Rouen - Morzine-Avoriaz (Ligue Magnus, 18e journée)

2012-01-17-Rouen-Morzine3Rouen fait le métier !

Ce soir, les Dragons étaient prenables pour une dizaine d'équipes de Magnus. Pourtant, Morzine-Avoriaz n'a pas su profiter de l'état de fatigue psychologique et physique des Rouennais après leur victoire dans le tournoi final de la Coupe continentale 2012.

Rouen a été mené par deux buts d'écart avant d'égaliser à la mi-match, puis de l'emporter au troisième tiers sans jamais forcer sur des Pingouins très amorphes en infériorité numérique, et assez médiocres à vrai dire, qui n'ont pas su ou pas pu asphyxier leurs hôtes.

Sebastian Ylönen, qui jouait devant la cage normande, n'a pas complété son arrêt sur l'ouverture du score de Guillaume Doucet (0-1 à 02'30). Alors que Marc-André Thinel avait obtenu la parité en bondissant sur un long rebond accordé par Buysse (1-1 à 06'17), le Morzinois a inscrit un doublé quand il a redonné l'avantage aux montagnards sitôt un engagement offensif lors de la première prison de Manavian (1-2 à 13'07).

2012-01-17-Rouen-Morzine

Dans la première moitié de la deuxième période, Mickaël Brodin a creusé l'avantage en trouvant le haut des filets (1-3 à 26'44). Le capitaine semblait mettre ainsi son équipe sur un chemin victorieux mais Carl Mallette réduisait la marque en powerplay sur un jeu d'école en surcharge (2-3 à 27'44). Moins de deux minutes plus tard, Anthony Rech égalisait pour les vainqueurs du plateau européen (3-3 à 29'24).

Dans le dernier tiers, le RHE76 a encore profité d'un jeu de puissance pour l'emporter. Mallette, encore lui, inscrit le but vainqueur toujours en supériorité numérique, preuve d'une grande naïveté des hommes de Santeri Immonen (4-3 à 47'59).

Désormais, en évitant une défaite qui aurait été compréhensible, les joueurs de Rodolphe Garnier se sont ouvert un boulevard vers la plus haute marche du classement.

 

Rouen – Morzine-Avoriaz 4-3 (1-2, 2-1, 1-0)
Mardi 17 janvier 2012 à 20h00 sur l'île Lacroix. 2491 spectateurs.
Arbitrage de M. Fabre assisté de MM. Furet et Caillot.
Pénalités : Rouen 14' (4', 4', 6') ; Dijon 26' (6', 4', 6'+10').

Évolution du score :
0-1 à 02'30" : Doucet assisté de Elian et Koivunen
1-1 à 06'17" : Thinel assisté de Mallette et Werenka (double sup. num.)
1-2 à 13'07" : Doucet assisté de Virtanen et Brodin (sup. num.)
1-3 à 26'44" : Brodin assisté de Smyth et C. Papa
2-3 à 27'44" : Mallette assisté de Desrosiers et Thinel (sup. num.)
3-3 à 29'24" : Rech assisté d'Ylönen
4-3 à 47'59" : Mallette assisté de Thinel et Desrosiers (sup. num.)


Rouen

Gardien : Sebastian Ylönen.

Défenseurs : Juha Alen – Jimi Santala ; Richard Demén-Willaume – Darcy Werenka (A) ; Jonathan Janil –Antonin Manavian.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Teemu Elomo ; Alexandre Mulle – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Romain Gutierrez – Jean-Philippe Paré – Anthony Rech.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Raphaël Faure, Nicolas Lehericey, Quentin Berthon, Maxime Joly.
Absents : Ilpo Salmivirta (épaule), Loïc Lampérier (doigt cassé).

Morzine-Avoriaz

Gardien : Henry-Corentin Buysse.

Défenseurs : Mathieu Jestin – Kim Virtanen ; Lauri Kinos – Weston Tardy ; Jonathan Arildsson – Yan Golubovsky ; Christian Elian.

Attaquants : Mickaël Brodin – Cyril Papa – Bradley Smyth ; Shane Lust – Colin Shields – Marko Mäkinen ; Guillaume Doucet – Toni Koivunen – Tomi Tuomisto ; Raphaël Papa – Josselin Besson – Loïc Gaydon.

Remplaçant : Evgeny Kochetov (G).