Suisse - Allemagne (Belswissbank Cup à Minsk, match pour la 3e place)

VAUCLAIR Julien-110429-076Ce sont deux équipes frustrées qui s'affronter pour la troisième place. La Suisse a perdu dans les cinq dernières minutes un match qu'elle semblait maîtriser face à la Slovaquie (3-1), et l'Allemagne n'a jamais été dans le coup face au Bélarus (0-4).

Entre deux pays qui ne brillent jamais par leur efficacité offensive, on sait que le premier but sera crucial. La pénalité de Martin Buchwieser après seulement seize secondes de jeu coûte donc cher. Au moment où il revient sur la glace, un tir de Victor Stancescu est repoussé par Endras, et Michael Liniger récupère le rebond pour marquer du revers après un beau mouvement. Liniger n'avait plus joué en sélection depuis décembre 2004, mais il est dans une telle forme en championnat qu'il a été rappelé alors qu'il est maintenant âgé de 32 ans et qu'il paraissait trop tard pour une carrière internationale. Pourtant, le centre de Kloten saisit à fond sa chance, et met ainsi son premier but en équipe nationale.

L'Allemagne est donc obligée de sortir du bois. Leonardo Genoni est plus sollicité que son collègue Tobias Stephan la veille, et il s'en sort bien mieux. Avec quelques bonnes parades et parfois un un peu de chance, le gardien de Davos signe son second blanchissage avec la Nati et garde ainsi sa position de numéro 1 du moment face à une concurrence nombreuse (Manzato, Berra, Gerber).

En face, la Suisse n'est pas plus en réussite. Julien Vauclair frappe le poteau à la vingt-septième minute, et les autres actions échouent sur Dennis Endras, qui réaffirme lui aussi sa position de titulaire. Dans un duel germano-suisse qui se termine sur le score "traditionnel" de 1-0, les gardiens sont encore les plus heureux.

Désignés joueurs du match : Leonardo Genoni pour la Suisse et Evan Kaufmann pour l'Allemagne.

Commentaires d'après-match :

Jakob Kölliker (entraîneur de l'Allemagne) : "On ne peut pas être satisfait du résultat. Nous n'avons marqué aucun but dans le tournoi. Je me serais attendu au moins à une victoire. Pendant cinquante minutes, nous avons été au même niveau, voire supérieurs, mais nous n'avons pas eu de réussite devant le but. Il y a eu un palet libre dans le slot, puis une transversale. Mais nous avons vu notre potentiel. Nous avons testé des joueurs dans des rôles différents et nous avons maintenant vu qui peut remplacer qui. [Evan Kaufmann] a été notre joueur le plus remarquable, il s'est créé une grosse occasion à chaque match, mais il manque encore d'expérience à ce niveau."

 

Suisse - Allemagne 1-0 (1-0, 0-0, 0-0)
Samedi 11 février 2012 à 15h30 à la Minsk-Arena. 2345 spectateurs.
Arbitrage de Vladimir Baluska (SVK) et Vladimir Proskurov (BLR) assistés de Valeri Gotsulya et Vladimir Ruf (BLR).
Pénalités : Suisse 12' (2', 4', 6'), Allemagne 10' (2', 4', 4').
Tirs : Suisse 36 (10, 13, 13), Allemagne 24 (11, 6, 7).

Évolution du score :
1-0 à 02'20" : Liniger assisté de Von Gunten et Stancescu


Suisse

Gardien : Leonardo Genoni.

Défenseurs : Mathias Seger (2') - Julien Vauclair (2') ; Tim Ramholt (2') - Robin Grossmann ; Félicien Du Bois - Goran Bezina (2') ; Timo Helbling (+1) - Patrick Von Gunten (+1).

Attaquants : Fabian Schnyder - Kevin Romy - Damien Brunner ; Thibaut Monnet - Ryan Gardner - Gregory Sciaroni (2') ; Roman Wick - Andres Ambühl (2') - Dario Bürgler ; Juraj Simek (+1) - Michael Liniger (+1) - Victor Stancescu (+1).

Remplaçant : Tobias Stephan (G). En réserve : Matthias Bieber (A).

Allemagne

Gardien : Dennis Endras [sorti à 59'09"].

Défenseurs : Christopher Fischer - Nikolai Goc (-1) ; Benedikt Schopper (-1) - Moritz Müller ; Torsten Ankert - Felix Petermann ; Benedikt Kohl.

Attaquants : Martin Buchwieser (2') - Daniel Pietta - Evan Kaufmann (4') ; Philip Gogulla (-1) - Felix Schütz (-1) - John Tripp (-1) ; Michael Wolf (C) - Alexander Barta (2') - Patrick Hager (2') ; David Wolf - Garret Festerling - Patrick Reimer ; Frank Mauer.

Remplaçant : Dimitrij Kotschnew (G).