Suisse - Bélarus (Österreich Cup, finale)

STEPANOV Andrei-110429-283Le baptême du feu du nouveau sélectionneur finlandais du Bélarus, Kari Heikkilä, avait été cuisant en novembre avec trois lourdes défaites à domicile. C'est dire si cette qualification en finale est un grand soulagement pour lui. Cette fois, il a rassemblé sans faille tous les meilleurs joueurs du pays, à part Korobov, Ugarov, le gardien Koval et les expatriés nord-américains qu'il ira voir lors d'une tournée d'observation en février. Preuve supplémentaire que la victoire prime sur les expérimentations, le vénérable Andrei Mezin a été maintenu dans les cages, plutôt que de donner sa chance au plus jeune Goriachevskikh.

Le Bélarus veut faire valoir son expérience, lui qui évolue... sans capitaine ! Konstantin Koltsov, qui devait occuper cette place, a demandé au nom de l'équipe que le "C" ne soit attribué à personne, en hommage à l'ancien capitaine de l'équipe nationale Ruslan Salei, disparu en septembre dans l'accident d'avion du Lokomotiv Yaroslavl.

Dans le camp helvétique, le capitaine est bien sûr Mathias Seger, qui fête aujourd'hui ses 34 ans. Mais le héros du jour se nommera Julien Sprunger. Le Fribourgeois commence sa belle soirée par un tour de cage qui piège même un gardien avant autant de métier que Mezin. Le Bélarus égalise cependant avec une complicité involontaire. En sauvant le palet sur sa ligne, Steve Hirschi le dégage sur le patin de Stepanov.

En deuxième période, Martin Plüss offre une magnifique passe à Inti Pestoni. Le jeune joueur d'Ambri-Piotta ne manque pas l'occasion de marquer son deuxième but en quatre sélections. Mais une fois encore, le Bélarus revient à parité peu avant le retour aux vestiaires. Au lieu de recevoir un cadeau d'anniversaire pour ses 34 ans, le capitaine Seger le donne ! En chutant derrière son but, il permet à Sergei Drozd de donner le palet en retrait à Nikolai Stasenko qui marque en lucarne.

Scénario identique au troisième tiers-temps : un but de Sprunger pour redonner l'avantage à la Suisse, mais une maigre avance qui ne peut être conservée jusqu'à la fin. Pourtant, le grand défenseur Pavel Chernook se fait exclure pour une charge à la tête sur Daniel Steiner, mais la Suisse ne profite pas de ses cinq minutes consécutives d'avantage numérique (et même sept car une pénalité de Mikhalev était sur le point de s'achever) pour creuser l'écart. Résultat, c'est le powerplay biélorusse qui frappe en fin de match. Sergei Demagin marque grâce à un bon écran (ou à une obstruction du point de vue suisse) d'Andrei Stas sur le gardien Martin Gerber.

Pendant la séance de tirs au but, Julien Sprunger est presque seul en scène. Il bat trois fois sur trois le pauvre gardien Andrei Mezin, qui finit déboussolé par une feinte étincelante sur la dernière tentative.

Même battu en finale, le Bélarus termine sur une note solidaire : les joueurs décident de remettre leurs bonus de 9000 euros à la famille de Ruslan Salei.

Désignés joueurs du match : Julien Sprunger pour la Suisse et Andrei Stas pour le Bélarus.

Commentaires d'après-match

Pavel Chernook (défenseur du Bélarus) : "Je n'ai rien fait de rude, simplement une mise en échec habituelle. C'est juste que le type [Steiner] est arrivé en dessous de moi, et l'arbitre que je l'avais chargé à la tête. D'ailleurs, je suis souvent pénalisé pour ça dans le championnat ouvert du Bélarus. Que faire ? Ce n'est pas ma faute si je suis plus grand que les autres et que je joue physique."

Kari Heikkilä (entraîneur du Bélarus) : "Le plus important était de donner à l'équipe le goût de la victoire, pour que les joueurs prennent confiance en ce qu'ils font. Vous pouvez penser que c'est un facteur psychologique, mais c'est aussi méthodique : l'équipe a senti mon système. En général, je suis satisfait de la ligne de Kalyuzhny. Elle a montré du caractère et a beaucoup travaillé, y compris en supériorité numérique. Ces gars étaient de vrais leaders. C'est surtout la défense que l'on doit travailler. Même un élément expérimenté comme Kostyuchenok a une marge de progression. Antonov et Bashko ont été meilleurs qu'à la Coupe de Polésie. Mais les meilleurs défenseurs ont été Stasenko et Denisov."

 

Suisse - Bélarus 3-3 (1-1, 1-1, 1-1, 0-0) / 3-2 aux tirs au but
Samedi 17 décembre 2011 à 20h15 à la Klagenfurter Stadthalle. 975 spectateurs.
Arbitrage de Borut Lesniak (SVK) assisté de Timo Ettlmayr et Gerald Podlesnik (AUT).
Pénalités : Suisse 16' (6', 2', 8', 0') ; Bélarus 39' (2', 6', 6'+5'+20', 0')
Tirs : Suisse 49 (11, 16, 17, 5) ; Bélarus 34 (13, 11, 8, 2)

Évolution du score :
1-0 à 06'25" : Sprunger
1-1 à 16'32" : Stepanov (sup. num.)
2-1 à 22'24" : Pestoni assisté de M. Plüss et Bezina
2-2 à 38'41" : Stasenko assisté de Drozd
3-2 à 44'48" : Sprunger assisté de Hirschi
3-3 à 58'31" : Demagin (sup. num.)

Tirs au but :
Bélarus : Stepanov (réussi), Kalyuzhny (manqué), Meleshko (manqué).
Suisse : Christen (manqué), Sprunger (réussi), Rüthemann (manqué.)
Tirs supplémentaires : Sprunger (SUI, réussi), Demagin (BLR, réussi), Sprunger (SUI, réussi), Stepanov (BLR, manqué).


Suisse

Gardien : Martin Gerber.

Défenseurs : Alessandro Chiesa (+2, 2') - Steve Hirschi (+2) ; Severin Blindenbacher (+1) - Goran Bezina (2') ; Philippe Furrer - Mathias Seger (C, -1) ; Thomas Wellinger.

Attaquants : Inti Pestoni - Martin Plüss (2') - Ivo Rüthemann (2') ; Julien Sprunger (+2) - Andres Ambühl (+2, 4') - Benjamin Plüss (+2) ; Björn Christen (2') - Morris Trachsler - Simon Moser ; Daniel Steiner - Daniel Rubin - Reto Suri (2') ; Pascal Berger.

Remplaçant : Reto Berra (G). Absent : Romain Loeffel.

Bélarus

Gardien : Andrei Mezin [sorti de 58'25" à 58'31"].

Défenseurs : Vladimir Denisov (2') – Nikolai Stasenko ; Andrei Kostyuchenok (A, -1) – Oleg Goroshko (-2) ; Andrei Bashko (-1) – Andrei Antonov (2') ; Pavel Chernok (2'+5'+20') – Sergei Dudko.

Attaquants : Sergei Demagin – Aleksei Kalyuzhny (A) – Konstantin Koltsov (A) ; Aleksandr Kulakov – Yevgeni Kovyrshin – Andrei Mikhalev (2') ; Dmitry Meleshko (-1, 4') – Andrei Stas (-2, 2') – Andrei Stepanov (-2) ; Sergei Drozd – Alexander Kitarov – Alesandr Pavlovich (-1).

Remplaçant : Stepan Goriachevskikh (G).