Les picards viennent de perdre à domicile face à Wasquehal sur un score plus proche de celui du football que du hockey sur glace (1-2). Là n'est pas le plus grave. Juste après le match, on constate que des vols ont été commis dans les vestiaires et bureaux compiégnois. Plusieurs affaires ont disparu. Mais revenons au sport.

Avant la rencontre les Lions, de Compiègne, restaient sur quatre défaites d'affilées et s'engluaient un peu plus dans les tréfonds du classement. En face les Lions, de Wasquehal, font leur petit bout de chemin. Malgré une défaite à domicile (5-4) lors du dernier match, la troupe de Frédéric Nilly est bien calée en milieu de tableau. De quoi envisager sereinement ce déplacement à Compiègne ? Rien n'est moins sûr... Cette rencontre a également valeur de revanche pour Wasquehal qui avait perdu au match aller sur sa glace (3-7).

Les Jaunes font bloc

Dès l'entame de match, les deux équipes mettent en place un gros pressing. Aucune ne parvient à conserver le palet durablement. Les premières pénalités tombent rapidement à l'encontre de Compiègne, permettant à Wasquehal de se distinguer. Martin Domian trouve d'abord la transversale de Caladi (4'30''), avant que ce dernier soit contraint de repousser de la jambière un slap de Brett Moore (5'10). En situation d'infériorité, les hommes de David Dostal sont très sereins en défense, ne laissant que peu d'espace aux joueurs de Wasquehal. De nouveau au complet, les picards mettent la pression sur le but de Julien Peyre. Mais à force de se jeter à l'assaut de la cage wasquehalienne, les Jaunes s'exposent au contre. Levasseur se retrouve ainsi seul face à Axel Canaguier et Romain Sauvage, le premier trouvant le second pour une frappe détournée par Richard Caladi (8'30'').

Il faut attendre la moitié du premier tiers pour voir enfin une grosse occasion des Lions. Sur une mésentente, le palet arrive jusqu'à Michal Plichta qui se retrouve totalement seul face à Peyre. Il tente alors de feinter sur la droite mais le gardien plonge et se saisit du palet dans sa mitaine (9'40''). Ce raté fait mal au moral des compiégnois qui subissent le jeu dans les minutes qui suivent l'action. Si l'attaque ne fonctionne pas, la défense est parfaitement réglée du côté picard, à l'image de ce plongeon de Julien Levasseur pour intercepter un long renvoi.

Une défense qui fait bloc une fois de plus en situation d'infériorité, Compiègne jouant même à trois contre cinq pendant près de 20 secondes. Les picards semblent avoir refilés le symptôme qu'ils trainaient depuis plusieurs matchs, à savoir ne pas concrétiser ses supériorités, à leur adversaire du soir, Wasquehal ne parvenant pas à créer le danger sur le but de Richard Caladi. Si bien que ce premier acte se termine sur ce score nul et vierge alors que Compiègne a passé la moitié du temps sur la glace en infériorité.

Wasquehal opportuniste

Le début du second tiers est retardé de cinq minutes en raison d'un surplus d'eau sur la glace. Le temps pour la machine d'entretien de repasser et le jeu reprend. Wasquehal entre mieux dans ce deuxième acte, bien aidé par Compiègne qui, comme lors du premier tiers concède des pénalités et se retrouve rapidement en double infériorité. A cinq contre trois, les wasquhaliens ne parviennent pas à se montrer dangereux et butent sur la hargne des picards, à l'image de cette récupération de Plichta qui au bout d'un slalom conserve le palet face à deux défenseurs dans la zone nordiste et provoque une pénalité à l'encontre des visiteurs.

Le temps passe et Compiègne accentue la pression sur le but de Peyre sous les encouragements du public. Loin de s'affoler, les nordistes annihilent parfaitement les offensives des Lions. Mieux encore sur une récupération depuis sa zone, Moore adresse une longue passe à Martin Domian, resté aux avant-postes. Opportuniste, l'attaquant s'en va tromper seul Richard Caladi (0-1, 28'58''). Dos au mur, les hommes de David Dostal tentent de réagir mais pêchent toujours autant offensivement. Les picards sont mêmes sur le point d'encaisser un second but dans la foulée sur une nouvelle contre-attaque amorcée par Smirnov sur la droite. Thomas Fauchart est trouvé sur la gauche pour une remise instantanée à son coéquipier Russe qui manque le palet alors que le but était vide (30'55'') !

Cet avertissement sans frais a le mérite de réveiller les joueurs compiégnois qui assiègent le but de Peyre. En possession du palet, David Dostal mais dans le paquet devant la cage. Les crosses s'entrecroisent, le public est debout... Mais le gardien nordiste calme tout ce petit monde en gelant la rondelle (32'20''). Avec un score aussi serré, les deux équipes ne lâchent rien et la tension sur a glace est palpable, à l'image de ce début de bagarre entre Delplanque, Canaguier et Thomas. En supériorité, Compiègne finit par pousser la défense wasquehalienne à la faute. Un tir de pénalité est accordé à Christopher Texeira Leite pour un retard de jeu de Riccardo Valli. L'occasion est donné aux Lions de revenir dans ce match. Mais c'est sans compter sur Julien Peyre qui enlève le palet à l'attaquant de la crosse (34'22'').

