Bordeaux - Brest (Division 1, 24è journée)

Les Albatros laissent un point à Bordeaux

Les Girondins, relégables, n’allaient pas se laisser refouler de la division 1 sans montrer les crocs, eux qui ont l’effectif pour y jouer les premiers rôles. Les Albatros, privés de Lefèbvre, blessé,  se méfiaient donc des Boxers avant la rencontre de ce week-end à Mériadeck… à juste titre.



Le ton est donné dès la 7ème seconde de jeu quand M.  Juret sanctionne Avenel sur la première action brestoise derrière la cage de Gasnier, lorsque le Brestois ne peut éviter Gillet et le percute. Il va falloir compter avec un arbitrage plus que contestable, tout le monde s’y attendait. Brest, lui,  profitera de sa première supériorité à la  7ème minute lorsque Pard ouvre le score pour les Albatros, imité par son compatriote Croteau six minutes plus tard. Brest domine, les affaires de Bordeaux ne s’arrangent pas. Mais les Boxers réagissent, montrent beaucoup d’envie et sont récompensés à trois minutes de la fin de la période quand Paquin trompe Goetz, le portier breton. Bordeaux met la pression et entamera le second tiers en supériorité après la sortie de Holik pour obstruction.

Les Boxers repartent à la charge dès la reprise, dominent les Albatros et parviennent à égaliser à 5 contre 4 par Lassalle à la 28ème minute, profitant d’une erreur de marquage. Les 2150 spectateurs portent leurs Boxers dans ce dernier match de la saison à Bordeaux, faute de glace à disposition du hockey pour les trois semaines à venir… une difficulté supplémentaire mais malheureusement récurrente dans la vie du club local. Sébastien Oprandi pose un temps mort à la faveur d’un 4 contre 3 à 36’48" et organise ses troupes pour les dernières minutes de la période. Et c’est effectivement Brest qui conclut le tiers en profitant d’une supériorité sur une réalisation de Pard.

L’ultime période sera donc décisive alors que Brest n’a qu’un but d’avance et que Bordeaux se montre entreprenant.  Les pénalités s’enchaînent d’abord de chaque côté, M. Juret infligeant même 10 minutes pour méconduite à Pard et Savage pour une simple prise de bec à distance… les 2 bancs restent incrédules… A 9 minutes de la fin du temps réglementaire Paquin remet les deux équipes à égalité, reprenant d’un tir apparemment anodin,  un palet relâché une première fois par Goetz. Meriadeck bouillonne !!! Les dernières fautes attribuées à Brest seront payées cash par les Finistériens lorsque Paquin, encore lui, donne l’avantage à Bordeaux à 5 contre 3 après les sorties de Motreff et Croteau… Il ne reste que trois minutes à jouer. Plaisir bordelais de courte de durée, Sevcik pousse en effet les Boxers aux prolongations à la 58ème minute.

Nouvelles prolongations pour les Albatros, habitués d’un exercice qu’ils ont toujours su remporter cette saison. A 4 contre 4 le jeu est équilibré, les deux équipes portant chacune leur tour le danger sur la cage adverse. Dans cette configuration une pénalité pèse lourd dans les débats et la sortie de Rubin à la 66ème minute le confirme. Raphaël Larrieu donne le coup de grâce pour une victoire essentielle aux siens trois minutes avant la fin de la rencontre.

Une bonne équipe bordelaise très volontaire, un arbitrage encore une fois déplorable et quelques erreurs brestoises donnent logiquement une victoire aux Boxers qui peuvent espérer une fin de saison digne de leur niveau. Les Albatros restent  troisièmes et s’apprêtent à disputer deux rencontres difficiles face à Montpellier (03 mars) puis Reims (10 mars).

Compte-rendu du site officiel des Albatros de Brest


Bordeaux – Brest 5-4 (1-2, 1-1, 2-1, 1-0)
Samedi 25 février 2012 à 18h15 à Mériadeck. 2 155 spectateurs.
Arbitrage de Thibaud Juret assisté de Clément Goncalves et Romain Herrault.
Pénalités : Bordeaux 30' (8', 6’, 6'+10’, 0’), Brest 55' (8', 6', 4’+5’+10’+20’,2').
Évolution du score :
0-1 à 07'33" : Pard assisté de Croteau et Papaux (sup. num.)
0-2 à 13'13" : Croteau assisté de Papaux et Lemoine
1-2 à 16'52" : Paquin assisté de Tromeur et Savage
2-2 à 28'12" : Lassalle assisté de Larrieu et Horrut (sup. num.)
2-3 à 39'24" : Pard assisté de Holik et Poulin (sup. num.)
3-3 à 51'09" : Paquin
4-3 à 57'08" : Paquin assisté de Masson et Horrut (double sup. num.)
4-4 à 58'05" : Sevcik assisté de Pard et Croteau
5-4 à 67'15" : Larrieu assisté de Lassalle et Paquin (sup. num.)