Amiens - Rouen (U22 Elite)

2011-11-30-amiens-rouen-espoirsRouen ? Même pas peur.

Neuvième journée dans le championnat Espoir Elite et les amiénois s’apprêtent à disputer leur quatrième match à domicile de la saison. Revenus de terre angevine dimanche avec une défaite 4-2, les U22 Gothiques ont ainsi laissé filer la troisième place au profit des Ducs.

Avec 11 points, ils restent néanmoins dans la première partie du tableau avant de recevoir ce soir le leader du classement : Rouen.

Des Dragons qui ont tout pour être en confiance avec sept victoires en huit matchs, le privilège de les avoir fait tomber revenant aux Rapaces de Gap (8e) après une séance de prolongation. Il est aussi bon de préciser qu’au premier match aller à l’Île Lacroix, c’est une correction que les Normands avait passé aux Picards (9-0). À charge de revanche ?

Les deux équipes ne perdent pas de temps à se roder sur le glaçon, et très vite, les locaux se retrouvent obligés d’évoluer à quatre contre cinq. Une supériorité qui profite tout aussi rapidement aux Dragons quand Romain Gutierrez accélère en zone neutre, dépasse la défense qui le gêne et troue Léo Bertein (0-1 ; 1’34’’).

Ce dernier s’emploie considérablement  en ce début de tiers et gèle finalement le palet à la sixième minute alors que les visiteurs s’étaient installés dans leur zone offensive et maîtrisaient tranquillement le jeu.

À la mi-tiers, une pénalité sifflée à l’encontre des Normands est vite exploitée lorsque Quentin Fauchon remet un rebond dans une cage vide (1-1 ; 10’28’).

2011-11-30-amiens-rouen-espoirs-3Une réalisation qui revigore les rouges et noirs. Le jeu s’accélère, et les deux formations bataillent pour des palets qui valent cher, même si les grands gabarits rouennais jouent des coudes pour s’imposer.

En fin de tiers, Amiens peut mettre en place son jeu de puissance. Le powerplay tourne autour de la cage de Thibault Maggi et un rebond échappe d’abord aux amiénois. Aina Rambelo lance deux fois à la cage et c’est finalement Fabien Kazarine qui parvient à tromper Thibault Maggi en plaçant le puck au-dessus de sa botte (2-1 ; 18’19’’).

De nouveau pénalisés à la reprise, les Gothiques ne se laissent cette fois pas surprendre et parviennent à perdre un maximum de temps : ils se dégagent et gardent la rondelle, empêchant les blancs de prendre trop de tirs audacieux. Finalement, Romain Carpentier, excentré, lance au poteau opposé que Thibault Maggi ne protégeait pas si bien que ça (3-1 ; 24’01’’). Dans la foulée Quentin Fauchon reprend un rebond alors que le portier blanc est trop avancé hors de sa cage (4-1 ; 24’33’’).

C’est la débâcle côté normand et l’entraîneur demande son temps mort pour recadrer ses troupes alors que Sébastian Ylonen prend place devant les filets rouennais.

Forts de leur avance, les locaux sont complètement transformés sur la glace et se montrent dangereux en tentant plusieurs combines devant la cage adverse et en pouvant compter sur leur portier du soir.

Marius Serer ferme la zone défensive amiénoise et slape même de la bleue, surprenant par la même occasion le nouveau gardien des Dragons (5-1 ; 31’03’’).

2011-11-30-amiens-rouen-espoirs-2Une percée rouennaise en zone défensive est réduite à néant par Fabien Kazarine, bien revenu, qui place sa crosse en opposition. Aina Rambelo laisse à Marius Serer, seul devant  les filets, mais le puck heurte les jambières du portier, alors que Maxime Joly trouve le casque de Léo Bertein.

Les rouges et noirs finissent le tiers en infériorité mais repoussent leurs adversaires loin de leur zone. Quentin Fauchon défend un palet à trois contre un contre la bande afin de tuer les dernières secondes de pénalité.

