Ligue Magnus (11e journée) : le retour du derby

Ce devait être un derby terne, disputé presque sans passion ni ferveur. Un match parmi d'autres. Quasi quelconque. La cause était d'ailleurs déjà entendue. Rouen, ce solide leader invaincu à l'extérieur, allait disposer sans forcer d'Amiens, le rival rentré dans le rang. Et perdu dans le ventre mou du classement. Mais dans le camp picard, l'espoir renaît. Un espoir qui porte un nom : Heikki Leime.

Certes, depuis la prise de pouvoir du technicien finlandais, les résultats du HCAS ne se sont pas franchement améliorés. Une victoire contre Gap contrebalancée par deux défaites, la première à Chamonix et la seconde en Coupe de la Ligue face à Morzine. Reste que sur la glace, le jeu des Gothiques s'est amélioré. Et même si tout n'est pas réglé, le Coliséum se prend à rêver d'une victoire face à l'imposant voisin. Un rêve peut être pas si inaccessible. Oui, les Dragons sont en pleine confiance. Non, ils n'ont peur de rien. Mais les champions de France, pourtant meilleure défense de Magnus, ont encaissé quatre buts, samedi dernier, contre Gap. Et ils ont été sérieusement bousculés par Briançon, mardi, en Coupe.

À côté de toute cette agitation, le second derby du jour passerait presque inaperçu. Pourtant, l'Iceberg sera aussi copieusement rempli, ce soir. Strasbourg y accueille Épinal. À la rivalité géographique s'ajoute une opposition sportive. Alsaciens et Lorrains comptent autant de points au classement. Douze chacun. Le vainqueur affirmera sa position d'outsider, bien calé en embuscade derrière le top 4. Le perdant, lui, retombera dans l'anonymat. Au passage, Strasbourg tâchera de se réconcilier avec son public. Si l'Étoile Noire est diablement efficace loin de ses bases, elle est souvent à côté de la plaque sur sa glace (une seule victoire à domicile en cinq matchs). Côté spinalien, le moral est au beau fixe. Invaincus en novembre (trois victoires de rang contre Neuilly-sur-Marne, Caen et Chamonix), les joueurs de Santino Pellegrino veulent prolonger cette dynamique.

Lancé à la poursuite de Rouen, Chamonix devrait logiquement passer une soirée tranquille. Les Chamois affrontent Caen, l'un des mauvais élèves de la classe. Après un bon passage courant novembre, les Drakkars sont retombés dans leurs travers en s'inclinant samedi dernier à Épinal. Pas plus de danger pour Angers. Les Ducs reçoivent Neuilly-sur-Marne, toujours englué en 13e position. La lanterne rouge Villard-de-Lans se déplace quant à elle à Morzine.

Une semaine après son succès dans le derby de l'Isère, Grenoble va tâcher d'enchaîner contre Briançon. Mais les Brûleurs de Loups n'ont encore battu aucun gros cette saison en championnat (défaites 4-2 à Angers, 4-3 contre Chamonix et 5-3 à Rouen). Enfin, Dijon et son attaque prolifique voyagent ce soir à Gap. Les Rapaces tenteront d'éviter, face aux Ducs, une huitième défaite consécutive.

Par ailleurs, Villard-de-Lans et Rouen remonteront sur la glace dès dimanche, à 18 heures. Au menu des deux équipes, un match en retard comptant pour la première journée du championnat. La rencontre n'avait pu se jouer début septembre en raison d'un problème technique survenu à André-Ravix.

11e journée de Ligue Magnus :

Grenoble (9) – Briançon (4), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 30 % / Briançon 70 %.

Caen (11) – Chamonix (2), ce soir à 20 heures. La cote : Caen 20 % / Chamonix 80 %.

Amiens (10) – Rouen (1), ce soir à 20 heures. La cote : Amiens 40 % / Rouen 60 %.

Strasbourg (6) – Épinal (8), ce soir à 20 heures. La cote : Strasbourg 60 % / Epinal 40 %.

Gap (12) – Dijon (5), ce soir à 20 heures. La cote : Gap 40 % / Dijon 60 %.

Morzine (7) – Villard-de-Lans (14), ce soir à 20 h 30. La cote : Morzine 80 % / Villard-de-Lans 20 %.

Angers (3) – Neuilly-sur-Marne (13), demain à 18 h 30. La cote : Angers 70 % / Neuilly-sur-Marne 30 %.