Probablement sonnés par cet échec, les Jaunes encaissent rapidement un second but. Domian remonte le palet et frappe en force entre les jambes de Caladi dans un silence de cathédrale (0-2, 35'45''). Les picards restent sans réaction et les joueurs regagnent les vestiaires sur cet avantage des nordistes. Wasquehal a su profiter des opportunités et de la malchance de Compiègne pour mener au score. Des joueurs compiégnois qui ont probablement payé l'énergie laissée pendant le premier tiers.

Réaction trop tardive

Compiègne débute ce troisième tiers tambour battant. Après une première mèche allumée par Julien Levasseur, Delplanque trouve la barre transversale sur un slap surpuissant. En retombant le palet manque d'entrer pour quelques centimètres (44'19'') ! Sous la pression, c'est maintenant Wasquehal qui commet des fautes. En situation de double supériorité, les Jaunes font tourner la rondelle dans la zone nordiste. Mais à l'image des Lions durant le premier tiers, les visiteurs défendent très bien. Si bien que Compiègne ne se procure aucune situation dangereuse. Pire encore, même dominé, Wasquehal se procure les meilleures occasions. En contre, Moore met dans le vent son garde du corps, se présente seul face au gardien et envoie le palet juste à côté de la cage de Caladi (47'00''). Puis c'est au tour de Nicolas Hamoudi de profiter de la confusion lors du changement des lignes picardes pour aller défier le dernier rempart des Jaunes, sans conséquence toutefois (51'02'').

Dans les ultimes minutes Compiègne jette ses dernières forces dans la bataille. Heureusement pour Wasquehal, Julien Peyre est infranchissable. Le gardien nordiste capte d'abord dans sa mitaine un palet qui filait en lucarne (52'47''). Puis il sort un double arrêt face à Vychodil, de la jambière, et Prokop, au prix d'un superbe plongeon (54'00''). Il capte enfin un nouveau shoot de Delplanque (56'57''). Mais le destin semble indiquer au gardien wasquehalien qu'il ne sortira pas invaincu d'une rencontre cette saison puisque, après avoir déjà encaissé un but dans les ultimes secondes face à Orléans, il va céder à quelques minutes du terme de ce match. Dans la continuité d'une frappe de Dostal repoussée par Peyre, Prokop reçoit le palet et remet l'ex-international français qui marque de près (1-2, 57'37''). Mais la réplique picarde intervient bien trop tard. Le temps mort puis la sortie de Richard Caladi n'y changeront, Compiègne doit une fois de plus quitter la glace en vaincu.

Cette rencontre porte à cinq le nombre de défaites consécutives de Compiègne. Même s'ils occupent toujours la huitième place, les Jaunes sont désormais à égalités de point avec leur poursuivant direct Clermont (vainqueur dans le même 6-3 à Orléans). L'équipe auvergnate est d'ailleurs le prochain adversaire des Lions dans un match qui s'annonce d'ores et déjà décisif pour la suite de la saison des picards. Du côté de Wasquehal, cette précieuse victoire permet aux hommes de Frédéric Nilly conforter un peu plus leur place en milieu de tableau.

Photos à venir sur : http://www.hockey-compiegne.com/index.php/medias

Charles Thelliez.

Réactions d'après match:

Pierre Brochard (défenseur de Compiègne) : "On doit absolument prendre les deux points lors de nos deux derniers matchs avant la trêve. C'est impératif. Je ne sais pas ce qu'il nous manque sur nos derniers matchs... De la réussite surement."

Julien Peyre (gardien de Wasquehal) : "On avait perdu assez logiquement au match aller, on voulait se reprendre. Par rapport au début de saison on a récupéré de supers joueurs. Oui je fais un bon match ce soir. Je suis en confiance en ce moment." 

Compiègne – Wasquehal 1-2 (0-0, 0-2, 1-0)                                                                                                                

Samedi 26 novembre 2011 à 20h30 à la patinoire de Mercières. 300 spectateurs.                                                           

Arbitrage d'Adrien Ernecq assisté d'Anne Sophie Boniface et de Nicolas Elbaze.                                                           

Pénalités : Compiègne 18' (10', 8', 0'), Wasquehal 16' (2', 8', 6').

 

Evolution du score :                                                                                                                                                            

0-1 à 28'58'' : Domian assisté de Moore                                                                                                                                

0-2 à 35'45'' : Domian                                                                                                                                                        

1-2 à 57'37'' : Dostal assisté de Nicolay et Prokop

Compiègne :

Gardien : Richard Caladi (sorti à 58'30'')

Défenseur : Pierre Brochard (C) – Julien Levasseur ; Filip Vychodil – William Motte ; Tanguy Skelding – Luc Polverelli.

Attaquants : Alexandre Delplanque – Christopher Texeira Leite – Michal Plichta ; David Dostal – Ondrej Prokop – Alexis Nicolay ; Laurent Chenard – Jonathan Boucher – Antony Panto.

Remplaçant : Thibault Varin (G). Absents : Rémy Feuillet, Jérémy Lebreton, Antoine Loriot.

Wasquehal :

Gardien : Julien Peyre

Défenseurs : Alexis Thomas (C) – Nicolas Hamoudi ; Riccardo Valli – François Lenière-Piquet ; Stefan Rusnak – Hugo Picard.

Attaquants : Edmond Chan – Thomas Fauchart – Nikita Smirnov ; Maxime Bochetti – Martin Domian – Brett Moore; Valentin Vienne – Arthur Delbecque – Romain Sauvage ; Axel Canaguier.

Remplaçants : Fabien Chardon (G), Thibault Maes. Absents : Thibault Verschaeve, Adrien Colongo.