Neuilly-sur-Marne - Angers (Ligue Magnus, 16e journée)

BELLEMAREjonathan110920066La Ligue Magnus teste ce week-end le "calendrier à l'allemande", avec une journée le vendredi et une le dimanche. Les supporters doivent s'habituer à ces jours inhabituels, et l'organisation aussi. À Neuilly-sur-Marne, une séance publique qui peinait à se terminer à temps a ainsi retardé le coup d'envoi d'un quart d'heure.

Pas de risque par conséquent de manquer le début de match, souvent animé à Neuilly-sur-Marne. Dès la deuxième minute, Tomas Baluch est pénalisé pour une charge incorrecte. Les Angevins dégagent le palet en infériorité, et le nouveau gardien slovaque Miroslav Hala sort un peu de ses cages. Mais la communication est encore à parfaire avec ses défenseurs, et ni Lebreton ni Leblanc ne renvoient au loin ce palet réorienté vers eux, que Brian Henderson envoie dans l'angle mal couvert (0-1, 01'45").

Les Bisons renouent avec leurs mauvaises habitudes : se faire assommer d'entrée. Un lancer contré d'Alexis Besson permet aux Angevins de lancer une contre-attaque, et Jonathan Bellemare se présente seul pour glisser le palet sous les jambières de Hala (0-2, 06'21"). Pour une première prestation à domicile, Miroslav Hala ne se montre pas rassurant. On ne le sent pas totalement focalisé et serein. Il passe le premier tiers à défaire et remettre les sangles de ses jambières à chaque arrêt de jeu. Son équipement tout blanc (vieilli) semble pourtant le sien et porte son nom. Un tic ?

Comme d'habitude, Neuilly-sur-Marne continue d'attaquer malgré le retard à la marque. Une charge incorrecte du toujours teigneux Poudrier lui donne l'opportunité de se refaire immédiatement en supériorité numérique, mais Pavol Mihalik se couche devant le palet sans peur. La meilleure occasion survient à mi-tiers, avec un tour de cage du revers de Bohac et un beau rebond que ne convertit pas Bellavance-Martin. L'équipe locale entre très bien en zone offensive, elle y passe de longs moments... mais elle n'arrive pas à déstabiliser le gardien Andrej Hocevar.

HOCEVARandrej110920034Angers est mieux discipliné en deuxième période, et les pénalités sanctionnent cette fois Neuilly-sur-Marne, qui démontrent ses progrès en infériorité en ne laissant que des miettes d'occasions aux visiteurs. Pendant une période d'accalmie à cinq contre cinq, Andrej Hocevar doit réaliser trois arrêts importants, de la mitaine devant Malat (30'43"), de la botte gauche face à Cacciotti (32'30") et de la botte droite sur un slap de Leblanc (33'12"). Mais pendant que Klepac purge la deuxième de ses trois prisons, Brice Chauvel marque, dos au but, d'un coup de golf qui retombe en lucarne (0-3, 37'00"). Un but improbable qui ruine les derniers espoirs nocéens.

La troisième période n'apporte rien de plus. Hala montre qu'il est dans le rythme avec ses réflexes de la jambière gauche sur un tir contré repris dangereusement par Bélanger et sur un tir distant à ras glace de David. Mais cela ne sert plus à rien tant que l'attaque n'est pas plus précise et décidée dans le déclenchement de ses tirs. La fin de match sans enjeu ne fait monter que le compteur des pénalités. Marc Bélanger prend la première méconduite pour le match en contestant une pénalité de Bellemare. Ensuite, Julien Albert engage une bagarre avec Steven Cacciotti, et les deux hommes reçoivent une pénalité de match, suivis au vestiaire par Leblanc.

Une domination stérile, une attaque toujours inefficace, des buts-gags, et un match mal parti dès les premières minutes : le scénario est trop bien connu à Neuilly-sur-Marne. Le niveau de jeu affiché ne se traduit toujours pas en points, et les dirigeants cherchent le numéro d'un marabout, seul capable de guérir ce blocage inexplicable.

