Briançon - Rouen (Coupe de la Ligue, demi-finale retour)

PAREjeanphilippe110825061B

Après une défaite 4-3 à l'Île Lacroix lors du match aller, Briançon accueille Rouen avec la ferme intention de se qualifier pour la finale de la Coupe de la Ligue fin décembre à Méribel. Les deux inscrits à la fin du match aller par les Diables Rouges pèsent lourd et leur permettent de croire en leurs chances d'inverser ce score sur leur glace. Les Dragons sont arrivés la veille dans la ville haute après avoir disputé un match en retard de Ligue Magnus à Villard-de-Lans deux jours plus tôt. Une victoire 8-2 pour accentuer leur avance en tête du championnat. Les internationaux juniors en préparation pour le championnat du monde junior sont absents pour cette confrontation à la patinoire René Froger.

La partie commence idéalement pour Briançon. Edo Terglav, en fond de glace, voit son centre détourné par un adversaire dans son propre but (1-0, 00'40''). Les Dragons réagissent rapidement. Richard Demén-Willaume remonte la patinoire et monopolise l'attention des défenseurs ; le Suédois cède la rondelle à Jean-Philippe Paré qui décroche la lucarne d'Ander Alcaine (1-1, 02'34). Demén-Willaume écope de la première sanction du match. Fabrice Lhenry repousse alors un slap d'Éric Castonguay (6'). Rouen revient au complet et François-Pierre Guénette joue dans un petit périmètre avec Marc-André Thinel, mais Alcaine s'interpose (9').

Le jeu va d'un but à l'autre, et Steven Vanoosten tente de la ligne bleue (10'). Une situation de deux contre un se termine par un revers de Paré. Dans la même minute, Carl Mallette essaye à son tour (11'). Lhenry bloque un tir de Mickaël Pérez (15'). La pénalité contre Maks Selan est le seul moment de la rencontre où les locaux évoluent en infériorité numérique, les sanctions qui suivent étant simultanées avec celles de leurs opposants. Les Diables Rouges sont alors dominés durant et à la suite de ce quatre contre cinq. Alcaine fait face aux lancers d'Antonin Manavian et Darcy Werenka (15') et sur une montée de Manavian (17'). Le défenseur français, mis en échec par Marc-André Bernier, s'énerve et est sanctionné d'un cinglage puis d'une méconduite.

Idéal pour les Diables Rouges, qui installent leur jeu de puissance en début de deuxième tiers temps. Et comme en début de match, ils trouvent rapidement la faille sur un tir frappé court de Castonguay (2-1, 20'43"). Vanoosten alerte encore Castonguay qui dévie hors du cadre alors que la cage est ouverte (22'). Bernier qui protège bien son palet en zone offensive, est accroché par Teemu Elomo et obtient une deuxième pénalité. Le Québécois se fait cette fois justice lui même en reprenant instantanément la passe de Jean-François Caudron (3-1, 24'23''). Briançon ne profite pas d'un cinglage de Desrosiers sur Gary Lévèque (26'). Paré enlève le palet à Bence Szirányi monté aux avants-postes (29'). Lhenry s'oppose au slap de Selan.

ELOMOteemu110825054AParé, bien seul dans l'enclave, est servi par Mallette puis déjoue Alcaine (3-2, 30'16"). Mais les joueurs de Luciano Basile remettent immédiatement Rouen en difficulté. En contre-attaque, le palet échappe à Robin Gaborit, pas à Marek Dubec qui l'exploite entre Lhenry et son dernier défenseur (4-2, 30'56"). Briançon reprend définitivement l'avantage dans la série. Les jaunes et noirs tentent de recoller par un lancer excentré de Guénette relâché par Alcaine (33'), une reprise d'Elomo dans le casque du gardien briançonnais (36'). La meilleure opportunité est la cage ouverte ratée d'Ilpo Salmivirta parfaitement démarqué par Manavian (37').

La fatigue se fait sentir lors du troisième tiers-temps et le rythme du jeu diminue. Szirányi casse sa crosse sur un tir de la bleue dont le rebond de Lhenry profite à Braden Walls (5-2, 42'53''). Le gardien de l'équipe de France s'emploie sur les tirs de Bernier (49', 58'). Dubec fait admirer sa technique en laissant l'international autrichien Werenka sur place et venant battre son portier (6-2, 49'22). Gaborit slalome dans la défense et lance (51'). Les Dragons lâchent complètement prise et se font surprendre par Caudron parti en échappée (7-2, 54'18''). Alcaine dévie un tir de Werenka de la botte, puis celui de Lampérier (57').

Jean-Philippe Paré, auteur d'un doublé, a maintenu le suspense durant la première moitié du match, avant de baisser physiquement de pied par la suite. Marek Dubec a été opportuniste et marque ses deux premiers buts sous la tunique rouge. Sur la même ligne, Robin Gaborit s'est illustré par ses offensives comme par ses deux mises en échec sur Guénette. Mais l'homme du match est sans doute Marc-André Bernier. Son travail défensif incessant éclipserait presque son impact offensif et sa réussite face au but retrouvée depuis quelques matchs.

Les Diables Rouges de Basile décrochent leur sixième billet pour une finale à Méribel, le quatrième dans cette compétition. Avec cinq défaites au compteur dans la patinoire olympique, les Haut-Alpins s'offrent une finale inédite face aux Pingouins de Morzine-Avoriaz.

 

Briançon – Rouen 7-2 (1-1, 3-1, 3-0)

Mardi 6 décembre 2011 à 19h30. 1468 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colléoni assisté de Alexis Grabit et Guillaume Gielly.
Pénalités : Briançon : 8' (4', 2', 2’) ; Rouen : 28' (6’+10', 8’, 4').

Évolution du score :
1-0 à 00'40" : Terglav
1-1 à 02'34" : Paré assisté de Demén-Willaume
2-1 à 20'43" : Castonguay assisté de Vanoosten et Bernier (sup. num.)
3-1 à 24'23" : Bernier assisté de Caudron et Castonguay (sup. num.)
3-2 à 30'16" : Paré assisté de Mallette et Desrosiers
4-2 à 30'56" : Dubec assisté de Gaborit et Rohat
5-2 à 42'53" : Walls assisté de Szirányi et Caudron
6-2 à 49'22" : Dubec assisté de Holmberg et Szirányi
7-2 à 54'18" : Caudron assisté de Walls

 

Briançon

Gardien : Ander Alcaine Val.

Défenseurs : Steven Vanoosten - Gary Lévèque (A) ; Maks Selan - Viktor Szélig ; Bence Szirányi - Aleksi Holmberg.

Attaquants : Jean-François Caudron - Éric Castonguay - Edo Terglav (C) ; Mickaël Pérez – Braden Walls - Marc-André Bernier (A) ; Marek Dubec - Sébastien Rohat - Robin Gaborit ; Peter Bourgaut ; Lucas Bini [à 57', deux présences] ; Cédric Di Dio Balsamo [à 57', deux présences].

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absent : Florian Chakiachvili (équipe de France junior), Jermu Porthén (genou, saison terminée).

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Jimi Santala – Antonin Manavian ; Jonathan Janil – Juha Alén.

Attaquants : Jean-Philippe Paré – Carl Mallette (C) – Julien Desrosiers ; Teemu Elomo – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Loïc Lampérier – Ilpo Salmivirta – Alexandre Mulle ; Anthony Allan Goncalves.

Remplaçants : Quentin Berthon, Valentin Dumélié, Nicolas Lehericey, Sebastian Ylönen (G). Absents : Raphaël Faure, Romain Gutierrez, Anthony Rech (équipe de France junior).