Montpellier - Reims (Division 1, 20è journée)

Les Phénix tiennent leur revanche

Dès l'entame de la partie, les locaux tentaient d'imposer leur jeu aux Rémois mais butaient sur un Kubis réactif. Les offensives se multipliaient de part et d'autre mais les défenses réussissaient à prendre le dessus jusqu'à ce que le Suédois Lukkonnen parvienne à installer le jeu en zone rémoise avant de passer le palet à Kaisjoki, qui profitait d'une déviation de Czuba devant le flet pour inscrire le premier but de la partie (1-0 à 8’51").



Dans la foulée, Dratzen était pris par la patrouille pour une charge un peu trop violente et laissait les siens à 4 contre 5. Mais sur l'action qui suivait Yli Junnila récupérait le palet en zone défensive et était accroché par un défenseur adverse. Le jeu allait donc se poursuivre à 4 contre 4 pendant un peu plus d'une minute. C'est le moment que choisissait Jérémy Sabatier pour égaliser ; lancé par son frère il récupérait la rondelle à proximité de la cage adverse et profitait du manque de vigilance du gardien pour inscrire son huitième but de la saison.

En fin de première période, les Rémois bénéficiaient d'un power play mais ils ne parvenaient pas à prendre de vitesse le bloc des Vipers bien en place à 4, c'est donc sur ce score de parité que les deux équipes regagnaient le vestiaire.

Dès la reprise, les Phénix se montraient dangereux et après seulement 31 secondes de jeu, Loïc Sadoun profitait d'un bon travail des frères Sabatier pour tromper le portier suédois. Quelques minutes plus tard, après un jeu mené par Pierre Charles Hordelalay, Valère Vrielynck récupérait le palet et l'envoyait au fond des filets de Palmkvist, donnant ainsi deux buts d'avance aux siens. Dans la minute suivante, les locaux réagissaient et c'est le Canadien Czuba qui relançait son équipe d'un tir précis.

Les Phénix bénéficiaient d'un nouveau power play mais ne parvenaient toujours pas à se montrer suffisamment dangereux pour mettre à mal le bloc défensif montpelliérains. De retour à 5 contre 5 c'est une nouvelle fois le capitaine qui allait profiter d'une descente de Pierre-Charles Hordelalay pour battre le portier des Vipers entre les jambes. Après ce but, c'est un ancien rémois qui allait se mettre en valeur, en effet Kevin Ottino d'une reprise de volée parvenait à tromper Kubis pour réduire l'avance de ses anciens coéquipiers sur une de ses premières présences sur la glace. C'est donc sur ce score de 3 à 4 que le deuxième tiers s'achevait.

De retour sur la glace pour la dernière période de ce match, Pierre Charles Hordelalay après 5 minutes de jeu allait accroître l'avance des siens d'un tir précis en pleine lucarne (3-5). Après ce but les échanges devenaient plus rugueux et le corps arbitral pénalisait plusieurs joueurs de chaque côté. A un peu plus de 7 minutes de la fin de ce match, les Vipers bénéficiaient d'un double avantage numérique et après un temps mort c'est une nouvelle fois Tyler Czuba qui battait Kubis pour réaliser un triplé dans un troisième match de suite.

Revenu à un but des Rémois, les Vipers mettaient tout en oeuvre pour décrocher la prolongation mais même un power play en toute fin de rencontre ne leur permettait de revenir au score. C'est donc sur ce score de 5-4 que les Phénix remportent un précieux succès à l'extérieur avant d'aller défier Lyon et Mulhouse la semaine prochaine.

Cette victoire leur permet donc de conserver la quatrième place avec 3 matchs de retard mais aussi de rester au contact de Brest, Nice et Mulhouse. Prochain rendez-vous pour les Phénix, un déplacement à Lyon pour jouer un match en retard de la 14ème journée.


Compte-rendu du site officiel des Phénix de Reims


Montpellier – Reims 1-1 (1-1, 2-3, 1-1)
Samedi 28 janvier 2012 à 19h30 à Vegapolis. 1 061 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Vaissaire assisté de Gildas Fontaine et Bastien Germaneaud.
Pénalités : Montpellier 18' (4', 4’, 10’), Reims 26' (2', 0’, 14’+10’).
Évolution du score :
1-0 à 08'51" : Czuba assisté de Luukkonen et Kaisjoki
1-1 à 10'18" : J. Sabatier assisté de Fojtik
1-2 à 20'31" : Sadoun assisté de J. Sabatier et F. Sabatier
1-3 à 25'00" : Vrielynck assisté de Pazak et Lohou
2-3 à 25'58" : Czuba assisté de Luukkonen et Kaisjoki
2-4 à 30'37" : Vrielynck assisté de Hordelalay
3-4 à 34'55" : Ottino assisté de Hamon
3-5 à 45'05" : Hordelalay assisté de Vrielynck
4-5 à 54'36" : Czuba assisté de Cassels (double sup. num.)