22e journée D1 : Nice s'empare de la première place

C’était bel et bien le choc de la soirée qui se jouait à la patinoire Bocquaine entre Reims et Nice. Reims voulait probablement se racheter devant son public qui n’avait pas oublié la terrible défaite subie au match aller. Il en a été tout autrement et le scénario s’est répété. Une nouvelle fois Filip Kubis n’a pas terminé la rencontre, il a été perforé à huit reprises. Stefan Majernik, Jozef Slaninak et Jan Babic signent chacun un doublé tandis que Miroslav Pazak et Loïc Sadoun ont sauvé l’honneur en toute fin de rencontre (2-8). Nice prend donc la tête du championnat étant donné que Mulhouse a trébuché une deuxième fois consécutive, à Montpellier ce soir. Totalement absents, les Scorpions ne sont même pas parvenus à tromper le gardien adverse et ont subi les coups de boutoir de Tyler Czuba auteur de deux buts et une passe (4-0). La rencontre entre Nice et Mulhouse la semaine prochaine à Jean Bouin s’annonce palpitante, si les Scorpions sortent de leur spirale de défaites… Dernière équipe du carré de tête, Brest a étrillé Dunkerque particulièrement affaibli ce soir avec les absences, entre autres, de Marc-André Martel et Maurice Rozenthal (8-0).

Derrière ce carré de tête, les poursuivants cravachent. Montpellier a montré la voie et Lyon comme Anglet emboitent le pas. Les Lions recevaient une équipe de Bordeaux convalescente, renforcée dans son encadrement par André Peloffy depuis quelques jours, et encore trop juste pour contrer des locaux en pleine possession de leurs moyens. Après un tiers et trois buts encaissés, Julien Leclerc a été chassé. Malgré une révolte dans le tiers médian, les Boxers se sont inclinés (6-3). Un peu plus au sud, Anglet est allé chercher deux points à Valence face à une équipe qui file depuis de nombreuses semaines vers la Division 2 (2-4).

Deux matchs se jouaient entre opposants directs pour le maintien. Toulouse-Blagnac recevait Mont-Blanc dans la toute nouvelle patinoire Axel Jany en raison d’un souci technique à la patinoire Jacques Raynaud. Cela n’a pas déstabilisé les Bélougas qui s’imposent grâce à un doublé de Rémi Peronnard (3-1). Enfin, Cergy se rendait à Courbevoie qui comptait sur Julien Figved ce soir, sorti de sa retraite pour palier au départ inopiné de Sylvain Michaud à Noël. La partie fut serrée et les deux équipes ont presque eu besoin d’une période supplémentaire pour se départager. Presque, car Francis Caisse a crucifié le COC à seize secondes de la sirène (2-3).