Donbass Donetsk - Yunost Minsk (Coupe Continentale, Superfinale, jour 1)

2012-01-13-Donetsk-Minsk3Tout est prêt pour le triomphe annoncé du tout nouveau porte-étendard du hockey ukrainien. Vingt journalistes ont fait le voyage depuis l'Ukraine, plus un commentateur de télévision qui utilise des moyens de production français loués pour l'évènement. Une centaine de supporters agitent des drapeaux rouges et noir. Le Donbass, dominateur dès sa première saison de la VHL russe, est au grand complet et fait peur, même au tenant du titre, le Yunost Minsk.

Peu habitués à connaître autant de difficulté dans leur championnat, les Biélorusses se sont encore renforcés spécifiquement pour la finale. Six joueurs sont arrivés ces dernières semaines, leur seule chance de leur donner un banc capable de rivaliser avec Donetsk. Sur les maillots du Yunost figure un autocollant avec le numéro 24 du capitaine de l'équipe nationale du Bélarus, Ruslan Salei, disparu dans l'accident d'avion du Lokomotiv Yaroslavl.

Les deux clubs considèrent ce premier match comme la finale avant l'heure, et ils prolongent donc la phase d'observation. Tout en se jaugeant l'un l'autre, ils sont suffisamment rapides et physiques pour convaincre les spectateurs rouennais qu'il n'y avait pas tromperie sur la marchandise.

2012-01-13-Donetsk-Minsk

L'avantage de densité du Donbass est le plus évident quand il aligne sa "fausse quatrième ligne" (il se sert du même artifice en VHL), le trio 100% ukrainien avec les deux anciens du Yunost (Materukhin et Shafarenko) et Vitali Donika. Celui-ci se procure, du revers, le premier tir en position vraiment dangereuse. Mais quelques secondes plus tard, toujours en zone offensive, ce même Donika donne un coup de crosse à Usenko. Le Donbass n'est pas inquiété en infériorité numérique grâce au barbu Kochetkov, en verve dans le harcèlement des défenseurs jusque dans le fond de zone.

Plus le temps passe et plus Donetsk assoit sa domination territoriale en démontrant son avantage technique. Pour autant, cette bonne impression générale ne doit pas masquer un nombre d'occasions franches relativement faible. C'est dans les trente dernières secondes du premier tiers-temps que le jeu s'emballe vraiment. Une magnifique combinaison de la première ligne ukrainienne décale Aleksandr Zhurun seul devant la cage. Dommage que le tir n'ait pas été à la hauteur des passes qui l'ont précédé. Comme il n'y a pas de note esthétique au hockey, le tableau affiche toujours 0-0.

Le réalisme est la qualité qui manque le plus au Donbass, mais c'est réparé dès la deuxième période. Les rouges sont plus vite en action après un changement de ligne, et Yevgeni Belukhin part droit au but dans l'axe. Il marque à mi-distance, d'un tir croisé du revers (1-0, 23'41"). Belukhin se montre infernal et réussit à voler le palet à Usenko dans la zone du Yunost sur la présence suivante, mais Zhurun ne tente qu'un tir excentré.

2012-01-13-Donetsk-Minsk2Le rugueux défenseur Syrei lève sa crosse au visage de Vassiliev au passage de la bleue et un appel insistant du micro réclame les techniciens de la ville pour nettoyer le sang sur la glace (28'12"). Le joueur-clé biélorusse en infériorité est Igor Voroshilov, qui fait le début et la fin des quatre minutes. Mais le Yunost reprend une pénalité juste après, pour un surnombre. Cette fois, c'est trop. Le Donbass reste installé, Vladimir Malevich tire de la ligne bleue et Belukhin glisse le rebond sous les jambières du gardien (2-0, 32'51"). Minsk peut surtout regretter que, dans la minute qui suit, le slap puissant du pigiste Andrei Bashko ait heurté le poteau. La mitaine de Tsaregorodtsev avait réagi trop tard. Ce poteau sonne-t-il le glas du Yunost ?

Pas encore. Au troisième tiers-temps, les blancs passent à l'attaque et Donika est pénalisé pour une crosse haute. Un lancer non cadré rebondit sur la bande derrière la cage et arrive sur Berzins à droite du but. Le déplacement latéral de Tsaregorodtsev est bon, mais Maksim Slysh, l'ancien joueur de Brest en Super16, prend le rebond de l'autre côté et finit par lui glisser le palet sous les bottes (2-1, 45'33").

