Slovaquie : l'Extraliga en folie (IV)

CHOVAN Michal_P1221494Il reste un peu plus d'un mois de compétition avant la fin de la saison régulière (soit 10 journées) et l'on connait déjà la moitié des participants aux play-off, en l'occurrence Košice, Bratislava, Skalica et Poprad, les quatre équipes de tête qui ont creusé l'écart avec la meute. Pour le reste, il semble qu'il faudra attendre les dernières joutes pour être fixé sur le programme des quarts-de finale : trente points sont encore en jeu et la lanterne rouge Nitra, qui compte quand même dix huit longueurs de retard sur le huitième Banská Bystrica, peut donc toujours espérer être de la partie. 
 
En attendant, poursuivons le bilan des clubs. C'est au pied des Hautes Tatras, les légendaires montagnes de Slovaquie, que nous posons aujourd'hui nos valises pour analyser l'évolution des Chamois de Poprad, finalistes de la dernière édition et toujours en quête de leurs premiers lauriers nationaux.   
 
HK Poprad 
 
Sans mauvais jeu de mots, Poprad est passé maître dans l'art du transfert payant. Hormis une ou deux mauvaises pioches, toutes les recrues se sont fondues au moule local et ont contribué illico presto à la marche en avant des Podtatranci. Soucieux de monter un groupe le plus compétitif possible, les dirigeants du club vice-champion n'ont eu de cesse, depuis novembre, de démarcher à tours de bras et, à l'inverse, de se débarrasser rapidement des éléments improductifs (cf. Miroslav Hlinka et Andrej Nedorost, jetés en pleine convalescence de sérieuses blessures). Ainsi, quarante-et-un joueurs ont enfilé cette année le maillot floqué du chamois et l'on compte parmi eux quinze légionnaires (quatre Suédois partis depuis, trois Finlandais, trois Tchèques, deux Slovènes et un Russe). Bref, le HK Poprad est une auberge espagnole qui n'a paradoxalement rien de désordonné. 

L'entame de championnat n'avait pourtant rien de réjouissant. Défaits à trois reprises sur les quatre premières rencontres, les camarades du capitaine Arne Kroták occupaient déjà, comme l'an passé d'ailleurs à la même époque, la dernière place. Il aura suffi de virer l'entraîneur Ján Jaško après la cinquième journée pour que la machine redevienne productive. Dès lors, sous les ordres de Ladislav Svozil (qui avait déjà orchestré ici dans le passé), le club a remporté sept victoires sur les neuf matches suivants et monté rapidement les marches qui le séparaient du trio de tête. À la Saint-Nicolas, la défaite dans la capitale mettait fin à une série de sept succès consécutifs. Depuis, les Chamois maintiennent un rythme soutenu mais pas affolant, et comme leurs concurrents directs font moins bien qu'eux, excepté leur voisin Košice, les Popradčania sont donc toujours postulants à une promotion hiérarchique.

PENTIKAÏNEN Atte_P1221629Les garants de la bonne santé locale se trouvent bien entendu en attaque. Avec 28 réalisations, Martin Kuľha est non seulement le buteur le plus prolifique des siens, mais aussi et surtout celui de toute la ligue. Il est toutefois de plus en plus concurrencé par Ľubomír Vaic pour le leadership offensif des Kamzíki : ce dernier a marqué 18 points (7+11) au cours des neuf derniers matches (au moins un point contre toutes les équipes en lice), dont cinq rien qu'hier soir à domicile contre Zvolen (9-1). Il faut ajouter à cela la révélation des produits pur cru Richard Rapáč et Michael Vandas (9+23), les sensationnels premiers pas de la recrue Michal Chovan (4+4 en six sorties), le retour en fanfare après quelques piges au Lev (KHL) de Stanislav Balán (3+9 depuis le 6 janvier) ou bien la gringa retrouvée de Patrik Svitana, en retrait fin 2011 et qui vient d'aligner en 2012 la bagatelle de douze points (dont six buts).

Poprad est donc bien armé pour la suite des festivités et cette puissante force de frappe rivalise aisément avec celle de Skalica : la formation des Tatras dispose d'ailleurs du meilleur taux d'efficacité en avantage numérique de toute l'Extraliga (57 buts inscrits en power-play sur 157) et de la deuxième réussite au tir (10,6 %) derrière la bande à Pálffy.

C'est en revanche moins probant en défense. Certes, elle dispose de certains éléments aux services irréprochables. On pense avant tout à Radoslav Suchý, parti à l'Avangard Omsk cet été avant de revenir au bercail dès octobre parce qu'il ne supportait pas d'être éloigné de sa famille. Le vice-champion du monde 2000, ancien des Phoenix Coyotes, a repris le rythme qui lui avait valu d'être membre de l'équipe-type d'Extraliga la saison dernière (3+20). Malgré la présence à l'arrière d'autres solides piliers – notamment les deux internationaux slovènes Sabahudin Kovačevič et Andrej Tavželj ou le Finlandais Atte Pentikaïnen –, l'équipe fait parfois preuve d'énormes maladresses que même les fins archers à l'avant ne peuvent réparer. Malgré tout, dans une édition où le niveau général s'est clairement rééquilibré, Poprad reste une nouvelle fois un des candidats les mieux placés pour contester le titre aux Cassoviens, qu'ils ont battu quatre fois sur cinq cette saison. 

Arrivées : Stanislav Balán (A, TCH, 25, Lev Poprad, KHL), Michal Chovan (A, 24, Třínec, TCH), Peter Gápa (A, 19, juniors), Jozef Ištocy (A, 19, juniors), Miloslav Jáchym (D, TCH, 20, Tatranski Vlci, MHL), Jaroslav Kmiť (A, 32, Michalovce, SVK-2), Joonas Peteri Koskinen (A, FIN, 24, Jokipojat, FIN-2), Sabahudin Kovačevič (D, SLO, 25, Herning, DAN), Andrej Nedorost (A, 31, Bratislava), Atte Pentikäinen (D, FIN, 29, LeKi, FIN-2), Miroslav Šimonovič (G, 37, sans équipe), Kim Strömberg (A, FIN, 24, Tappara Tampere, FIN), Radoslav Suchý (D, 35, Avangard Omsk, KHL), Vladimír Svačina (A, TCH, 25, Vítkovice, TCH), Andrej Tavželj (D, SLO, 28, Jesenice, AUT/SLO), Patrik Wesselényi (A, 19, juniors).

Départs : Stanislav Balán (A, TCH, 25, Lev Poprad, KHL), Ivan Fedor (G, 31, prêté à Nitra),  Joachim Gellerstedt (A, SUE, 32, Almtuna, SUE-2), Miroslav Hlinka (A, 39, Banská Bystrica), André Hult (A, SUE, 24, Donbass Donetsk, VHL), Jaroslav Kmiť (A, 32, Aalborg, DAN), Jimmie Kraft (A, SUE, 30, Almtuna, SUE-2), Andrej Nedorost (A, 32, Berkut Kiev, UKR), Andrej Novotný (D, 35, Třínec, TCH), Matúš Paločko (A, 21, prêté à Spišská Nová Ves, SVK-2), Ľuboš Velebný (D, 29, Dunaújváros, HON).

Suspendu pour dopage (un an) : Marcel Šterbák (D, 31).

SUCHY Radoslav_P1221407RAPAC Richard_P9254862

 

Classement au 1er février 2012 (45 matches)

Classement (45 matches)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Marqueurs (45 matches)

Marqueurs (45 matches)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
Trombi Top 5 marqueurs (44 matches)