Elitserien : novembre

 
Lorsque Damien Fleury est arrivé à Luleå cet été, on voyait en lui un successeur à Pär Arlbrandt. L'ancien Brûleur de loups et le nouvel attaquant du Linköpings HC ont effectivement de nombreux points communs : efficaces en Allsvenskan avec Västerås (deux fois meilleur marqueur pour Arlbrandt, deuxième meilleur buteur pour Fleury l'an passé), des habilités techniques et un physique semblables, un club commun à leurs débuts en Elitserien, Luleå. 
 
Mais le poids de la comparaison est parfois très lourd. Si le Luleå HF n'était pas forcément disposé à le laisser filer, Damien, auteur de 4 points en 20 parties, a préféré s'expatrier pour exercer avec davantage de temps jeu. Jouer plus pour mieux se développer, c'est ce qui l'a décidé. Kent Norberg, le directeur sportif du fantomatique Timrå IK qui avait remplacé Stefan Lindqvist au début du mois, l'a alors accueilli les bras grands ouverts, très ennuyé par le départ en direction du Genève-Servette de Petr Vampola. Le TIK est peut-être lanterne rouge mais il est devenu une terre d'accueil pour certains mercenaires dont leurs principales directives sont d'assumer leurs reponsabilités et de faire profiter de leur expérience, quels que soient leurs déboires passés.

 
Certains des Red Eagles furent des oiseaux blessés. L'ex-Duck d'Anaheim Jonathan Hedström vagabondait auparavant en Division 1 (troisième échelon national) et sa carrière semblait s'éteindre. Tout comme celle de Fredrik Bremberg qui avait marqué l'histoire du Djurgårdens IF avant de faire beaucoup moins l'unanimité pour son retour en Suède au HV71, mal utilisé selon lui. Hedström est actuellement le troisième joueur le plus prolifique de son équipe tout en maintenant une fiche de +3 alors que Bremberg, arrivé depuis une quinzaine de jours, a inscrit 4 points en cinq rencontres. Le choix de Fleury semble judicieux. Ce dernier a marqué deux buts à ses deux premiers matchs et, justement face à Luleå mardi, il en a profité pour tromper son ancien collègue David Rautio lors de la séance des tirs au but, assurant ainsi la victoire aux siens. Les débuts sont plus que satisfaisants au sein d'une équipe qui souhaite repartir de zéro.
 
Luleå espère bien un deuxième miracle. Après le retour de Johan Harju, les Ours Polaires espèrent celui de Linus Omark pour reformer le duo magique. Ce dernier, installé à Edmonton, a prévenu les Oilers : destination l'Europe plutôt que la Ligue Américaine. Si le LHF a soumis sa proposition et brûle un cierge tous les jours, d'autres formations ont fait leur marché dont Frölunda. Le Färjestads BK a cédé ce qui fut SON transfert de l'été, le très décevant Frederik Sjöström, aux Indians, son ancien "chez lui". Sjöström n'a jamais assumé son rôle de locomotive. Finalement, après avoir prolongé son joker de luxe Hannes Hyvönen (6 buts en douze matchs) pour le reste de la saison, le FBK a enfin eu l'accord de Mattias Sjögren, jeune centre solide et efficace qui avait contribué au dernier titre du club de Karlstad au printemps dernier. L'organisation des Capitals de Washington lui avait promis une chance qui n'est jamais arrivée, la pépite est de retour pour renforcer la troisième plus mauvaise attaque de l'Elitserien qui se bonifie tout de même de semaine en semaine. 
 
La bataille fait rage au classement, particulièrement au sommet où quatre formations se démarquent : le HV71, le Skellefteå AIK, le Frölunda HC et le Brynäs IF. Champion d'octobre lors de la dernière journée, la formation de Jönköping tenait bon jusque là malgré la meute à ses trousses mais chaque passage à vide peut être fatal. Et c'est ce qui s'est passé, une fois de plus lors de la dernière journée du mois qui s'est tenue mardi, puisque le HV71 a subi un troisième revers d'affilée et pas contre n'importe qui.
 
Le meilleur jeu de puissance du pays, 16 points acquis sur 24 possibles, quatre succès récents contre deux des principaux rivaux du tableau, une jeune génération décomplexée et un Johan Holmqvist rassurant devant les filets, la montée en puissance de Brynäs, bien loin de susciter l'intérêt des bookmakers avant le début des hostilités, est irrésistible, le club de Gävle est champion de novembre. Nouveau favori pour la couronne ?


Classement :


1.Brynäs IF 46 pts

2.HV71 45 pts

3.Skellefteå AIK 44 pts

4.Frölunda 43 pts

5.Luleå HF 41 pts

6.Färjestads BK 39 pts

7.AIK 36 pts

- Linköpings HC

9.Djurgårdens IF 35 pts

10.Växjö Lakers 34 pts

11.MODO 32 pts

12 Timrå IK 25 pts


Meneurs :


Mike Iggulden (Växjö) 26 points

Ilkka Heikkinen (Växjö) 13 buts

Mikael Johansson (Färjestad) 19 passes

Anton Hedman (MODO) 78 mises en échec

Chris Abbott (Luleå) 60,81 % d'efficacité aux mises en jeu

Daniel Tjärnqvist (Djurgården) 27'09"" de temps de jeu moyen

Frederik Andersen (Frölunda) 94,26 % de moyenne d'arrêts en 17 parties

Frederik Andersen (Frölunda) 1,58 de moyenne buts encaissés par match

Nicklas Danielsson (MODO) - Johan Davidsson (HV71) +14