Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, 12e journée)

Un Rouen patient et passionnant !

2011-12-10-Rouen-ChamonixDans cette rencontre assez débridée, malgré un certain enjeu entre le leader et son dauphin, Rouen inflige une lourde défaite à Chamonix, la meilleure défensive du championnat, pourtant venu avec des ambitions et un très solide Hardy. Retrouvant de l'efficacité dans les jeux spéciaux, les Rouennais se donnent de l'air en haut du classement avec 5 points d'avance sur la meute de leurs courtisans. Chamonix, pas du tout aidé par l'arbitrage au contraire des Rouennais, a craqué dans la seconde moitié du deuxième tiers, avant, finalement, de buter sur le roc défensif des locaux où Fabrice Lhenry a été l'arc-boutant de l'édifice normand. Cela devient alléchant en vu du festin (européen) à venir.

Le jeu est vif. Il y a des mouvements offensifs intéressants de part et d'autre. Les Chamionards compensent leur déficience physique par de la vitesse et une chasse assez constante sur le porteur du palet. Ce qui ennuie certains sénateurs du RHE76. Les Huskies sont performant dès leur première supériorité. À droite, Laurent Gras est à la peine avec un Dragon sur le dos, mais le vétéran parvient à libérer la rondelle pour Guérette-Charland démarqué qui, à mi-distance, prend sa chance des poignets et enfile à ras la glace (0-1 à 06'30).

 

2011-12-10-Rouen-Chamonix6

Lorsque Clément Masson se retrouve en taule pour une obstruction sur Mallette (7'34), les joueurs de Rodolphe Garnier sont toujours autant inopérants en avantage d'un homme. Les hommes de Stéphane Gros, en dépit d'un tir de loin de Manavian sur lequel Hardy joue avec maestria de sa mitaine (9'14), ont la meilleure occasion. Gras et Lambert se présentent à deux-contre-un, mais Demén-Willaume joue bien le coup et l'international français ne peut tromper Lhenry (7'58). La pénalité de Masson n'est pas terminée lorsque Patry est sanctionné pour une faute sur Guénette (9'16). Korenko-Gras-Cocar annihileront les 18 secondes de double infériorité.

À cinq contre quatre, Desrosiers, superbement servi par Thinel, manque le cadre et l'égalisation (10'06). C'est sur une passe magistrale de Lampérier et au bout d'une reprise non moins sensationnelle – à la Mallette – de Manavian, le tout dans un superbe jeu de contrepoids, que Rouen égalise (1-1 à 11'11).

Ensuite, les Savoyards ne vont pas saisir leur chance lors d'un trois-contre-un, Aimonetto choisit la passe au centre mais Kara téléphone sa reprise de volée en oubliant de redoubler la passe de son assistant, Lhenry faisant le reste du (bon) travail (12'43).

2011-12-10-Rouen-Chamonix3

Les visiteurs ne sont pas dans un bon passage. Ils ne profitent pas de la prison d'Elomo (18'22). Dix huit secondes, après le retour du finlandais sur la glace, ils encaissent même un deuxième but après un superbe lancer de Lampérier, très en vue ce soir, bien trouvé par Desrosiers (2-1 à 18'40). C'est déjà le sixième de la saison pour Lampérier, autant que Guénette, plus qu'Elomo et Paré !

En toute fin de tiers, Aimonetto redouble un tir mais Lhenry d'un exploit du bout de sa botte détourne le palet de ses filets (19'59).

Rouen mène à la première reprise et revient avec un meilleur entrain que le CHC. Elomo, après une passe de Thinel, exécute une terrible feinte dans le slot, mais gêné, le Finlandais ne peut cadrer un tir qui semblait victorieux sans la défensive courageuse d'un Huskies. Ses coéquipiers manque un nouveau jeu de puissance (27'20). Peu après, Masson slalome tranquillement de la zone neutre, jusqu'à devant Lhenry, pour lui glisser la rondelle entre les jambières (2-2 à 28'56).

2011-12-10-Rouen-Chamonix5

Piqués au vif, les Dragons s'activent de nouveau. Guénette, en manquant le cadre, manque une occasion de reprendre les commandes (30'25). Alen et Kara se frictionnent à deux reprises dans la bande... L'arbitre décide très sévèrement que Kara est le seul protagoniste des échauffourées. C'est le tournant de la rencontre. Mendlowictz offre à Rouen de reprendre l'avantage. Mallette n'hésite pas lorsqu'il reçoit la passe Guénette dans un jeu de surcharge. Pan ! Sous la barre (3-2 à 32'30).