Commentaires d'après-match

Jay Varady (entraîneur d'Angers) : "C'est bon pour l'équipe de gagner 3-0 ici, mais je ne dirais pas que nous avons bien joué. Nous avons été dominés pendant la majorité du match, mais nous avons mis 2 buts en 6 tirs en première période. Nous avons marqué les premiers, ce qui nous avait manqué lors de nos récentes contre-performances où nous avions couru après le score. L'équipe travaillait bien mais avait des problèmes pour marquer dernièrement, exactement comme Neuilly ce soir. Maintenant que nous avons affronté tout le monde, je commence à connaître la ligue. Pour moi, il y a une équipe au top, puis six équipes proches. Derrière, les autres équipes ne sont pas si loin de nous et peuvent nous battre chaque jour."

Frank Spinozzi (entraîneur de Neuilly-sur-Marne) : "Les grands hommes sont ceux qui se sont adaptés aux crises qu'ils ont vécues dans leur vie... Encore un méchant effort de nos joueurs. On a plus de coeur que l'an passé. On gagne 65% de nos mises au jeu, on a joué dans leur zone. On a changé notre cycling à trois par un cycling à deux pour avoir un joueur devant la cage, mais il faut encore améliorer notre abnégation devant le filet. On n'a pas de buteur, c'est le problème. En powerplay, on manque de compteurs naturels qui font reculer les défenseurs, et donc ils nous attaquent pour précipiter nos jeux. L'objectif est de prendre 10 points dans nos 10 derniers matches."

 

Neuilly-sur-Marne - Angers 0-3 (0-2, 0-1, 0-0)
Dimanche 8 janvier 2012 à 18h30 à la patinoire municipale de Neuilly-sur-Marne. 325 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté d'Aurélien Smeeckaert et Maxime Durand.
Pénalités : Neuilly 57' (0', 6', 6'+20'+25') ; Angers 65' (6', 0', 4'+10'+20'+25').
Tirs : Neuilly 29 (13, 7, 9) ; Angers 26 (6, 13, 7).

Évolution du score :
0-1 à 01'45" : Henderson assisté de Chauvel (inf. num.)
0-2 à 06'21" : Bellemare assisté de Fortier et Belanger
0-3 à 37'00" : Chauvel assisté de Carlsson et Albert (sup. num.)


Neuilly-sur-Marne

Gardien : Miroslav Hala.

Défenseurs : Jesse Lebreton (A) - Louis-Étienne Leblanc ; Peter Klepac - Alexis Birolini ; Peter Cintala - Alexis Besson ou Jules Breton.

Attaquants : Juho Tuomas Appel - Philippe Bolduc - Lukas Pek ; Andrej Kmec - Steven Cacciotti (C) - Anthony Pittarelli ; Martin Malat - Jan Bohac - Étienne Bellavance-Martin ; Arnaud Bougaran - Miroslav Kecka (A) - [Cacciotti ou Pek].

Remplaçants : Landry Labat (G), Stanislas Aubert, Clément Rey. Absents : Billy Blase (fracture de la main, saison terminée), Martin Zajac (phélbite, saison terminée), Eliezer Sherbatov (étranger surnuméraire).

Angers

Gardien : Andrej Hocevar.

Défenseurs : Daniel Carlsson - Jean-François David ; Lauri Lahesalu - Pavol Mihalik ; Kévin Igier - Simon Lacroix.

Attaquants : Juho Jokinen - Thiery Poudrier - Julien Albert ; Éric Fortier - Jonathan Bellemare - Marc Bélanger ; Tomas Baluch - Brian Henderson - Damien Raux ; Brice Chauvel.

Remplaçants : Lucas Normandon (G), Nicolas Primout. Absents : Nicholas Romano (viré), Charlie Doyle.