République Tchèque - Suède (Euro Hockey Tour 2)

STEPANEK Jakub-110513-008Exceptionnellement à domicile pour sa première joute de la Channel One Cup, deuxième étape de l'Euro Hockey Tour, avant de continuer la compétition en Russie, la République Tchèque recevait la Suède. Lors de l'épisode précédent, les hommes d'Alois Hadamczik avaient maîtrisé leur sujet en s'imposant 5-2 le mois dernier, profitant d'un moment d'inattention de leurs adversaires. Trois buts encaissés en trois minutes avaient coûté le match aux Suédois.

Ce jeudi, les retardataires vont vite s'en vouloir. Les Scandinaves remportent leur première mise en jeu en zone neutre, Oscar Eklund qui hérite du palet derrière la joue facile, trop. Petr Prucha met la pression et récupère cette passe ajustée comme un cadeau de noël pour l'ancien attaquant des Rangers de New York, Viktor Fasth est battu au bout de... cinq secondes. On ne pourra pas dire que les Suédois n'étaient pas prévenus...

La Suède n'est pas pour autant dominée sur la glace et a du répondant même si Prucha et sa vitesse donne une nouvelle fois du fil à retordre, la faute à une nouvelle maladresse, cette fois-ci signée Tobias Viklund. Un lancer de Bergfors paraît trop mou à 4 minutes de la fin mais le danger va s'accroître peu de temps après. A quinze secondes de la première pause, Lukas Krajicek s'en va purger une pénalité. D'emblée, les Suédois investissent le territoire ennemi. Nicklas Danielsson semble prendre un lancer frappé à la ligne bleue, finalement non, il transmet pour Dick Axelsson, à l’affût côté droit. Son lancer crée la panique puisqu'il ne faudra pas simplement le talent de Stepanek mais une forêt de bras et de pieds pour préserver le maigre avantage. Les retardataires, arrivés après le début de la période et repartis avant la fin, vont vraiment finir par s'en vouloir.

Carl Söderberg est le baromètre du Linköpings HC. Absent plusieurs semaines pour un doigt cassé, personne n'avait pris le relais en attaque durant sa convalescence, le LHC coulant dans les abysses de l'Elitserien. Élu candidat du Guldpucken (palet d'or) en septembre, il est considéré comme un des meilleurs à son poste... dès sa première saison. Pour sa première sélection, il s'est déjà montré très en jambes. À la mi-match, il illumine la glace par une action phénoménale. Récupérant la rondelle à droite, il accélère, Petr Vampola est bien trop court. Lukas Krajicek s'avance, prêt à amorcer un "hip check". Seulement, lorsque Krajicek va se rendre compte qu'il a attrapé un fantôme, Söderberg est déjà en train de se débarrasser de Petr Caslava pour transmettre à Dick Axelsson. Ce dernier ne manque pas une cible qui l'aurait pu convertir avec un cure-dent, la Suède égalise. Cinq minutes plus tard, les hommes du nord vont prendre l'avantage. Staffan Kronwall, toujours très dangereux à la bleue, adresse un lancer lointain dévié qui va tout de même trouver preneur. Le capitaine Niklas Persson trompe du revers Stepanek.

La Tre Kronor commence fort l'ultime période. Suite à une belle combinaison à trois avec Axelsson et Söderberg, Danielsson, lancé en pleine vitesse dans l'axe, échoue de peu sur le portier du SKA Saint-Pétersbourg. Le pressing jaune est intense et une maladresse de la défense tchèque aurait pu permettre à Andreas Falk de creuser l'écart dans les trois premières minutes. Cela dit, Zbynek Irgl donne des frayeurs à son tour avec une belle entrée en zone pour un lancer frappé de Vampola. La sortie de Stepanek ne servira à rien malgré des occasions plus que franches, les réflexes de Fasth permettant à sa formation de s'imposer. Le mois dernier, les Tchèques ont gagné en Suède. Ce mois-ci, les Suédois ont gagné en République Tchèque.

Élus joueurs du match : Carl Söderberg pour la Suède et Jakub Stepanek pour la République Tchèque.


 
République Tchèque - Suède : 1-2 (1-0, 0-2, 0-0)
Jeudi 15 décembre 2011 à 18h20 au CEZ Stadion Chomutov. 5225 spectateurs.
Arbitrage de Tom Laaksonen et Petri Tuomisto (FIN).
Pénalités : République Tchèque 6' (4',0', 2'), Suède 6' (0', 2', 4').
Tirs : République Tchèque 24 (9, 6, 9), Suède 28 (8, 8, 12).
 
Évolution du score :
1-0 à 00'05" : Prucha
1-1 à 29'49" : Axelsson assisté de Söderberg et Viklund
1-2 à 34'33" : Persson assisté de Ritola et Kronwall


République Tchèque
 
Gardien : Jakub Stepanek.
 
Défenseurs : Petr Caslava (A) - Ondrej Nemec (+1) ; Jakub Nakladal - Zdenek Kutlak ; Marek Troncinsky (-1) - Lukas Krajicek (-2, 2').
 
Attaquants : Tomas Rolinek (C, +1) - Roman Cervenka (+1) - Petr Prucha (+1, 2') ; Petr Hubacek (-1) - Petr Vampola (-1) - Zbynek Irgl (-1) ; Lukas Kaspar - Kamil Kreps (-1, 2') - Vojtech Polak puis Jakub Orsava à 40' ; Ivan Rachunek (-1) puis Michal Vondrka - Petr Vrana - Jakub Petruzalek (-1).
 
Remplaçants : Tomas Pöpperle (G), Jakub Krejcik.

Suède 
 
Gardien : Viktor Fasth.
 
Défenseurs : Staffan Kronwall (A) - Oscar Eklund ; Simon Bertilsson - Mattias Ekholm ; Tobias Viklund (2', +1) - Mattias Karlsson (+1) ; Jonas Frögren.
 
Attaquants : Mattias Sjögren (-1) - Andreas Falk (2', -1) - Patrik Lundh (-1) ; Mattias Ritola (+1) - Niklas Persson (C, +1) - Niclas Bergfors (2', +1) ; Mikael Johansson - Robert Rosén - Patrik Zackrisson ; Dick Axelsson (+1) - Carl Söderberg (+1) - Nicklas Danielsson (+1) ; Sebastian Lauritzen.
 
Remplaçant : Joacim Eriksson (G).