2012-01-13-Donetsk-Minsk4Le Yunost cherche lui aussi à pratiquer un beau hockey tout en passes et déviations, mais le Donbass est bien positionné défensivement et interdit proprement le passage à sa ligne bleue. Jusqu'à la fin, il reste donc impuissant à renverser un match bien contrôlé par les favoris.

Le Donbass a montré autant de qualités de gestion d'un match que de qualités techniques ce soir. Cela ne le rend que plus redoutable. Y compris pour le speaker lorsqu'il s'agit d'annoncer le nom du meilleur joueur... Les portiers sont un choix par défaut fainéant, car ce n'était pas vraiment un match de gardiens. Plutôt un match de l'est où l'on n'attaque pas la cage et où l'on combine beaucoup face à des systèmes fermés et bien en place.

Désignés joueurs du match : Evgeni Tsaregorodtsev pour Donetsk et Mika Oksa pour Minsk.

Commentaires d'après-match

Serhyi Varlamov (capitaine du Donbass) : "Le club fait tout ce qu'il faut pour l'équipe. Je suis venu au Donbass parce qu'on m'a fait une offre que je ne pouvais pas refuser. Pour tout le hockey ukrainien, avoir une équipe de ce niveau est très utile. Maintenant, il faut que les juniors arrivent à remplacer les anciens, et qu'ils se montrent pour être appelés par le Donbass. Le championnat ukrainien n'est pas encore prêt. Pendant 15 ans, il n'y a pas eu de nouveaux joueurs. Cela prendra donc du temps."

 

Donbass Donetsk - Yunost Minsk 2-1 (0-0, 2-0, 0-1)
Vendredi 13 janvier 2012 à 16h30 sur l'île Lacroix. 1983 spectateurs.
Arbitrage de Jan Hribik (TCH) et Jozef Kubus (SVK) assistés de Mathieu Barbez et Alexis Grabit (FRA).
Pénalités : Donetsk 6' (2', 2', 2') ; Minsk 8' (0', 6', 2').
Tirs : Donetsk 25 (7, 10, 8) ; Minsk 17 (4, 7, 6).

Évolution du score :
1-0 à 23'41" : Belukhin assisté de Zhurun
2-0 à 32'51" : Belukhin assisté de Zhurun et Malevich
2-1 à 45'33" : Slysh assisté de Berzins et Usenko


Donbass Donetsk

Gardien : Evgeni Tsaregorodtsev.

Défenseurs : Vitali Lyutkevich (+1) - Vladimir Malevich (+1) ; Evgeni Dubrovin - Valeri Dydkin ; Vladislav Egin (2') - Andrei Esipov ; Yakov Seleznov (-1) - Oleksandr Pobyedonostsev (-1).

Attaquants : Aleksandr Zhurun (+1) - Evgeni Belukhin (+1) - Sergei Piskunov (A, +1) ; Denis Kochetkov - André Hult - Serhyi Varlamov (C) ; Evgeni Gladskikh - Aleksandr Tatarinov - Aleksandr Vassiliev ; Oleksandr Materukhin (A, -1) - Oleg Shafarenko (-1) - Vitali Donika (-1, 4').

Remplaçant : Stepan Goryachevskikh (G).

Yunost Minsk (2' pour surnombre)

Gardien : Mika Oksa [sorti à 59'45"].

Défenseurs : Andrei Karev - Sergei Sheleg ; Sergei Yakimovich - Ivan Usenko (A, +1) ; Aleksandr Syrei (4') - Andrei Bashko ; Dmitri Parakhonko (-1).

Attaquants : Igor Voroshilov - Yegor Tsurikov (-1) - Nikolai Mikhaïlov (-1) ; Maksim Slysh (C, +1) - Armands Berzins (+1) - Oleg Timchenko (A) ; Aleksandr Abakunchik - Viktor Turkin - Konstantin Zakharov ; Vladislav Klochkov - Sergei Zadelenov - Yevgeni Kurilin.

Remplaçants : Vitali Belinski (G), Irek Khafizov.