21e journée Magnus : Caen et Gap sauvés ?

RAIBONelie111105098Cette soirée aura peut-être rendu un verdict définitif dans la lutte pour la qualification en play-offs. On voit mal maintenant Caen être rejoint, après sa victoire 1-0 contre la meilleure attaque de la ligue Dijon. L'unique but n'a été marqué qu'en prolongation et en double supériorité numérique par Joe Buicko. Les Drakkars ont maintenant sept points d'avance sur la barre fatidique, et ils auraient même pu passer devant Amiens... si les imprévisibles Gothiques n'avaient pas eux-mêmes gagné, 3-1 à Angers, malgré la pénalité de match de Kevin Bergin. Notons que les Ducs se font sortir du podium par cette défaite.

L'autre possible sauvetage du jour est celui de Gap, qui semblait parti pour perdre le derby dauphinois à Grenoble quand Elie Raibon a pris 2'+2' pour crosse haute à cinq buts de la fin. Deux buts coup sur coup en avantage numérique ont alors permis aux Rapaces de renverser le score de 2-1 à 2-3 et de faire un grand pas vers les séries. Les Gapençais devront maintenant gérer leurs quatre points d'avance pour ne pas avoir à jouer un match-couperet à Marseille contre Neuilly-sur-Marne à la dernière journée.

Le malheureux du jour est en effet Neuilly-sur-Marne, qui menait 4-3 devant Briançon avant de faire doubler au dernier tiers-temps (4-7 avec un dernier but en cage vide). Villard-de-Lans pour sa part n'a jamais été en mesure de s'imposer à Epinal (8-4). Mardi prochain, les Villardiens recevront Neuilly dans un possible avant-goût du barrage de relégation. Le perdant de ce match pourra en tout cas déjà s'y préparer.

La bonne opération discrète du jour est pour Chamonix, qui gagne à Morzine-Avoriaz (2-1) par un but de Laurent Gras à treize secondes de la fin de la prolongation. Les Chamois reviennent à égalité de points de Rouen en tête du classement. En plus, ils n'ont plus qu'un match à l'extérieur, chez une équipe villardienne mal en point, et recevront leurs trois poursuivants directs au classement (Briançon, Angers et Dijon). La deuxième place finale, sur laquelle personne n'aurait parié, est loin d'être une utopie dans ces conditions.

Même en cas de sans-faute, pour que les Chamoniards s'emparent de la première position de la saison régulière, il faudrait cependant deux faux-pas de Rouen, qui a un match en moins et un calendrier également favorable. Les Dragons affronteront les quatre derniers et auront aussi deux déplacements piégeux à Epinal et à Briançon.