Angers - Dijon (Ligue Magnus, 19e journée)

Angers retrouve la sérénité

2012-01-21-Angers-Dijon2

Les Dijonnais se présentent en Anjou au complet tandis que les Angevins ont encore une infirmerie bien garnie : Tomas Baluch (main), Juho Jokinen (élongation au mollet) et Simon Lacroix (dos) manquent à l'appel. Trois joueurs d'expérience en moins sur les bancs des protégés de Jay Varady.

Le match démarre sur un rythme soutenu et les Angevins sont les premiers à inquiéter Ramon Sopko. Le portier slovaque doit s'interposer avec brio devant des tentatives de Jean-François David (2') ou encore Marc Bélanger (3'). Les Dijonnais se montrent dangereux en contre, notamment grâce à des relances rapides de Ramon Sopko, diablement habile avec sa crosse. Il met sur orbite Yanick Riendeau qui trouve un Lucas Normandon fort inspiré (4'). Pour la deuxième fois consécutive, le traditionnel back-up des Ducs d'Angers est titularisé dans les cages. Le portier local assure une belle mitaine sur une action solitaire de Martin Gascon, insaisissable grâce à sa vitesse de patinage assez déconcertante (5').

Les visiteurs se retrouvent en supériorité lorsque Kévin Igier se fait sévèrement sanctionner pour une obstruction légère. Mais Angers n'est pas la meilleure défense pour rien. Les Dijonnais font bien tourner le palet mais ne trouvent pas de bonnes opportunités pour marquer. Bien dans leurs jambes et (enfin) dans leurs têtes, les Angevins vont voir leur domination récompensée. Brice Chauvel remonte le long de la balustrade avant de centrer pour Thiery Poudrier. Ce dernier loupe son contrôle et voit la rondelle se lever. Dans un éclair de génie, il reprend à mi-hauteur et place la rondelle... dans la lucarne gauche de Ramon Sopko (1-0, 10'00"). Superbe but qui met en colère le cerbère slovaque qui réclame une crosse haute. Mais le but est bien valable pour le trio arbitral qui – à juste titre – considère que la crosse était au niveau du bassin de l'attaquant québécois.

2012-01-21-Angers-DijonLe match continue sur une bonne dynamique et à la sérénité angevine répond la rapidité de jeu bourguignon. Sur une attaque placée, Jonathan Bellemare reprend en angle fermé une offrande d'Éric Fortier mais Ramon Sopko stoppe en faisant le grand écart et laisse un rebond pour le même Bellemare. Le capitaine d'Angers s'applique mais trouve l'équerre gauche du gardien (16'). En fin de tiers, Thiery Poudrier "empale" involontairement Kyle Hardy à la bleue dijonnaise. Savice Fabre – le zèbre de la rencontre – siffle une charge incorrecte sévère contre l'Angevin. Les Dijonnais ne laissent pas passer leur chance et, après une circulation fluide du palet, Yannik Riendeau lance entre les bottes de Lucas Normandon, pas exempt de tout reproche sur ce coup-là. Rageant pour des Angevins qui encaissent ce but à trois secondes du terme de la période (1-1, 19'57").

Le deuxième tiers reprend de la même manière que le premier. Deux équipes au style fortement différents mais qui donnent un match emballant. Aux tirs de la bleue de Kyle Hardy (24') et Fredrik Borjesson (27'), Angers répond par des raids solitaires de Brian Henderson (28') ou Damien Raux (29'). Sur une des rares passivités de la défense angevine, Martin Gascon reprend plein axe une offrande de derrière la cage de Yannik Riendeau et place le palet entre les bottes de Lucas Normandon (1-2, 33'28"). Dans la foulée, les Angevins égalisent. Brian Henderson lance astucieusement du milieu de la patinoire la rondelle à Valentin Michel. Ce dernier s'avance et place avec sang-froid le puck dans le petit filet droit de Ramon Sopko (2-2, 34'10"). Plus rien ne sera marqué dans ce tiers, plutôt équilibré.

Le troisième tiers démarre avec une pression constante des Ducs d'Angers. Ils font le siège de la zone dijonnaise mais se heurtent à un Ramon Sopko de gala. Il s'interpose devant Marc Bélanger (41'), Jonathan Bellemare (42') ou encore Thiery Poudrier (45'). Sur la première incursion dijonnaise, Andrej Mrena (bien servi à la bleue par Yanick Riendeau) décoche un missile dans la lucarne opposée. Superbe but de Dijon, complètement contre le cours du jeu (2-3, 46'01"). Dès lors, les visiteurs vont se concentrer à défendre et saisir l'opportunité de contres.

2012-01-21-Angers-Dijon3Angers pousse et met à la faute la défense adverse. Benoît Quessandier est sévèrement sanctionné pour avoir fait trébucher Marc Bélanger, puis quelques secondes plus tard, Kyle Hardy met une charge sévère dans le dos  de Thiery Poudrier. À 5 contre 3, Angers ne se fait pas prier et Jonathan Bellemare, servi plein axe, décoche un tir surpuissant dans la lucarne gauche de Ramon Sopko (3-3, 55'37"). À 5 contre 4, Éric Fortier, servi au deuxième poteau par Thiery Poudrier, contrôle le palet et le pousse dans la cage vide (4-3, 56'06"). La pression angevine fera que Dijon n'arrivera pas à sortir son gardien en fin de match pour faire le surnombre.

Duel de Ducs à l'avantage d'Angers qui mérite sa victoire. Bien organisés et volontaires, les Angevins montent en puissance de match en match. Dijon, dont le jeu est basé sur des contres rapides, n'a pas démérité non plus. Bien emmenés par Yanick Riendeau, Martin Gascon, Kyle Hardy et Ramon Sopko, les Bourguignons n'ont pas réussi à déstabiliser outre mesure l'arrière-garde angevine. La fébrilité mesurée de Lucas Normandon les a bien aidés.

Étoiles du match : *** Thiery Poudrier (Angers), ** Yanick Riendeau (Dijon), * Jonathan Bellemare (Angers).

Commentaires d'après-match (dans le Courrier de l'Ouest)

Lucas Normandon (gardien d'Angers) : "La rivalité est saine entre nous. Nous savons tous les deux que le but d'un gardien est de jouer le plus possible. En ce moment, c'est moi qui ai cette opportunité. C'est une situation inédite pour moi. Forcément, ça fait un peu gamberger, d'autant que c'est la première fois cette saison que j'étais titulaire à domicile en championnat. Mais j'essaye de ne pas trop y penser."

 

Angers – Dijon 4-3 (1-1, 1-1, 2-1)
Samedi 21 janvier 2011 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté de Charlotte Girard et Yann Furet.
Pénalités : Angers 12' (6', 6', 0') ; Dijon 10' (0', 4', 6').

Évolution du score :
1-0 à 10'00" : Poudrier assisté de Chauvel et Albert
1-1 à 19'57" : Riendeau asssté de Gascon (sup. num.)
1-2 à 33'28" : Gascon asssité de Riendeau
2-2 à 34'10" : Michel assisté de Henderson
2-3 à 46'01" : Mrena assisté de Riendeau et Borjesson
3-3 à 55'37" : Bellemare assisté de David (sup.num.)
4-3 à 56'06" : Fortier asssité de Poudrier et Lahesalu (sup. num.)