Autriche - Suisse (Österreich Cup, 1re journée)

AMBUHL Andres-110429-128On attendait une Suisse de feu mercredi, en Slovénie. Une "Nati" qui devait faire parler sa puissance offensive matérialisée par la présence des meilleurs attaquants du moments en LNA (excepté Damien Brunner). Mais privée tous ses NHLers, les Josi, Weber, Diaz, Streit et Sbisa, qui constituent presque une défense à part entière. Mercredi, Robert Kristan, le portier slovène, ne s'est incliné qu'une fois devant Ivo Rüthemann avant que Julien Sprunger, le Fribourgeois, n'offre la victoire aux Helvètes en tirs de barrage.

Sean Simpson, le sélectionneur national suisse, a expliqué cette disette offensive par l'efficacité d'une défense slovène bien regroupée. "C'est vraiment très compliqué de rencontrer de tels adversaires. Mais dans l'optique du Mondial, nous avons appris pas mal de choses." À Klagenfurt, en ouverture de l'Österreich Cup, la "Nati" doit donc se rassurer quant à ses possibilités contre un adversaire d'un calibre équivalent à celui de la Slovénie. Une Autriche privée du "banni" Oliver Setzinger. Manny Viveiros, le coach autrichien, peut néanmoins compter sur ses quelques-uns de ses expatriés suédois (Thomas Raffl, Thomas Pöck... mais pas Konstantin Komarek, qui dispute les mondiaux U20) ainsi que sur le jeune défenseur luganais Stefan Ulmer.

Sur le papier, la Suisse des Martin Plüss, Julien Sprunger et autres Inti Pestoni paraît bien mieux armée. Sur la glace, en revanche, la "Nati" va souffrir face aux locaux. Rapidement, Daniel Welser manque de concrétiser un rebond consécutif à un tir de la bleue non cadré de Thomas Pöck. Reto Berra, qui succède à Martin Gerber, aligné devant le filet suisse en Slovénie, a eu très chaud. Le revers de Welser passe de peu à côté.

Les hommes de Sean Simpson vont pourtant profiter d'une mésentente à la bleue défensive entre Stefan Ulmer et Martin Oraze. Le palet revient librement sur Martin Plüss, qui s'avance au rond d'engagement et prend sa chance, à mi-distance. Le shoot du Bernois est repoussé de la jambière par Bernhard Starkbaum... en plein sur Ivo Rüthemann, qui ne rate pas la cage vide (0-1 à 12'15").

En désavantage numérique après un faire trébucher de Welser, l'Autriche se procure une grosse occasion. Mais Hundertpfund, à bout portant, ne peut tromper Berra (15e). Michael Raffl, en début de deuxième période, vient lui-aussi se frotter au gardien biennois (21e), aussi solide que Starkbaum, en face, qui brandit sa mitaine sur un tir excentré de Simon Moser (24'25"). Mis sur orbite par Björn Christen, ce même Moser n'est pas plus en réussite, deux minutes plus tard, face au portier de Villach, qui ne laisse pas de rebond.

REICHEL Johannes-110504-059Sollicité sur deux pénalités successives de Chiesa et Loeffel, Berra va s'incliner, côté mitaine, devant Heinrich, qui profite d'un bon travail préparatoire d'Hundertpfund (1-1 à 38'29"). L'attaquant de Klagenfurt (un régional de l'étape) travaillant derrière et trouvant, d'une passe au premier poteau filant entre les patins de Goran Bezina, Dominique Heinrich. L'avant petit format des Red Bulls de Salzbourg signe un but qui relance les troupes de Manny Viveiros, l'ancien défenseur (et entraîneur) de... Klagenfurt !

Très solide sur un slap en hauteur de Reto Suri (43e), Bernhard Starkbaum ne pourra rien, sur la mise en jeu suivante, devant ce slap dégainé de la pointe par Severin Blindenbacher (1-2 à 43'04"). La Suisse prend l'avantage et accroît s'avance sur un petit exploit de Julien Sprunger, qui fait se coucher son défenseur pour mieux servir Andres Ambühl au second poteau. Le décalage, imparable, profite au Zurichois, qui enfile dans le haut du filet (1-3 à 52'06").

Les minutes défilent, les immenses jambières de Reto Berra achevant de frustrer les Autrichiens, contraints de sortir leur gardien en toute fin de partie. En position de dernier défenseur, Johannes Reichel contrôle du gant un palet flippé mais ne peut relancer vers l'avant, contré qu'il est par Martin Plüss. Lequel s'avance vers la cage vidée de son occupant, poursuivi par Reichel, servant en retrait son compère Rüthemann... qui rate son contrôle !

Le temps d'un penalty raté par Julien Sprunger, qui a vu son angle fermé par la botte gauche de Starkbaum (58'16") et Martin Plüss, servi plein centre par Björn Christen, ne rate pas la cage vide à l'issue d'un contre fatal aux Autrichiens (1-4 à 59'50").

Il aura donc fallu deux tiers à la "Nati", sécurisée par un excellent Reto Berra devant le filet (bonjour le casse-tête avec les gardiens : Genoni, Gerber, Stephan et Hiller étant également de solides titulaires potentiels) pour prendre la mesure d'une Autriche expérimentale, reléguée l'an passé en division 1 mondiale, et s'offrir une place en finale, face au Bélarus, vainqueur après prolongation de la Slovaquie (2-1). Une rencontre d'autant plus importante qu'elle mettra aux prises deux prochains adversaires aux championnat du monde...

 

Autriche - Suisse 1-4 (0-1, 1-0, 0-3)
Vendredi 16 décembre à 20h30 à la Klagenfurter Stadthalle. 2785 spectateurs.
Arbitrage de Borut Lesniak assisté de Timo Ettimayr et Norbert Mathis.
Pénalités : Autriche 6' ; Suisse 8'.

Évolution du score :
0-1 à 12'15" : Rüthemann assisté de M. Plüss
1-1 à 38'29" : Heinrich assisté d'Ulmer et Hundertpfund
1-2 à 43'04" : Blindenbacher assisté d'Ambühl
1-3 à 52'06" : Ambühl assisté de Sprunger et B. Plüss
1-4 à 59'50" : M. Plüss assisté de Christen


Autriche

Gardien : Bernhard Starkbaum [sorti de sa cage de 57'30" à 58'16" et de 58'40" à 59'50"].

Défenseurs : Johannes Reichel - Matthias Trattnig ; Thomas Pöck - Stefan Ulmer ; Martin Oraze - Johannes Kirisits ; Daniel Mitterdorfer.

Attaquants : Michael Raffl - Thomas Koch - Thomas Raffl ; Daniel Woger - Dominique Heinrich - Daniel Welser ; Manuel Geier - Thomas Hundertpfund - Stefan Geier ; Mario Fischer - Daniel Oberkofler - Martin Mairitsch.

rempalçant : René Swette (G).

Suisse

Gardien : Reto Berra.

Défenseurs : Alessandro Chiesa - Steve Hirschi ; Severin Blindenbacher - Goran Bezina ; Philippe Furrer - Mathias Seger ; Romain Loeffel.

Attaquants : Daniel Steiner - Martin Plüss - Ivo Rüthemann ; Benjamin Plüss - Andres Ambühl - Julien Sprunger ; Björn Christen - Daniel Rubin - Simon Moser ; Reto Suri - Morris Trachsler - Pascal Berger ; Inti Pestoni.

Remplaçant : Martin Gerber (G).