Grenoble - Gap (Ligue Magnus, 21e journée)

Grenoble tombe dans le piège gapençais

2012-01-27-Grenoble-Gap1Les Brûleurs de Loups sont de retour. En infligeant il y a une semaine aux Dragons de Rouen leur première défaite à l'extérieur (4-1), les Brûleurs de Loups ont marqué les esprits tout en marquant deux points très précieux au classement. Et ils ont confirmé ce succès mardi à Amiens en s'imposant sur le plus petit des scores (1-0). Ces deux victoires face à des ennemis historiques font du bien au moral d'une équipe qui a connu de nombreuses périodes de doute cette saison. Et elle permet aux Brûleurs de Loups de revenir à la septième place, devant Strasbourg et à portée de la sixième place occupée par Morzine. Seule ombre au tableau : la nouvelle blessure à la main de Francis Desrosiers à Amiens. L'attaquant québécois sera absent pour une durée de quatre semaines au moins et ne devrait pas donc pas revenir avant les play-offs. La poisse pour Desrosiers, déjà absent six semaines pour une blessure similaire plus tôt dans la saison. Steiner effectue en revanche son retour ce soir. Excellent face à Rouen et Amiens avec seulement un but encaissé, Sébastien Raibon obtient un troisième départ de suite devant la cage grenobloise.

De leur côté, les Rapaces vont mieux depuis leur victoire au bout du suspense mardi à Morzine. Deux points qui font un bien fou au classement après trois défaites consécutives et qui donnent de l'air à Gap qui prend un peu ses distances avec les play down. Mais les Gapençais ont toujours un besoin vital de points et se déplacent ce soir à Pôle Sud avec l'espoir de rééditer leur performance de début de saison en coupe de la ligue alors qu'ils étaient venus s'imposer 2-1, s'ouvrant ainsi les portes des quarts de finale de la compétition. Mais les hommes de Patrick Turcotte ont également leur revanche à prendre sur le match aller à Marseille, perdu de justesse (0-1).

Les deux équipes s'engagent franchement dès le début avec beaucoup d'envie. Mais le manque de précision dans le jeu de chaque équipe n'amène pas d'occasion franche. Elie Raibon est pourtant tout près de reprendre le palet seul au second poteau mais il manque sa reprise. Une obstruction de Ouimet crée une première situation de supériorité numérique en faveur de Gap. Les Brûleurs de Loups s'en sortent plutôt bien avec un Sébastien Raibon bien présent pour fermer les angles sur les tirs gapençais. De retour à cinq, Grenoble remet la pression avec Sylvain Dufresne en excellente position plein centre, mais son tir trop mou est bien capté par Mike Zacharias. Alors qu'une pénalité est appelée contre Cornaire qui déséquilibre Amar derrière la cage, les Grenoblois jouent le surnombre en sortant Sébastien Raibon. À six contre cinq, Ouimet en profite pour décaler parfaitement Sivic, libre de tout marquage. L'attaquant slovène reprend instantanément et ne laisse aucune chance à Zacharias (1-0, 08'06").

2012-01-27-Grenoble-Gap2

Gap tente de réagir par Rambousek mais Raibon s'interpose sans laisser de rebond. Les Rapaces profitent d'ailleurs de quelques moments de flottement dans la défense iséroise pour se montrer dangereux, notamment par Suchanek aligné ce soir en attaque. Grenoble finit bien le tiers avec des tirs plein axe de Steiner et Aquino mais à chaque fois Zacharias réalise des arrêts propres. Sans pouvoir enfoncer le clou offensivement, les Brûleurs de Loups donnent quand même l'impression de contrôler les Rapaces et rentrent au vestiaire avec un but d'avance au terme d'un premier tiers-temps globalement maîtrisé.

Grenoble aborde la deuxième période sur les mêmes bases que la première, avec une bonne possession du palet mais une finition approximative, à l'image d'un centre de Le Blond que Tartari ne peut reprendre pour quelques centimètres. Amar lance à travers le trafic mais Zacharias est bien concentré sur la trajectoire du palet. Ouimet, très en verve ce soir, tente de prendre de vitesse la défense gapençaise qui semble parfois en difficulté et multiplie les dégagements interdits.

Gap plie mais ne rompt pas et profite même d'une contre-attaque pour revenir au score : Campbell récupère le palet derrière les cages et centre pour Cornaire dont le tir instantané est repoussé par Raibon sur Suchanek qui dévie le palet lequel retombe au fond des filets (1-1, 25'38"). Cette égalisation inattendue ne démobilise pas les Grenoblois qui réagissent par Amar auteur d'une bonne remontée de palet conclue par un centre dangereux devant la cage. Luciak accroche Le Blond en bonne position, ce qui entraîne une première supériorité numérique pour Grenoble. Ouimet fait parler encore sa vitesse mais il bute une nouvelle fois sur Zacharias tout comme Aquino quelques instants plus tard.