La partie s’est totalement inversée et les visiteurs qui sont passés à côté de la seconde période reviennent sur la glace… pour ne pas mieux faire. Les Amiénois remportent l’engagement et s’appliquent à conserver la rondelle. Lorsque leurs adverses récupèrent le puck, c’est pour faire briller Léo Bertein, décisif devant ses filets.  Ainsi ni Romain Gutierrez, à bout portant, ni Clément Hondier seul face au gardien amiénois, ne parviennent à tromper sa vigilance.

Les minutes de prison passent inaperçues des deux côtés et les secondes filent au tableau d’affichage. Il reste sept minutes dans la rencontre quand Rouen sème un vent de panique dans la défense locale pendant quelques instants. Toutefois les noirs se regroupent devant leurs filets et Léo Bertein calme la tempête en déviant chacune des tentatives des Dragons, qui tournent des regards écoeurés vers leur banc.

Les palets sont bien travaillés dans la zone neutre, mais Amiens n’a pas à forcer son talent pour maintenir son avance. Maxime Pilote-Griet a beau prendre un gros shoot de la ligne bleue, les Gothiques ne tremblent plus. Il fait mauvais être rouennais dans ce tiers alors que plus rien ne marche pour eux et que la réussite semble leur manquer.

Sur une action des rouges et noirs qui se terminera au cachot pour un joueur de chaque formation, Sébastian Ylonen cloue un Amiénois au sol alors que le palet flirte dangereusement avec sa ligne de but.

2011-11-30-amiens-rouen-espoirs-4Enfin, il reste presque trois minutes dans le match quand les Dragons laissent une cage vide, histoire de profiter d’une longue supériorité numérique. Peine perdue, Quentin Fauchon arrive à récupérer pour envoyer un dernier palet au fond des filets (6-1 ; 59’30’’).

Les Amiénois ont joué, les Amiénois ont gagné, et leur sentence est irrévocable... Finalement, celle qu’on annonçait comme une vaillante équipe à craindre se révèle au niveau de tous. D’abord chez la lanterne rouge du classement, Gap - où ils ont malgré tout pris un point - puis ce mercredi face à leurs meilleurs ennemis picards - qui, eux, ne leur ont pas laissé l’espoir de grignoter une miette de leur victoire - les Rouennais ont bel et bien perdu dans un match dont ils ont loupé près de 50 minutes.

Un partout, palet au centre entre Amiénois et Normands, qui auront à nouveau l’occasion de s’affronter lors de la prochaine journée de championnat à l’Île Lacroix, le 22 décembre prochain.

Émilie Énault / Photos : Pascal Énault


Amiens - Rouen 6-1 (2-1 ; 3-0 ; 1-0)
Mercredi 30 novembre 2011 au Coliséum d’Amiens
Arbitrage de Pierre Dehaen assisté de Jérémy Métais et Nicolas Cregut
Pénalités : Amiens 12’ (2’, 4’, 6’), Rouen 10’ (4’, 0’, 6’)

Évolution du score :
0-1 à 01’34’’ : Guttierez (sup. num.)
1-1 à 10’28’’ : Fauchon assisté de Carpentier et Rambelo (sup. num.)
2-1 à 18’19’’ : Kazarine assisté de Bouvet et Baazzi (sup. num.)
3-1 à 24’01’’ : Carpentier assisté de Baazzi
4-1 à 24’33’’ : Fauchon assisté de Baazzi
5-1 à 31’03’’ : Serer assisté de N. Leclerc et Fauchon
6-1 à 59’30’’ : Fauchon

Amiens

Gardien : Léo Bertein

Défenseurs : Nicolas Leclerc – Aziz Baazzi ; Alvin Matima – Marc-Antoine Herbet ; Gabin Da Silva – Fabien Métais ; David Artano ; Fabien Durbin.

Attaquants : Marius Serer – Aina Rambelo – Quentin Fauchon ; Éric Guibert – Leyland Plaire Coudrier – Romain Carpentier ; Fabien Kazarine – Rémi Thomas – Maurin Bouvet ; Émilien Déposé ; Rémy Fournier.

Remplaçant : Quentin Kello (G)