Chamonix - Grenoble (Ligue Magnus, 23e journée)

Une trêve bienvenue

Avec un effectif amputé de plusieurs joueurs blessés, suspendus ou malades, les Chamoniards ont vaillamment tenté d'assumer leur leadership face à des visiteurs revanchards. Après avoir réussi à tenir les rênes jusqu'en début du troisième tiers, les Chamois ont subi la loi du plus frais et ont finalement plié face aux assauts grenoblois. Si le CHC n'a pu profiter de la défaite de Rouen pour s'emparer de la tête du classement, il reste néanmoins étincelant second ! Quant à la nouvelle trêve internationale, nul doute qu'elle soit la bienvenue pour un effectif en recherche d'un nouveau souffle.

Le film :

OUIMETfrançois11110511705'19 : Grenoble domine en ce début de partie, Anthony Aquino en profite pour ouvrir la marque (0-1)

10'11 : les Chamois redeviennent plus pressants. Après un joli mouvement, Laurent Gras crucifie à bout portant Sébastien Raibon d'un tir du poignet en lucarne (1-1)

33'46 : Chamonix pousse mais peine à profiter de ses nombreuses supériorités numériques. Pourtant, Michal Korenko donne de l'air aux siens d'un slap à la bleue (2-1)

42'10 : le jeu s'accélère en ce début de troisième acte. Rapidement, Kevin Dusseau égalise en supériorité numérique pour les visiteurs (2-2)

44'12 : lancé par Brent Patry, Carl Lauzon franchit la bleue, repique au centre et trompe Raibon d'un tir à ras de glace premier poteau (3-2)

45'12, 48'57, 58'45 : les Chamois sont à la peine et subissent le dynamisme grenoblois. Joris Bedin, puis François Ouimet d'un tir pourtant anodin, et enfin Christophe Tartari trompent tous Hardy et enfoncent le clou pour prendre un avantage décisif et mérité (3-5)

Communiqué officiel du CHC

Commentaires d'après-match (recueillis par Didier Chenevoy pour le site du CHC)

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "L'équipe a tout donné ce soir, je ne peux absolument rien reprocher à personne. L'équipe est cuite et tout le match s'est déroulé sur la corde raide. À force d'évoluer avec une ligne en moins, il y a de moins en moins d'essence dans le moteur ! Les joueurs ont pourtant respecté les consignes, à savoir essayer entre autres de casser le jeu pour notamment souffler ! On perd ce soir mais ce n'est pas très grave car nous restons ambitieux. Dommage cependant d'avoir raté le coche de prendre la première place du classement. Cette trêve va nous faire du bien, en espérant récupérer notre effectif au complet."

 

Chamonix - Grenoble 3-5 (1-1, 1-0, 1-4)
Samedi 4 février 2012 à 20h30 à la patinoire Richard-Bozon. 1410 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek assisté de Gwilherm Margry et Nicolas Cregut.
Pénalités : Chamonix 6' (0', 0', 6') ; Grenoble 34' (8'+10'+10', 4', 2').

Évolution du score :
0-1 à 05'09" : Aquino assisté de Sivic
1-1 à 10'11" : Gras assisté de Patry et Masson (sup. num.)
2-1 à 33'46" : Korenko assisté de Masson
2-2 à 42'10" : Dusseau (sup. num.)
3-2 à 44'12" : Lauzon assisté de Patry
3-3 à 45'12" : Bedin (sup. num.)
3-4 à 48'57" : Ouimet assisté de Bedin
3-5 à 58'45" : Tartari


Chamonix

Gardien : Florian Hardy [sorti à 59'05"].

Défenseurs : Brent Patry, Michal Korenko, Kai Öhberg, Damien Torfou, Arthur Cocar.

Attaquants : Alexandre Audibert (A) - Richard Aimonetto (A) - Mathias Terrier ; [poste tournant] - Laurent Gras (C) - Carl Lauzon ; Arnaud Hascoët - Clément Masson - Mathieu Séguy.

Remplaçants : Tom Charton (G), Clément Colombin, Laurent Deldicque, Florian Cantele. Absents : Fabien Veydarier (épaule), Simon Lambert (épaule), Vincent Kara (suspendu), Francis Charland (commotion cérébrale).

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon.

Défenseurs : Alexandre Rouleau - Sylvain Dufresne ; Baptiste Amar (A) - Michael Steiner ; Jason Crossman (A) - Kévin Dusseau ; Rémi Colotti.

Attaquants : Julien Baylacq (C) - Mitja Sivic - Anthony Aquino ; Graham Avenel - Christophe Tartari - Mathieu Le Blond ; Joris Bedin - François Ouimet - Nicolas Arrossamena ; Elie Raibon - Loup Benoît - César Joffre.

Remplaçants : Ronan Quemener (G). Absents : Francis Desrosiers (tendon du pouce), Maxime Suzzarini (main).