2012-01-27-Grenoble-Gap3

Prudents, les Gapençais attendent les Grenoblois en zone neutre et parviennent à contrôler les attaques locales dans la deuxième moitié du tiers. Paradis reste quelques instants sur la glace après avoir pris la crosse de Steiner en plein visage. Grenoble repart à l'attaque et Tartari manque sa reprise face à une cage grande ouverte. La rencontre s'enlise un peu mais Zacharias est une nouvelle fois sollicité par deux lancers consécutifs d'Amar puis par des lancers de Tartari et Rouleau. Encore vigilant sur une contre-attaque de Sivic, le portier américain de Gap est le grand bonhomme de cette fin de tiers et préserve l'égalité au score jusqu'à la fin de la période. Dominateurs dans le jeu mais imprécis dans le dernier geste, les Brûleurs de Loups pourront regretter de ne pas avoir pris les devants au score malgré de très nombreuses occasions.

Gap démarre fort au troisième tiers-temps avec une bonne occasion d'André dans la première minute suivie par une incursion de Campbell. Mais à chaque fois Sébastien Raibon bloque le palet sans laisser de rebond. Chaque équipe essaie de prendre les devants et les luttes dans les bandes se font plus âpres. Encore une fois, Gap se montre dangereux sur une chevauchée de Cody Campbell qui échoue de peu sur Raibon. Aquino répond du tac au tac sur une accélération mais il ne cadre pas son tir. Rambousek est sanctionné pour une obstruction sur Sébastien Raibon. Grenoble tient une belle occasion de passer devant. Après un premier centre dangereux devant la cage, Baptiste Amar envoie un bon lancer du poignet depuis la ligne bleue : Zacharias repousse mais Ouimet est présent au rebond et marque du revers (2-1, 47'43").

Les Rapaces n'ont plus d'autre choix que de se ruer à l'attaque et leur pressing provoque un dégagement direct dans les tribunes d'Alexandre Rouleau, sanctionné pour retard de jeu. Cette fois, c'est Gap qui se retrouve en supériorité numérique. Tekel est le premier à tester Sébastien Raibon, sans succès. Bien organisés en box play, les Grenoblois résistent bien aux assauts haut-alpins. De retour à cinq contre cinq, ils profitent des espaces laissés par les Gapençais de plus en plus portés vers l'attaque par la force des choses. Mais ni Sivic, ni Ouimet ne parviennent à battre Zacharias.

2012-01-27-Grenoble-Gap4Grenoble se fait quelques frayeurs sur des palets qui traînent dans la zone défensive. Aquino tente de forcer le passage, sans succès. Mais sur une action chaude devant la cage, Elie Raibon met sa crosse dans le visage de Justin Vienneau en voulant reprendre le palet devant Zacharias. Les arbitres sanctionnent Elie Raibon par un 2'+2' bienvenu pour les Gapençais. Ces derniers s'installent dans la zone offensive et Mikko Palotie ressort le palet le long de la bande : son centre-tir en angle fermé est touché par Sébastien Raibon mais le palet passe dans un trou de souris et franchit la ligne de but (2-2, 56'26").

Cette égalisation inespérée donne des ailes aux Gapençais qui continuent à évoluer en supériorité numérique pour deux minutes supplémentaires. Un avantage de nouveau mis à profit rapidement par Tekel sur un tir de la bleue en pleine lucarne alors que Raibon s'était avancé (2-3, 56'59"). En trente-trois secondes, les Gapençais ont réussi à renverser complètement à leur avantage une situation bien compromise. Accrocheurs, ils vont défendre ce maigre avantage comme des morts de faim jusqu'à la fin de la rencontre. Jean-François Dufour sera contraint de sortir son gardien pour tenter le surnombre. Malgré un énorme pressing grenoblois dans la dernière minute et un palet de qui flirte avec le poteau au coup de sirène, les Brûleurs de Loups ne parviendront pas à refaire leur retard.

2012-01-27-Grenoble-Gap5Les Rapaces réalisent le hold-up parfait sur la glace de Pôle Sud en passant devant dans les dernières minutes du match. Ils ont eu le mérite d'y croire jusqu'au bout, en courbant l'échine pendant la période de domination des Brûleurs de Loups et surtout en restant au contact au score pendant tout le match. Un excellent Mike Zacharias, une grosse abnégation en défense et un zeste de réalisme en supériorité numérique en fin de match : tels sont les ingrédients du succès gapençais. Gap a affiché le visage d'une équipe solidaire, décidée à glaner le moindre point pour sauver sa peau en Ligue Magnus. Avec un tel état d'esprit, les Rapaces méritent d'y parvenir même s'il leur faudra sans doute lutter jusqu'au bout de la saison régulière. Prochain défi pour les Gapençais : la réception d'Angers mardi à Marseille.

