Slovaquie : l’Extraliga en folie (VII)

BALAZ Vladislav_PA146577Il reste moins de deux semaines avant de clore le palpitant chapitre de la saison régulière 2011/2012 et l’on n’a pour le moment qu’une seule et unique certitude quant à la hiérarchie finale. La 50e journée disputée mardi soir a en effet donné son verdict à Nitra, depuis  longtemps empêtré à la dernière place du classement et qui est désormais sûr d’y rester ; treize points le séparent du neuvième Martin alors que seulement douze sont encore en jeu. Les Corgoni devront donc passer par la case « barrages » à partir du 19 mars contre le vainqueur de la Prvá Liga.

En tête, Košice est bien parti pour terminer une nouvelle fois premier de la classe. Une victoire dans le temps réglementaire et c’est dans la poche ! Alors que les champions en titre avaient gaspillé en une semaine leur bénéfice de neuf points, les Oceliari ont remis les gaz dès la fin de la trêve internationale et ont fini de récupérer leur précieuse avance mardi soir à Poprad (succès 3-1), bien aidés il est vrai dans leur tâche par la faillite de leurs concurrents. La reconquête a commencée vendredi dernier par un tumultueux « clasico » slovaque entre Košice et Bratislava, à égalité de points avant la rencontre. Une impressionnante bagarre – plutôt un match de boxe – éclata dès la 12e entre le local Michal Novák et le canadien Kevin Harvey et dura plus d’une minute (voir photo en bas de page). Puis le but égalisateur des Danubiens (53e), très controversé, a entraîné un arrêt de près d’un quart d’heure, le temps de nettoyer la glace des bouteilles et autres objets lancés par les spectateurs furax de la Steel Aréna (guichets fermés). Les « Orientaux », piqués au vif, se sont finalement imposés 3-1 en marquant deux fois dans les ultimes minutes de jeu. 

Les émotions sont moins nombreuses à Zvolen, notre escale aujourd’hui.

HKm Zvolen

Quand bien même Zvolen a glané un probant succès mardi soir contre Skalica (4-2), il reste toutefois la pire formation d’Extraliga en 2012. Avant ce succès, le club de Slovaquie centrale avait en effet été défait dix fois de suite et n’avait inscrit que neuf points sur quarante-cinq en jeu depuis le changement d’année civile ! Un bilan catastrophique qui contraste d’autant plus avec l’entame de championnat tonitruante du HKm, imbattable l’espace de huit journées en octobre et par conséquent leader après plus d’un mois de compétition. Mais depuis, les Zvolenčania n’ont fait que brutalement régresser dans la hiérarchie nationale pour atteindre dimanche dernier la huitième place du classement. A quatre marches de la fin de la saison régulière, le champion de Slovaquie 2001 n’a toujours pas assuré sa participation aux play-off. Rare satisfaction cette année, Zvolen a remporté cinq des six derbys de Slovaquie centrale face à Banská Bystrica. Mais ce n’est pas une gageure sportive puisque que le voisin, lui non plus, n’est pas très fringant. 

Comme l’an dernier, Zvolen s’aborde son second semestre. Le licenciement de l’entraîneur Jozef Škrak, remplacé à la 47e journée par Peter Mikula, son collègue des juniors, n’a pas rendu le chemin de croix plus facile. Au contraire. Symbole de ce dérapage collectif, Lukáš Škrečko, prometteur dauphin de Július Hudáček au bilan des gardiens 2010/2011, est aujourd’hui le pire titulaire dans les cages de Slovaquie (90,99 % d’arrêts). La défense a changé sa marque de fabrique, passant d’une réputation d’étanchéité il y a quelques années à celle de passoire cette saison. D’autant plus en carence de piliers après les départs du Canadien Rich Bronilla et du Finlandais Lasse Korhonen, l’arrière prend l’eau trop facilement comme en témoignent les constats d’accidents régulièrement signés avec Poprad (8-1 à la 17e journée, 9-1 à la 44e), Košice (8-2 à la 20e, 9-3 à la 47e) ou Skalica (5-0 à la 32e, 9-1 à la 41e). Malheureusement, l’attaque n’a pas l’étoffe pour panser les plaies défensives hormis la première ligne qui fait de son mieux pour sauver les meubles : l’ancien international Vladislav Baláž (18+19), le capitaine Lukáš Jurík (10+22), arrêté plus d’un mois pour une main cassée en décembre, ou l’attaquant de poche Marek Slovák (15+12). Un arsenal offensif assez faible pour mater Košice, Skalica, Bratislava, voire Poprad, les éventuels prétendants de Zvolen en quarts-de-finale.

MUCHA Jan_PA146535SLOVAK Marek_PA146173 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivées : Martin Ďaloga (A, 19, juniors/Orange 20), Patrik Fekiač (A, 20, juniors), Patrik Huňady (A, 20, juniors/Detva, SVK-2), Josef Jindra (D, TCH, 31, Mladá Boleslav, TCH), Lasse Korhonen (D, FIN, 27, sans équipe), Peter Mikula (E, juniors), Lukáš Sáblík (G, TCH, 35, Znojmo, AUT/TCH).

Départs : Rich Bronilla (D, CAN, 36), Lasse Korhonen (D, FIN, 27, Herning, DAN), Lukáš Sáblík (G, TCH, 35, Karlovy Vary, TCH), Vadim Shakhraichuk (A, UKR, 37, Sokol Kiev, UKR), Jozef Škrak (E, 46).

 

Classement (51 matches)

Classement (51 matches)

 

 

 

 

 

 

 

 

Marqueurs (51 matches)

Marqueurs (51 matches)

 

 

 

 

 

 

 

P2172585 Bagarre Novak  Harvey