Angers - Épinal (Ligue Magnus, 15e journée)

2012-01-06-Angers-Epinal2

Dans un Haras correctement garni (950 spectateurs), les Ducs – au complet – recevaient les Dauphins d'Épinal pour le compte de la quinzième journée de la Ligue Magnus.

Les Ducs débutent fort, et Loïc Lacasse, assez fébrile, repousse tant bien que mal des tirs de la bleue de Daniel Carlsson (1') ou Jean-François David (2'). Le portier visiteur craque très rapidement. Marc Bélanger se joue de Fabien Leroy avec une facilité déconcertante derrière la cage avant d'enchaîner par un tir à ras glace côté droit peu dangereux pour Loïc Lacasse. Ce dernier laisse un gros rebond de la botte qui profite à Éric Fortier qui n'en demandait pas tant (1-0, 02'19).

Un coup dur pour les hommes de Santino Pellegrino qui ne proposent pas grand chose en terme de jeu. Dès que ses joueurs entrent en zone offensive, ils arment de la bleue. Andrej Hocevar n'a aucune difficulté à stopper des tirs de Stéphane Gervais (4') ou encore Nyko Mäntylä (6').

Des erreurs de relance de Daniel Carlsson auraient pu coûter cher aux Ducs mais Andrej Hocevar reste concentré sur des tirs de près de Jan Plch (9') ou encore Toby Lafrance (11'). Mais globalement la rencontre est maîtrisée par des Ducs d'Angers sérieux qui proposent (enfin ?) un véritable fond de jeu. Ils concrétisent ces promesses en enfilant deux autres buts. Tout d'abord, Juho Jokinen se bat bien dans le coin de la patinoire en proposant un défi physique à Fabien Leroy. Ce dernier se fait une nouvelle fois dépasser et le Finlandais des Ducs sert Jean-François David lancé plein axe ; il ne se fait pas prier pour placer la rondelle dans la lucarne droite du portier visiteur (2-0, 13'43"). Ensuite, en fin de tiers, Loïc Lacasse laisse encore un rebond généreux, consécutif à un lancer anodin de Pavol Mihalik, posté à la bleue. Damien Raux ne se fait pas prier et est plus prompt que la défensive spinalienne pour pousser la rondelle au fond (3-0, 19'38"). Un tiers bien mené par des Ducs d'Angers qui jouent enfin en équipe. Toutefois la faiblesse de l'opposition durant ce tiers relativise la performance.

2012-01-06-Angers-Epinal3

Le deuxième tiers reprend sur le même rythme et Épinal se retrouve vite en infériorité. Mais sur une montée rapide de la fusée Jan Simko, Andrej Hocevar s'emmêle un peu les pinceaux et permet aux Dauphins de revenir dans la partie (3-1, 21'28"). Superbe action personnelle de l'attaquant spinalien. Stupeur au Haras, mais les protégés du président Juret continuent d'attaquer à tout va. Loïc Lacasse est chanceux sur une déviation de Marc Bélanger. La rondelle frappe le poteau droit d'Épinal avant de revenir miraculeusement entre ses bottes (24'). Mais le cerbère canadien des Dauphins fait un petit cadeau de Noël après l'heure au public du Haras. Daniel Carlsson fait un petit lancer flippé de derrière sa ligne de but. Éric Fortier a suivi et a senti qu'il pouvait récupérer la rondelle pour filer seul au but. Fort judicieusement, Loïc Lacasse sort de sa cage pour éloigner le danger... mais au lieu de lancer le palet le long de la balustrade, il tente une passe verticale du revers à l'aveugle. Marc Bélanger est tout heureux de récupérer l'offrande et de marquer dans la cage désertée (4-1, 27'23"). Lacasse, fou de rage, casse sa crosse en la frappant sur la transversale.

Ensuite le trio arbitral décide de siffler à tout va, plus ou moins à bon escient, et surtout contre les Ducs d'Angers. Au petit jeu des supériorités, les Dauphins ne sont pas maladroits et Michal Petrak – suite à une passe millimétrée de Jan Plch – n'a aucun mal à dribbler Andrej Hocevar de près (4-2, 37'51"). Un score flatteur pour des visiteurs nettement inférieurs à leurs hôtes. Avec un delta de -2 à l'entame du troisième tiers rien n'est encore gagné pour les Angevins.

2012-01-06-Angers-Epinal

Le troisième tiers ne change rien à la donne et le jeu devient de plus en plus physique. Monsieur Barbez continue de sanctionner les Angevins mais rien ne sera marqué. Rien de bien passionnant durant ce tiers. Tout juste pourra t-on noter un tir de la bleue de Fabien Leroy, bloqué difficilement par Andrej Hocevar. Ce dernier reçoit le palet dans le cou et reste à terre de longues minutes. Plus de peur que de mal pour le portier international slovène des Ducs puisqu'il se relève et effectue quelques secondes plus tard une belle mitaine suite à un tir de la bleue de Stéphane Gervais (44'). Bien que Lacasse quitte ses buts à quelques instants de la fin, plus rien ne sera marqué dans cette partie.

Un match sérieux de la part des Ducs qui ont enfin joué en équipe. Les retours de Simon Lacroix et Pavol Mihalik font un bien fou à l'arrière-garde angevine, relativement solide lors de ce match. Du côté des Dauphins, pas grand chose à signaler si ce n'est des éclairs individuels (Jan Plch, Jan Simko). On peut se poser la question de la sur-utilisation de Fabien Leroy, qui est loin d'être un gage de sécurité pour la défense spinalienne. Fautif sur deux des quatre buts angevins, il prend la place de joueurs autrement plus talentueux que lui. Notamment de Stéphane Gervais, excellent hier soir malgré l'inexplicable faible temps de jeu dont il dispose.

Étoiles du match : *** Juho Jokinen (Angers), ** Marc Bélanger (Angers), * Jan Plch (Épinal).

 

Angers - Épinal 4-2 (3-0, 1-2, 0-0)
Vendredi 6 janvier 2012 à 20h45 à la patinoire du Haras. 950 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de Maxime Durand et Pierre Dehaen.
Pénalités : Angers 22' (4', 10', 8') ; Épinal 14' (6', 4', 4').

Évolution du score :
1-0 à 02'19" : Fortier assisté de Bélanger
2-0 à 13'43" : David assisté de Jokinen
3-0 à 19'38" : Raux assisté de Mihalik et Henderson
3-1 à 21'28" : Simko assisté de Leroy (inf. num.)
4-1 à 27'23" : Bélanger
4-2 à 37'51" : Petrak assisté de Plch et Gervais (sup. num.)