Asiago - Donbass Donetsk (Coupe Continentale, Superfinale, jour 2)

2012-01-14-Asiago-DonetskAprès avoir déjà encaissé un 6-0 contre Rouen, Asiago doit maintenant essayer avant tout de prendre d'autres roustes, ce qui serait catastrophique pour une équipe déjà en proie au doute. Elle risque gros face au Donetsk, surtout qu'elle est privée d'un de ses joueurs de première ligne, John Vigilante, qui devra être opéré d'un doigt cassé par trois cinglages successifs hier. Sa chance est peut-être que certains joueurs du Donbass ne prennent pas les Italiens au sérieux et ont fêté leur victoire dans l'alcool hier, ayant laissé du vomi dans leur chambre d'hôtel...

Si Rodolphe Garnier regrettait que le premier match entre ses adversaires n'ait pas été plus intense, le début de rencontre ne le rassurera pas. Ce n'est pas cet après-midi que le Donbass se livrera et dépensera des forces. Surtout pas après un premier but rapide. Le capitaine ukrainien Serhyi Varlamov, peu gêné par son vis-à-vis Ulmer, glisse en effet le palet sous les jambières de Grieco (0-1, 03'53"). Le gardien italo-canadien, déjà faible hier, n'a pas été remplacé par Jeff Lerg. Heureusement, après cette faiblesse initiale, Grieco se montre très solide par la suite.

2012-01-14-Asiago-Donetsk6Les symptômes de crise sont toujours présents chez les Italiens. Le très expérimenté défenseur international Strazzabosco relance ainsi dans l'axe et donne le palet à l'adveraire dans sa zone. Mais les giallorossi ont encore leur fierté et créent quelques actions dangereuses autour de la cage adverse.

Une pénalité de MacDonald en fin de période est cependant de trop. Evgeni Dubrovin envoie d'abord deux lancers depuis le cercle droit : Grieco se déplace bien sur une première reprise de volée, puis le corps de Strazzabosco supplée son gardien sur le second. Dubrovin n'en a pas fini. Il change de côté et dévie un palet transmis de la bleue par Dydykin dans l'angle vide (0-2, 19'15"). Le gardien Grieco n'est pas content car il estime qu'il a été gêné.

Asiago est encore motivé en deuxième période et la gnac des premiers instants lui donne 1'40" de double supériorité numérique... non utilisée. Il faudra une autre pénalité de Dydykin pour que David Borrelli trouve le haut du filet de Goryavchevskikh dans un angle pourtant très fermé (1-2, 26'00").

2012-01-14-Asiago-Donetsk2

Le but est célébré par les supporters italiens mais aussi par le public rouennais, qui a encore plus pris le parti d'Asiago après quelques mauvais coups ukrainiens un peu plus tôt dans l'action. Ce soutien commun ne porte les giallorossi que pendant 39 secondes. La vitesse des voltes de Vitali Donika lui permet de se débarrasser de Matteo Tessari derrière la cage pour délivrer le palet à Oleg Shafarenko face au but qui marque à mi-hauteur côté plaque (1-3, 26'39").

Les "Asiago" des supporters normands retentissent à nouveau quand Layne Ulmer déborde Lyutkevich, traverse derrière la cage et envoie le palet dans le dos du gardien biélorusse Goryavchevskikh pour une déviation chanceuse (2-3, 32'06"). Pitton donne une rugueuse charge à Vassiliev, envoyé dans la bande, et toute la défense jaune et rouge fait corps en infériorité pour empêcher André Hult d'envoyer un palet traînant dans la cage ouverte. Grieco sur le dos finit par bloquer cette rondelle avec son gant.

2012-01-14-Asiago-Donetsk3

La pénalité tuée, Asiago repart de l'avant avec une motivation retrouvée. Seulement voilà. Shafarenko se retrouve seul devant la cage au rebond d'un lancer de Donika et peut s'y reprendre à deux fois avant de marquer du revers dans le haut du filet (2-4, 35'44"). Coupable d'avoir lâché son marquage, le défenseur Enrico Miglioranzi enrage en rentrant à son banc. À cause de cette erreur, les Italiens en sont au même point : ils accusent deux buts de retard.