Les Brûleurs de Loups ratent le coche et perdent deux points qui leur tendaient les bras. La faute sans doute à Elie Raibon, coupable d'une faute malvenue dans les cinq dernières minutes et que les Gapençais ont fait payer cash à leurs hôtes. Mais ce serait un peu trop facile de rejeter toute la responsabilité de cette défaite sur les épaules du jeune attaquant grenoblois. Car les Brûleurs de Loups avaient 55 minutes pour faire la différence et se mettre à l'abri. Mais ils ont buté inlassablement sur une défense très bien organisée et sur une équipe très accrocheuse qui se battait sur tous les palets. Et comme souvent cette saison, ils ont montré toutes leurs difficultés lorsqu'il s'agit de prendre le jeu à leur compte face à une équipe regroupée en défense. Les Grenoblois préfèrent jouer en contre comme face à Rouen et Amiens et n'y arrivent pas vraiment lorsqu'il faut construire le jeu. L'absence de Desrosiers a également pesé lourd dans le domaine de l'efficacité offensive. Grenoble est retombé dans ses travers de début de saison en manquant de réalisme devant la cage, à l'image de Tartari qui rate une cage grande ouverte. Ouimet a pourtant réalisé un gros match mais n'a pas pu compenser à lui seul l'absence de son compatriote. Grenoble continue donc sa saison sur courant alternatif avec des performances en dent de scie et cherchera à se racheter dès mardi à Morzine dans un match qui aura comme enjeu la sixième place.

Désignés meilleurs joueurs du match : François Ouimet (Grenoble) et Mike Zacharias (Gap)

(photos www.hockey-passion.com)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré et Télé Grenoble) :

Baptiste Amar (défenseur de Grenoble) : "Les Gapençais nous ont mené là où ils voulaient. On ne veut pas accabler [Elie Raibon]. Cela nous a fait du mal, c'est sûr, mais nous n'avions qu'à faire le travail avant. Les têtes sont un peu basses. On laisse échapper la possibilité de remonter au classement."

Julien Baylacq (capitaine de Grenoble) : "Je ne sais pas si c'est un hold-up mais c'est une grande déception. On n'a pas su se mettre à l'abri."

Jean-François Dufour (entraîneur de Grenoble) : "On a été indiscipliné au mauvais moment. Il reste quatre minutes à jouer, on prend une pénalité de quatre minutes, on prend deux buts... C'est inexplicable, c'est décevant. À un moment donné, certains joueurs dans cette situation, ils font ça... C'est inacceptable. Il restait quatre minutes à jouer, il n'y avait pas besoin de provoquer quelque chose en fin de match comme ça. Ce sont deux points qu'on avait en main, il fallait conserver notre avance et on a complètement laissé tomber. On a 23 tirs au deuxième tiers, on manque d'opportunisme, on savait avant le match qu'il fallait aller dans l'enclave pour marquer des buts, on ne l'a pas assez fait ce soir. Il va falloir oublier et passer à autre chose, un autre gros match nous attend mardi à Morzine."

 

Grenoble - Gap 2-3 (1-0, 0-1, 1-2)

Vendredi 27 janvier 2012 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs
Arbitrage de Nicolas Barbez et Marc Mendlowictz assistés de Nicolas Crégut et Gwilherm Margry.
Pénalités : Grenoble 8' (2', 0', 6'), Gap 4' (0', 2', 2')
Tirs cadrés : Grenoble 50 (9, 23, 18), Gap 26 (10, 8, 8)

Évolution du score :

1-0 à 08'06" : Sivic assité de Ouimet et Aquino
1-1 à 25'38" : Suchanek assisté Cornaire et Campbell
2-1 à 47'43" : Ouimet assisté de Amar (sup. num.)
2-2 à 56'26" : Palotie assisté de Campbell (sup. num.)
2-3 à 56'59" : Tekel assisté de Paradis (sup. num.)

 

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon [sorti de 58'42" à 60'00"]

Défenseurs : Alexandre Rouleau - Sylvain Dufresne ; Baptiste Amar (A) - Kévin Dusseau ; Jason Crossman (A) - Michael Steiner.

Attaquants : Julien Baylacq (C) - Mitja Sivic - Anthony Aquino ; Graham Avenel - Christophe Tartari - Mathieu Le Blond ; Joris Bedin - François Ouimet - Nicolas Arrossamena ; Elie Raibon - Loup Benoît - César Joffre.

Remplaçants : Ronan Quemener (G), Rémi Colotti. Absents : Francis Desrosiers (tendon du pouce), Maxime Suzzarini (main).

Gap

Gardien : Mike Zacharias

Défenseurs : Martin Charpentier - Milan Tekel (A) ; Matus Luciak - Jan Kudrna ; Justin Vienneau - Alexandre Cornaire (A).

Attaquants : Jérémie Paradis - Sébastien Gauthier - Mathieu André ; Jiri Rambousek - Cody Campbell - Jean-Charles Charette (C) ; Jakub Suchanek - Jiri Jelen - Mikko Palotie.

Remplaçants : Julian Barrier (G), Bertrand Fribault, Yoanne Lacheny, Anthony Rapenne, Jérémy Baridon. Absent : Stanislav Lascek.