Demén-Willaume intervient sur une échappée de Lauzon (32'50). Puis, l'arrière marque d'un tir frappé... Le but sera refusé car la cage a été déplacée (33'03). Hardy est sanctionné de l'avoir remuée. Le jeu devient haché. Déjà en infériorité numérique, les visiteurs sont de nouveau très sévèrement sanctionnés par M. Mendlowictz. Le contact entre Torfou et Mallette n'était qu'une lutte non répréhensible. Forcément, cette offrande n'est pas refusée par les champions de France. Trouvé par Mallette dans le slot, Guénette a tout le temps nécessaire pour ajuster Hardy (4-2 à 34'30).

Preuve que M. Mendlowictz est pour le moins peu en forme, il se fait abuser par Terrier dans un contact avec Manavian. Cette fois, c'est le RHE qui est puni. Chamonix joue bien cet avantage numérique. Tekel, servi par Aimonetto, trouve les bottes de Lhenry (35'49). Les Huskies se voient même refuser un but pour une cage déplacée (36'41). Puis, Gras envoie dans les jambières du gardien rouennais (37'18). Ensuite, c'est Cocar qui cire le banc de la geôle. Guénette et Thinel ne sont pas loin de marquer mais Hardy est intransigeant (39'33). Ainsi se termine le tiers médian.

2011-12-10-Rouen-Chamonix4

Dans la dernière période, Rouen joue discipliné et en bloc. Cela n'empêche pas les Normands d'avoir deux occasions par Desrosiers (43'03) et Mallette (53'17) – Aimonetto a bien défendu sur le capitaine rouennais – car Hardy est très solide. Mais les Noirs-et-Jaunes ne fructifient pas lors de la seconde pénalité de Masson (51'05). De leur côté, les Chamoniards auront une chance par Kara, jugulée par Lhenry (53'40).

Le temps passe, Stéphane Gros attend le bon moment pour prendre son temps mort et sortir son gardien. À cause des deux buts de retard, il le fera tôt, dès sa première possibilité intéressante (57'02). Sur un engagement dans la zone défensive des Dragons, Alexandre Mulle, altruiste, se jette comme un damné sur la rondelle qui parvenait entre la pointe et le slot à un Husky. Son contre ira directement dans la cage vide d'en face (5-2 à 57'20).

La partie finit en roue libre, néanmoins, les coéquipiers de Mallette ne s'en tiennent pas là. En infériorité, Guénette derrière la cage chamoniarde transmet en retrait pour Thinel qui frappe et surprend un Hardy déconcentré (6-2 à 59'35).

Si l'issue de la rencontre a été en partie désignée par l'arbitre, les Dragons ont livré une prestation de bonne qualité face à une formation savoyarde qui a eu le mérite de ne pas en rajouter sur l'arbitrage et surtout de ne pas fermer le jeu, affichant de belles intentions. Seulement la différence s'est faite sur la concrétisation des power-plays et sur la domination physique. Cela va donc mieux à Rouen qu'après le match contre Gap. Et c'est tant mieux.

 

2011-12-10-Rouen-Chamonix7Rouen – Chamonix 6-2 (1-1, 3-2, 2-1)
Samedi 10 décembre 2011 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière.
2747 spectateurs.
Arbitrage de M. Mendlowictz assisté de MM. Loos et Smeeckaert.
Pénalités : Rouen 12' (4', 6', 2') ; Chamonix 14' (4', 8', 2').

Évolution du score :
0-1 à 06'30" : Guérette-Charland assisté de Gras (sup. num.)
1-1 à 11'11" : Manavian assisté de Lampérier et Salmivirta (sup. num.)
2-1 à 18'40" : Lampérier assisté de Desrosiers et Elomo
2-2 à 28'56" : Masson assisté de Veydarier
3-2 à 32'30" : Mallette assisté de Guénette et Werenka (sup. num.)
4-2 à 34'30" : Guénette assisté de Mallette et Werenka (double sup. num.)
5-2 à 57'20" : Mulle (cage vide)
6-2 à 59'35" : Thinel assisté de Guénette (inf. num.)


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Jimi Santala – Antonin Manavian ; Juha Alen – Jonathan Janil.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Jean-Philippe Paré ; Teemu Elomo –  François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Ilpo Salmivirta – Loïc Lampérier – Alexandre Mulle.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Quentin Berthon. Absents : Raphaël Faure, Romain Gutierrez et Anthony Rech (équipe de France U20).

Chamonix 

Gardien : Florian Hardy [sorti de 57'02" à 57'20"].

Défenseurs : Fabien Veydarier – Kai Öhberg ; Brent Aaron Patry – Damien Torfou ; Arthur Cocar – Michal Korenko.

Attaquants : Arnaud Hascoet – Clément Masson – Carl Lauzon ; Francis Guérette-Charland – Laurent Gras (C) – Simon Lambert ; Matthias Terrier – Richard Aimonetto (A) – Vincent Kara.

Remplaçants : Tom Charton (G), Clément Colombin, Laurent Deldicque, Matthieu Séguy, Alexandre Audibert (A).