L'envie d'Asiago ne suffit donc pas. Les occasions ne sont pas légion. Sur sa seule supériorité numérique, Jason Pitton frappe le poteau. Le Donbass obtient ensuite un 5 contre 3, fait circuler le palet en carré et libère Serhyi Varlamov au milieu qui n'a plus qu'à viser le haut du filet (2-5, 53'58"). Sergei Piskunov boucle l'affaire en breakaway grâce à une longue passe de Seleznev et une grande inattention italienne (2-6, 58'42").

Dès qu'un but leur a permis de croire en leurs chances, les Italiens se sont mis à patiner avec entrain et à donner de l'opposition au Donbass. Mais celui-ci a su réagir quand il était en danger pour s'aménager une victoire tranquille. Tout le monde est donc content : Asiago pour avoir relevé la tête, Donetsk pour les deux points. L'enseignement de ce match, c'est qu'au vu de la performance comparée des deux gardiens, il est probable que Tsaregorodtsev soit titulaire demain contre Rouen.

Désignés joueurs du match : Layne Ulmer pour Asiago et Sergei Piskunov pour Donetsk.

Commentaires d'après-match

John Tucker (entraîneur d'Asiago) : "Nous avions les jambes lourdes en première période mais nous avons bataillé plus dur par la suite. Nous ne sommes pas habitués à ce niveau. Donetsk a quatre bonnes lignes, plus de profondeur. On représente la série A du mieux qu'on peut. Cela montre aux gars qu'il y a un autre niveau dans lequel on peut jouer."

 

2012-01-14-Asiago-Donetsk4Asiago - Donetsk 2-6 (0-2, 2-2, 0-2)
Samedi 14 janvier 2012 à 16h30 à l'île Lacroix. 2516 spectateurs.
Arbitrage de Jozef Kubus (SVK) et Didier Massy (SUI) assistés de Guillaume Gielly et Alexis Grabit (FRA).
Pénalités : Asiago 14' (4', 4', 6') ; Donetsk 10' (2', 6', 2').
Tirs : Asiago 31 (9, 11, 11) ; Donetsk 61 (24, 24, 13).

Évolution du score :
0-1 à 03'53" : Varlamov assisté de Kochetkov
0-2 à 19'15" : Dubrovin assisté de Dydykin et Kochetkov (sup. num.)
1-2 à 26'00" : Borrelli assisté de Bentivoglio (sup. num.)
1-3 à 26'39" : Shafarenko assisté de Donika
2-3 à 32'06" : Ulmer assisté de Benetti
2-4 à 35'44" : Shafarenko assisté de Donika et Materukhin
2-5 à 53'58" : Varlamov assisté de Kochetkov et Dubrovin (double sup. num.)
2-6 à 58'42" : Piskunov assisté de Seleznev


Asiago

Gardien : Anthony Grieco.

Défenseurs : Stefano Marchetti - Matt MacDonald (-1, 2') ; Calle Bergström - Drew Fata (+1, 2') ; Enrico Miglioranzi (-2) - Michele Strazzabosco (A, -3).

Attaquants : Jason Pitton (-2, 2') - Layne Ulmer (-1) - Michael Henrich (-1, 2') ; Ralph Intranuovo (-1) - David Borrelli (C, 2') - Sean Bentivoglio (-1, 4') ; Mirko Presti (-2), Matteo Tessari (-2), Federico Benetti (A, +1), Nicola Tessari (-1).

Remplaçants : Alessandro Tura (G), Vittorio Basso, Filippo Busa, Michele Stevan. Absents : Jeff Larg (G), John Vigilante (pouce cassé).

Donbass Donetsk

Gardien : Stepan Goryachevskikh.

Défenseurs : Vitali Lyutkevich - Vladimir Malevich ; Yakov Seleznov (+1) - Valeri Dydkin (+1, 4') ; Vladislav Egin (+2) - Andrei Esipov (+2) ; Oleksandr Pobyedonostsev [en 3e période].

Attaquants : Sergei Piskunov (A, +1) - Evgeni Belukhin (+1, 2') - Aleksandr Zhurun (+1, 2') ; Denis Kochetkov (+1, 2') - André Hult (+1) - Serhyi Varlamov (C, +1) ; Evgeni Gladskikh - Aleksandr Tatarinov - Aleksandr Vassiliev puis Evgeni Dubrovin ; Oleksandr Materukhin (A, +1) - Oleg Shafarenko (+1) - Vitali Donika (+1).

Remplaçant : Evgeni Tsaregorodtsev (G).