Un nouveau concurrent pour Da Costa : Transfert de Kyle Turris à Ottawa

La concurrence se renforce à Ottawa pour Stéphane Da Costa. Envoyé à Binghamton pour reprendre de la confiance et jouer davantage, le centre français pouvait espérer revenir dans le grand club en cas de défaillance de Peter Regin, qui l’a remplacé après son retour de blessure, ou de l’ailier Nick Foligno, qui a également fait une pige au centre de la deuxième ligne. Mais le transfert de Kyle Turris vers Ottawa contre le défenseur suédois David Rundblad et un choix de deuxième tour de draft change la donne au centre pour les Senators.

Kyle Turris, 22 ans, avait été pressenti pour être transféré de Phoenix depuis l’été à cause d’un désaccord salarial lors sa resignature avec les Coyotes. Estimant que le salaire offert par le manager général Don Maloney était insuffisant, Turris avait décidé de boycotter le camp d’entraînement puis le début de la saison. Comme il était alors un agent libre restreint, il ne pouvait signer que pour l’équipe qui détenait ses droits, c’est-à-dire Phoenix, sauf si elle décidait de transférer ses droits à une autre franchise. Turris avait fait savoir qu’il souhaitait être transféré mais Maloney n’a pas plié. Ainsi, si Turris n’avait pas été signé au 1er décembre 2011, il n’aurait pas pu jouer de la saison. Finalement, il a accepté de signer avec Phoenix pour 2 ans et 2,8 millions de dollars à la fin novembre.

Mais la rupture avec les Coyotes était plus profonde et les rumeurs de transfert sont rapidement réapparues. Il faut dire que l’entente n’a jamais été grande entre le joueur et son équipe. Drafté en 2007 en troisième position derrière Patrick Kane et James Van Riemsdyk, sa carrière n’a pas décollé aussi bien que pour ces deux joueurs. Alors considéré comme le futur centre numéro 1 de l’équipe, il est envoyé faire ses classes aux Badgers de l’université du Wisconsin en 2007/08. Il démarre ensuite la saison suivante avec les Coyotes mais c’est sans doute un départ trop prématuré et Turris ne parvient pas à s’imposer avec 20 points en 63 matchs. Il passe l’année suivante avec l’équipe AHL de Phoenix, le Rampage de San Antonio, afin de poursuivre son développement et termine avec 63 points en 76 matchs.

Pendant ce temps là, Maloney a engagé à l’été 2009 Dave Tippett derrière le banc des Coyotes. Tippett est un entraîneur connu pour sa rigueur défensive et l’implantation d’un système très exigeant pour les joueurs. Cela semblait un choix cohérent pour une équipe manquant de talent offensif mais qui pouvait compter sur son fantasque portier Ilya Bryzgalov. Si l’équipe a obtenu du succès avec deux passages en playoffs en 2010 et 2011, l’offensif Turris a peiné à trouver son compte et s'est trouvé relégué sur la quatrième ligne pour un total de 25 points en 65 matchs.

Bien qu’il soit possible que Turris n’atteigne pas le potentiel attendu d’un joueur choisi aussi haut à la draft, sa vitesse et sa technique ont conduit plusieurs managers généraux à faire des offres à Maloney. On a ainsi évoqué la possibilité d’un transfert en Floride, à Columbus ou Toronto, mais Turris ira finalement à Ottawa. Bryan Murray, manager des Senators, n’a pas lésiné sur les moyens pour obtenir le jeune centre. Outre un choix de deuxième tour de draft, il a envoyé dans l’Arizona un défenseur prometteur, David Rundblad.

Drafté au premier tour de draft en 2009, le Suédois de 21 ans a connu une excellente saison l’an passé en Elitserien avec Skellefteå (50 points en 55 matchs) mais il a connu quelques difficultés pour sa première saison en Amérique du Nord. Pour autant, Rundblad était sans doute un des meilleurs prospects d’Ottawa avec un potentiel de top-4 en NHL, mais les Senators ont une bonne réserve de jeunes défenseurs avec Jared Cowen et surtout Erik Karlsson. La contrepartie est donc considérable en échange de Turris, mais ce transfert offre à Ottawa un centre pouvant potentiellement être aligné sur le deuxième trio.

Logiquement, Turris pourrait être aligné avec Colin Greening et Nick Foligno. Jason Spezza serait alors au centre de la première ligne avec Milan Michalek et Daniel Alfredsson, mettant ainsi Peter Regin sur la touche. Avec Mika Zibanejad qui ne devrait pas rester éternellement en Suède, la position de Peter Regin et Stéphane Da Costa à Ottawa s’est soudainement compliquée. Si Kyle Turris arrive à assumer un rôle moteur sur le deuxième trio, le Danois et le Français pourraient être transférés à moyen terme. En attendant, la perspective pour Da Costa d’être rappelé par les Senators, même brièvement, s'est fortement réduite.